Réparation à distance

Allonnes (72), France🇫🇷

Hier, j’ai beaucoup médité. J’ai aussi regardé 2 films qui m’ont bien plu, mais j’ai surtout été avec moi-même. Ca fait 8 jours maintenant que dure ma retraite à moi, ici chez mon amie à Allonnes. Je ne sors pas et passe la plus grand partie de mon temps sur ou dans mon lit. Je me pousse à ce face à face avec moi et ça commence à devenir plus facile déjà. 😌De rester dans mon territoire et de me passer de paroles, sexualité et de nourriture solide sont essentiels dans cette rencontre avec mes profondeurs lumineuses. Les films m’aident à lâcher d’éventuelles tensions. Pourtant, un d’eux que j’ai vu n’était pas très relaxant. Un bon film français avec des beaux acteurs et un suspens qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout. 🤯

Là où l’histoire du film est venue me chercher, c’est au niveau de la vigilance à avoir par rapport à une sorte de mégalomanie. Moi aussi, je pourrais me prendre pour quelqu’un de “supérieur”. Je l’ai un peu en moi. Comme mon père. D’ailleurs j’ai toujours été le meneur dans les groupes, que cela soit en privé ou professionnellement. C’est ma conscience et le miroir qui me mettent en garde en permanence et me rappellent que nous sommes tous UN, qu’il n’y a pas “mieux” ou “moins bien”. 🧐

Là, où je vois surtout une mise en garde, c’est dans le fait de rester aussi accessible, patient et doux que possible avec ceux qui m’entourent. Un vrai challenge, vue qu’avec mon authenticité fraichement acquise je perds rapidement patience. Donc, Michael, fais attention de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain et de ne pas oublier que l’essentiel c’est le NOUS. 😍

Hier soir, me sentant tranquille et centré, j’avais envie de plonger plus profondément en moi avec l’aide de “Marie-Jeanne”. Alors, tout en expliquant à l’amie qui m’héberge comment faire, j’ai fait chauffer de l’eau, sorti un bouillon cube de son emballage et sélectionné 3/4 d’une tête séchée de la plante. Avec un couteau j’en ai fait des miettes et je l’ai mis dans un bol avec le cube. L’odeur et le gout étaient forts et en même temps très agréables. 🌿

Il faut bien 1 heure et demie pour la plante commence à agir, alors je me suis allongé sur mon lit pour le deuxième film. Cette fois-ci c’était une comédie. Ce qui me plaisait dans l’histoire et qui me parlait, était le fait d’aller au-delà des apparences. C’est en tout cas ce que j’ai vu de ma fenêtre et cela s’ajoute bien au message de l’autre film. 📽

L’effet de la plante était doux. Je me sentais encore plus centré, encore plus présent, encore plus à l’écoute… J’ai mis mes AirPods dans les oreilles pour mieux sentir une musique que j’avais envie d’écouter. En l’écoutant, mon corps s’est mis en mouvement et je me suis trouvé assis en tailleur sur mon lit pour danser avec mes mains et le haut de mon corps. 🕺

Les mouvements n’étaient pas anodins et je sentais la connexion énergétique avec une amie, avec qui je vis le processus d’initiation. J’ai allumé mon téléphone pour lui demander si c’était ok pour elle. Elle m’a accueilli et par sms un échange en parallel a commencé. C’est devenu une danse des chakras… Je me sentais au service de la Déesse-mère et j’ai dansé dans son corps et le mien, de chakra en chakra.

C’était puissant et j’ai dansé dans des positions différentes de manière intuitive pendant 1 heure et demie environ, tout en partageant et donnant des indications à mon amie par sms. C’était un nettoyage et des réparations à distance. C’était doux et profond ce que nous avons vécu. Je me sentais à la maison… Pourtant, c’est la toute première fois que je vis quelque chose d’aussi puissant à distance. Ce matin tôt, j’ai reçu plusieurs messages de mon Amie quant à son vécu. Voici un tout petit extrait :

“Les sensation reviennent et je tremble en écrivant… Tant d’amour reçu… Mais comment estce possible ? Moi j’ai reçu tout ça ??? Mais Comment fait-il ? Et en même temps je là vois maintenant, l’énergie de Déesse mere… Oui c’est elle et lui aussi…”

L’ensemble est beaucoup plus complexe que ce que je peux décrire et partager. Il y a mon intention, mon état de canal et de clair-sentant, mes mémoires d’antan et surtout ma liberté d’être qui font qu’un rituel avec des positions, gestes et paroles, est possible. Ce qui me soulage est de savoir que je n’ai pas besoin de Marie-Jeanne pour vivre ça. Je l’ai déjà vécu à plusieurs reprises sans son aide. C’est familier ce que je fais, c’est chez moi, ma maison… mais c’est encore tout nouveau et le cannabis facilite mon élan pour l’instant parfois un peu. 🤪

J’ai remarqué cette fois-ci plus que d’habitude, que le gestuel ou le rituel qui me viennent n’ont aucune importance dans le processus. C’est l’attitude d’Amour intérieur, l’intention qui oeuvrent. C’est eux qui crée les gestes, les paroles et un éventuel rituel. Rien est figé… tout est en mouvement constant. Un rituel figé ne peux de mon point de vue par définition jamais être vivant… il se crée sur l’instant grace à la connexion avec “le grand esprit”.

Bon, après une nuit comme ça je vais bouger un peu. Je vais me promener vers Le Mans. Peut-être écrire mon article suivant sur une terrasse et aller au cinéma. Qui sait… 😍

Je vous souhaite une délicieuse journée ❤💛💚💙💜🖤

5 réponses

  1. Daniel

    Bonjour Mickael

    Ca fait un moment que je te suis, de loin, en silence. Depuis ces jours déjà lointains où nous nous croisions sur des stages. A l’époque où j’avais encore beaucoup d’illusions, où je pensais encore pouvoir me transformer avec des sessions de tantra, où je trouvais d’ailleurs beaucoup de plaisir. J’aimais déjà t’écouter, moi qui ne parle pas beaucoup. Et aujourd’hui je te lis, j’aime lire tes articles qui me font comme un miroir de mon propre cheminement, qui n’est qu’intérieur. Mon aspiration est de tout quitter, depuis si longtemps que j’en ai perdu le compte. Me retrouver, moi, seul, dans mon intériorité que je n’ai de cesse d’explorer et de connaître enfin. Mais les choix que j’ai fait doivent être assumés, et en particulier mon rôle de père. Etre père est aussi mon repère, dans ce monde où sinon plus rien ne semble plus m’exciter. Etre père reste la seule source d’amour qui me nourrit encore et qui me permet de nourrir l’autre, en l’occurrence un enfant de 7 ans dont les préoccupations ne rejoignent pas encore les miennes ! Moi non plus, l’amour-passion ou l’amour guerrier ne me tente plus guère, ni le sexe d’ailleurs. Ni les relations stériles, les discussions de comptoir … Ca, je l’ai déjà exploré. Que reste-t-il donc, alors ? Comme je ne peux pas encore tout quitter, je ne trouve que dans la musique, la voix, la création musicale et l’écoute un baume à mes meurtrissures, qui viennent de ce que je ne me sens nulle part à ma place. Et surtout pas dans un travail que je continue de faire pour raisons alimentaires. Et la relation amoureuse, qui n’en est plus une, est devenue un poids dont je vais devoir sans doute m’alléger aussi. Seule subsistera alors ma place de père, avec tout ce que cette position implique, à savoir par exemple des relations avec d’autres parents, pour que l’enfant ne soit pas perdu, isolé de tout. Ce n’est pas facile, mais j’assume cela, avec une relative facilité. Ca me semble naturel. Ce n’est donc pas tout de suite que nous nous croiserons sur les routes, au creux des chemins, dans quelque maison chaleureuse ou au détour d’une rencontre. Mais je te suis, Mickael, je te suis ! et je t’embrasse.

    Aimé par 2 personnes

  2. Brigitte.

    Hier j’ai voulu faire un coaching pour un ami par skype. Cà s’est transformé en séance chamanique à distance. Très connectée à mon corps, à la Terre, et en même temps à mon 3ième oeil que je ressens beaucoup en ce moment. Il me disait des choses, je rectifiais. « Excellent ! Tu vois que ce que je dis ne colle pas vraiment avec mon ressenti. »
    La distance n’existe pas. La communication et la communion peuvent se faire à distance. Un jour nous n’aurons plus besoin de téléphone.
    Je vis contre une forêt que je vois par la fenêtre pendant que j’écris. Par moment j’entrevois la vie invisible qui s’y passe.
    Bises et hug 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Alain

    « Moi aussi, je pourrais me prendre pour quelqu’un de “supérieur” »
    Oui c’est un gros risque qui demande de la vigilance.
    Je ne compte plus le nombre de personnes que j’ai croisé sur le chemin, ayant tout juste un pied sur la voie, et se prenant pour des maîtres. Ils ne sont plus du tout « enseignables » et semblent « irrécupérables »; très triste.

    « l’essentiel c’est le NOUS »
    Je dirai même plus, l’essentiel, c’est ne Nouç 🙂

    « Ce qui me soulage est de savoir que je n’ai pas besoin de Marie-Jeanne pour vivre ça. »
    Je comprends.
    D’un autre côté je trouve une certaine humilité à demander de l’aide à une plante.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s