Mon journal sur FB ~ My diary on FB

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Si je devais définir ma seule et plus grande appréhension aujourd’hui, ce serait d’être à nouveau un personnage public et d’affronter ceux qui ne me comprennent pas et risquent de mettre en question de manière non-courtoise, mes idées, mes intentions, mon intégrité, mon authenticité, mes rêves… bref, ma vie ! 

Durant toute mon existence, il n’y a eu que très peu de gens qui m’ont vraiment compris. Même si j’ai connu une grande période où je me suis senti vraiment entendu, soutenu et valorisé, j’ai très souvent eu à faire à des confrontations avec des moldus-chéris dont le niveau de conscience était aussi bas que leur niveau de tolérance. Je n’aime vraiment pas toutes ses discussions stériles sans fin, que je vis plutôt comme une espèce de communication de non-écoute violente.

Et là je fais bien la différence entre poser des questions par curiosité pour mieux comprendre ou pour rejoindre celui qui est juste un peu différent… et la mise question, qui a souvent comment intention de se moquer ou de casser l’autre et de démontrer qu’il à tort et qu’il n’a rien compris. Je sens tout de suite la différence et autant j’ai une patience infinie avec les curieux de toute sorte, je n’en ai quasiment pas pour ceux qui connaissent uniquement la polémique comme moyen d’expression.

Pourtant, je sens… puis le miroir et les signes me le confirment… que je suis censé prendre une place qui semble la mienne et qui pour l’instant est encore hors de ma portée. Je semble être invité à agrandir encore une fois ma zone de confort. Comme j’appréhende vraiment, je le fais petit à petit comme un chat… bien évidemment. En Chat-l’homme, ou Chat-man, j’étends mon territoire à chaque fois que j’ai réussi à habiter adéquatement celui que j’occupe déjà et que je me sens en sécurité pour l’agrandir.

IMG_6160

Quelques lecteurs et Amis de mon blog sont assez insistants depuis un certain temps pour que je partage davantage mes acquis et que je me mette plus en avant. L’homme simple que je suis devenu au cours de ces dernières années de dépouillement ne sait plus comment faire et il n’en a plus vraiment besoin, ni envie… En même temps, ma neuvième vie, ici en Israël, vient de commencer et je pense qu’un démarrage de telle sorte va de paire avec l’ouverture, la découverte, la nouveauté, la curiosité et l’audace…

Alors, il y a quelques mois, je suis revenu sur Facebook, mais de manière passive. Je l’ai utilisé jusque là uniquement comme un énorme WhatsApp me permettant de contacter des personnes qui ne sont pas dans mon carnet d’adresses. Dès que j’ai voulu participer un peu, je me suis senti débordé et vite saturé. J’ai appris à aimer ma vie simple de semi-ermite où je suis présent à tout le monde et que je les observe à partir de mon promontoire ou j’ai besoin de retourner souvent pour me retrouver avec Moi. Une peu comme un chien de berger peut faire avec un troupeau. 

Et j’appréhende encore plus de participer dans cette période de crise. Elle est devenue un prétexte extraordinaire pour beaucoup d’entre nous d’étaler ses vérités et de vendre discrètement, mais quand-même, ses services thérapeutiques et pratiques spirituelles. Autant j’étais plutôt grande gueule auparavant, autant je me sens mieux tranquillement dans mon coin, disponible pour ceux qui ont le sentiment que je peux signifier quelque chose pour eux.

Cette neuvième vie a commencé par la compréhension à quel point j’aime accompagner et partager ce que j’ai découvert au cours de mes explorations diverses et variées. Alors, après 6 semaines comme portier dans un grand hôtel, j’ai repris mes activités d’accompagnant, choisissant comme titre Coach en Transformation. J’ai déjà démarré des séances individuelles, annoncé des soirées Ecoute & Partage et l’étape suivante est de quitter l’espace confiné de mon blog.

balloon-1167218_1920

Mon blog, qui est mon journal, fonctionne comme une boutique. Ceux qui me cherchent, m’y trouvent. Je n’aime pas me vendre… je n’aime pas me mettre ouvertement sur la place publique pour vanter mes mérites éventuels. Croyez-moi… j’en ai horreur, même si je sais exactement ce que je vaux dans mon domaine. Alors, comme un Alchimiste digne de ce nom et pour qui le changement de son état de plomb vers son état d’or est son pain quotidien, j’affronte mon appréhension du jour… et je vais utiliser Facebook pour cela !

A partir d’aujourd’hui je vais poster chaque page de mon journal sur mon mur Facebook. Il est important pour moi que ceux qui cherchent éventuellement mon accompagnement, ou mon amitié, puissent voir ce que je vis au quotidien et à qui ils ont à faire. Avec 230 vidéos et presque 1000 articles en ligne, ils ont de quoi vérifier mon intégrité et ma cohérence. En même temps je me rends compte que j’ai pris l’habitude d’écrire et de mettre mes pensées en ligne. Au cours des 6 dernières années, j’ai vécu beaucoup de solitude et mon blog était à la fin le seul lien qui me restait avec le monde extérieur.

Mais, j’ai préparé mon terrain. J’ai fait le tri dans mes amis Facebook. Il me n’en reste que très peu maintenant. J’ai gardé ceux avec qui je me sentais à l’aise pour mon expérience. Attention, ça ne veut pas dire que je n’aime pas les autres. Oh non, j’aime tout le monde… vraiment… et profondément. Je me suis simplement laissé guider par le ressenti de confort dans mon ventre. Ainsi, je me suis vu enlever même pas mal de personnes que j’aime intimement. Et si je constate que je gêne certains avec mes publications, je les libèrerai également de ma liste…

En même temps, si quelqu’un me re-demande en ami aujourd’hui, il le fait peut-être en toute connaissance de cause et avec joie j’accepterai. Bon, ça suffit pour aujourd’hui. Le temps est parfait pour rester à l’intérieur. Il y a des nuages et il fait frais. En plus, j’ai 4 rendez-vous qui se suivent. Une vraie journée de travail s’annonce ! Ça fait longtemps que je n’ai pas vécu ça. Je vais me régaler…

Douce journée à tout le monde ∞💜∞  




union-jack-1027898

Modi’in, Israël 🇮🇱 

If I had to define my only and greatest apprehension today, it would be to be a public figure again and to face those who do not understand me and risk to be questioned in a non-courteous way about my ideas, my intentions, my integrity, my authenticity, my dreams … in short, my life!

During my entire existence, there have been very few people who really understood me. Even though I experienced a great period when I felt really heard, supported and valued, I very often had to deal with confrontations with dear muggles whose level of consciousness was as low as their level of tolerance . I really don’t like all of his endless sterile discussions, which I rather experience as a kind of violent non-listening communication.

And there I make the difference between asking questions out of curiosity to better understand or to join the one who is just a little different … and the questioning, which often has the intention of making fun of or breaking the other and demonstrate that he is wrong and that he did not understand anything. I immediately feel the difference and as much I have infinite patience with curious people of all kinds, I have almost none for those who know only polemics as a means of expression.

However, I feel … and the mirror and the signs confirm it … that I am supposed to take a place that seems mine and which for the moment is still beyond my reach. I seem to be invited to expand my comfort zone once again. As I really apprehend this, I do it little by little like a cat … obviously. I extend my territory each time I have managed to adequately inhabit the one I already occupy and when I feel safe to enlarge it.

IMG_6160

Some readers and friends of my blog have been very insistent for some time for me to share my knowledge more and put myself forward. The simple man that I have become through these last years of dispossession no longer knows how to do it and he no longer really needs or wants it … At the same time, my ninth life, here in Israel, just starts and I think that a beginning like goes hand in hand with openness, discovery, novelty, curiosity and daring …

So, a few months ago, I came back to Facebook, but passively. I have used it so far only as a huge WhatsApp allowing me to contact people who are not in my address book. As soon as I wanted to participate a little, I felt overwhelmed and quickly saturated. I learned to love my simple semi-hermit life where I am present to everyone and where I observe them from my promontory where I need to return often to simple be with Me. It is much like a sheepdog can do with a flock.

And I am even more apprehensive about participating in this period of crisis. It has become an extraordinary pretext for many of us to spread their truths and to sell discreetly, but nevertheless, their therapeutic services and spiritual practices. As much as I was rather  big mouth before, as much I feel better quietly in my corner, available for those who feel I can mean something for them.

This ninth life began with an understanding of how much I like to accompany and share what I have discovered during my diverse and varied explorations. So, after 6 weeks as doorman in a large hotel, I resumed my coaching activities, choosing as a title Transformation Coach. I have already started individual sessions, announced Listen & Share evenings and the next step is to leave the confined space of my blog.

balloon-1167218_1920

My blog, which is my journal, operates like a shop. Those who seek me find me there. I do not like to sell myself … I do not like to put myself openly in the public square to praise my possible merits. Believe me … I hate it, even if I know exactly what I am worth in my field. So, as an Alchemist worthy of the name and for whom the change from his lead state to his golden state is his daily bread, I face my apprehension of the day … and I will use Facebook for that!

From today I will post each page of my journal on my Facebook wall. It is important for me that those who are looking for my support, or my friendship, can see what I live everyday and who they deal with. With 230 videos and almost 1000 articles online, they have enough to verify my integrity and consistency. At the same time I realize that I have gotten into the habit of writing and putting my thoughts online. In the last 6 years, I have lived a lot of loneliness and at the end my blog was the only link I had left with the outside world.

But, I prepared my ground. I sorted out my Facebook friends. I have very little left now. I kept those with whom I felt comfortable for my experience. Be careful, that doesn’t mean that I don’t like the others. Oh no, I love everyone … really … and deeply. I simply did let myself be guided by the feeling of comfort in my belly. Thus, I have seen myself abducted quite a few people whom I love intimately. And if I find that I still annoy some people with my publications, I will also free them from my list …

At the same time, if someone re-asks me as a friend today, they may do so knowingly and with joy I would accept. Okay, that’s enough for today. The weather is perfect for staying indoors. There are clouds and it is fresh outside. In addition, I have 4 appointments in a row. A real working day is coming! It has been a long time since I have experienced this. I will enjoy it very much…

Sweet day to everyone ∞💜∞

 

4 commentaires sur « Mon journal sur FB ~ My diary on FB »

  1. Bonne journée de partage, je te remercie de continuer a m’accepter sur ton journal, sur ton chemin de vie et ainsi de me montrer la valeur de ne pas être seule, le virus qui s’agrandit sur notre monde me fait durement réfléchir donc namastré.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Michaël,
    Il est dit dans la bible : « ne pas donner ses perles aux pourceaux » et encore, « si tu me cherches, tu me trouveras » (ou quelque chose qui s’en rapproche).
    On a tous à un moment de notre vie une perche qui se tend. On la saisit ou pas… A chacun son chemin.
    Très belle soirée

    .

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s