Facile à dire

Taillefer (09), France 🇫🇷

Hier en attendant Eliane avec nos courses près de SuperU, Julien m’a fait remarquer que l’ongle de mon pouce droit n’avait toujours pas guéri. Il y a environ 20 ans, alors je coupais du bois pour le cabanon où j’habitais avec Patricia, j’ai attrapé sous l’ongle de chaque pouce une toute petite écharde. Comme je n’avais pas réussi à les enlever, avec les années, j’ai vu les tous petits points noirs doucement descendre jusqu’au milieu de mes ongles, qui se détachaient partiellement de mes pouces. 👍

Ça fait trois ans que j’essaye de les récupérer. Celui de gauche va bien maintenant, mais celui de droite a du mal et je l’ai même perdu entièrement l’année dernière pensant que c’était définitif. L’ongle est revenu comme par magie, mais il a du mal à pousser correctement. En demandant à Julien ce qu’il pensait que cela pouvait bien vouloir dire, même si j’avais déjà une idée, il m’a dit spontanément, et à mon avis tout à fait correctement puisque ça résonne pour moi dans sa propre histoire, que c’était lié au geste “pouce”… faire une pause. 🤔

A droite… le masculin. La main… faire. Les doigts… les détails de l’activité. Les ongles… la protection et la sécurité. Je ne me sens donc pas encore assez en sécurité si je ne suis pas dans l’action, si je ne fais rien ! Depuis 3 ans mon pouce est le baro-maître qui m’indique où j’en suis sur le chemin du non-faire. Si je regarde comment mon pouce évolue, je perçois qu’il y a du progrès… même si je n’avance que très lentement. ✌️

Cela aurait été plus facile de me sentir en sécurité si mes finances étaient abondantes ou si un salaire ou une retraite tombait chaque mois… si une compagne, des enfants, une famille ou même un animal de compagnie existaient dans mon histoire… si l’aventure que je vis en ce moment s’était présenté quand j’étais plus jeune. C’est facile de parler ou de commenter sur la liberté ou l’aventure quand le niveau de sécurité est élevé. Le vivre réellement, tel que je le fais, c’est une toute autre histoire 🤪

Je me suis manoeuvré dans la situation où je n’ai quasiment plus aucune sécurité… à part la Vie elle-même. Mes économies sont de 55.000 euros et doivent me suffire pour arriver jusqu’au bout de ma quête et de ma vie. Quand il n’y en aura plus, il n’y en aura plus. Sans couverture sociale, ni héritage en vue, ni famille pour pouvoir me récuperer, ni revenu… tout dépendra de la manière dont je me place dans la vie, vulnérable, face au Vivant. Et là, je ne peux rien cacher, ni tricher. Ma réceptivité, mon abandon et mon écoute doivent être au top. 😅

oasis-2335767

Quand je me suis mis en chemin il y a 3 ans, j’avais encore 80.000 euros. Au rythme de mes dépenses actuelles, mon compte bancaire sera vide dans 4 ou 5 ans. Quand j’ai commencé le voyage pour réaliser mon rêve, j’étais dans l’état pranique, je gagnais encore quelques sous par-ci et par-là et je me déplaçais avec mon sac à dos en transport public. Mon autonomie s’étendait à plusieurs vies si je continuais comme ça. 🦋

Ma voiture est au garage en ce moment. Les réparations cette fois-ci montent à 2.200 euros. Depuis le début ma maison sur roues me fait faire des dépenses imprévues et m’invite avec force à lâcher prise sur mes finances. Les pannes répétitives ont chacune bien évidemment un sens que j’ai compris et intégré dans mon histoire, mais ils ont aussi un dénominateur commun qui est plus important encore et qui s’explique grâce au miroir et à mon pouce. 👍

Comme je l’ai écrit hier, je suis censé attendre  sans plus rien faire et en mettant ma volonté egotique totalement de côté. C’est très clair pour moi et je suis okay pour obéir… bien évidemment. Je suis conscient que je peux me tromper, et que dans ce cas ma non-action pourrait être la manifestation d’une sorte de suicide lent. Je le saurais uniquement si je vais à fond jusqu’au bout de mon élan, de mon aventure et de mon histoire. Par contre, si je ne me trompe pas, mon rêve s’ouvrira comme une fleur au printemps, quand tous les ingrédients sont réunis et que les circonstances sont favorables. 🌻

La source où je peux trouver ma sécurité est ma foi, ma conviction profonde que ce que je vis est vrai. Mes aventures du passé m’ont montré souvent, et dans des situations très périlleuses, que je pouvais faire confiance à la Vie. Mais je ne suis jamais allé aussi loin, ni aussi profondément, ni avec autant d’engagement… plongeant tête première et sans filet de sauvetage. La foi est quelque chose qui se vit en live en non pas en théorie. J’ai donc décidé de garder ma voiture, même si cela rend mes dépenses imprévisibles… Les pannes  s’arrêteront certainement quand je me sentirais complètement en sécurité dans l’insécurité. 😇

En attendant j’ai eu beaucoup de plaisir à distribuer le foin ce matin à mes amis quadrupèdes. Le groupe de 13 poneys n’a plus besoin de moi. Ils ont changé de pré et ont de l’herbe à volonté. Pour les autres ça ne va pas tarder avec l’herbe qui pousse de plus en plus vite. Du coup, j’ai commencé doucement hier avec Julien à faire autre chose et à couper des jeunes arbres qui ont du mal à pousser et qui forment ensemble un sorte de bosquet de ronces. Il part lundi. Ça va me faire drôle. Une étape de vie qui se termine… et une autre qui démarre. 🦋

Une pensée d’Amour pour la maman d’Eliane qui depuis hier est en train de rentrer chez elle. Cela illustre un temps de deuil joyeux pour moi. Il n’y a rien de plus beau qu’une âme qui a terminé son chemin et qui rentre à la maison, riche de ses acquis terrestres. J’ai hâte que cela soit mon tour. En attendant je célèbre la VIE ici… je rends grâce… je me sens privilégié et plein de gratitude de pouvoir faire le chemin que je fais. Merci, merci, merci… 💖  

Je vous souhaite encore une fois une journée magique… 💥🔥🧡💥🔥🧡💥🔥🧡

7 réponses

  1. Alain

    J’apprécie de te voir évoquer librement tes finances.
    Un collègue de boulot se plaignait il y a quelques jours de son salaire.
    Je lui ai demandé : « Combien est-ce que tu gagnes ? »
    Réponse : « Mais c’est très indiscret comme question ! »
    Je gagne pour ma part 2 000 euros nets par mois pour un boulot à temps partiel.
    J’ai 72 000 euros d’épargne.
    Je dépense environ 1 000 euros par mois et arrive à épargner environ 1 000 euros sans me priver.
    Je dispose donc de 6 années d’autonomie financière (72 000 / 12 000 = 6), et chaque année de travail m’en procure une de plus (12 000 euros d’épargne supplémentaire = 1 année d’autonomie de plus).
    J’ai un fourgon neuf et payé.
    Rien d’autre.
    Je me pose souvent la question de savoir quel montant d’épargne il me faudrait atteindre pour changer de vie sans crainte.
    Je pense être proche du but sur ce plan là.
    Reste à trouver LE projet de vie qui produirait le déclic.
    Cela fait des années que je cherche ce déclic.
    J’ai quitté 3 fois mon job (en 2005, 2009, et 2013) en pensant que la chose émergerait ensuite, mais rien n’a émergé, et j’ai dû renfiler mon costume d’informaticien.
    Dans le pire des cas, il me reste à faire 14 ans de boulot « alimentaire » (si la retraite reste à 62 ans).
    C’est beaucoup, et c’est peu à la fois.
    C’est beaucoup car tout ce temps que je passe au boulot, je ne le passe pas avec ma petite Flamelle.
    Et dans 14 ans, elle ne sera plus là…
    Je voudrais être auprès d’elle tout le temps, pour profiter totalement de ces quelques années précieuses qu’il nous reste ensemble.

    Aimé par 2 personnes

  2. Carron

    J’ai regardé hier soir sur son site, la causerie N0 2 du Clairvoyant Franck Lopvet (1h40 de direct où il repondait en direct a 20 questions tirées au sort parmi 1500)
    Il y explique qu’un piège pour les therapeutes débutants est de se couper de leur talent pour ne pas déplaire a leur patientelle, qui les nourri. (transfo en therapute dit-il 😁)
    Il avait pourtant pris soin de commencer son activité, en gardant quelques temps sont ancien job pour assurer l’ alimentaire)
    Mais il a quand même vécu un peu cela en soin de groupe, et au bout d’une heure, il a avoué a l’assemblée, qu’il avait peur et s’etait coupé de sa clairvoyance pour ménager les personnes qui posaient leur problème.
    Les gens voyant qu’il tombait la cuirasse en montrant sa vulnérabilité, ont compris et lui ont renvoyé beaucoup d’amour.

    Franck a du succès et gagne tres bien sa vie depuis 😉.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s