Solidaires ~ Solidary

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

Solidarité est le maître mot que le miroir me renvoie de manière assez urgente. Je suis ces derniers temps régulièrement entouré d’enfants qui demandent beaucoup d’attention, trop. Si le parent est seul, cela l’empêche souvent de communiquer avec son entourage et s’il y a deux parents, l’enfant s’attache à l’un, repousse l’autre et empêche toute intrusion d’un tiers. C’est logique, l’enfant ne recherche que l’affection et va évidemment vers le parent le plus doux avec qu’il essaye d’avoir l’exclusivité. Il utilise les failles qui existent dans le lien entre ses parents et s’il arrive à s’y immiscer assez longtemps, les parents finiront souvent carrément par se séparer. ⚡️

Les mécanismes qui provoquent cela se produisent de manière invisible, discrète et les acteurs n’en sont souvent même pas conscients. La source, l’origine profonde se trouve évidemment dans le fait que l’éducation ne fonctionne plus depuis longtemps. Depuis la disparition de notre culture d’origine et du lien qu’elle assurait avec notre Source, le monde, avec nos relations, nos activités, nos motivations, notre spiritualité… et notre éducation, a perdu tout son sens. Les parents tâtonnent dans le noir et essaient de suivre des instructions qu’ils ont reçu et l’exemple qu’ils ont vu de leurs parents… et qui ne fonctionnent pas. Au fil du temps, les choses ne font qu’empirer. 🤷‍♂️

couple-260899_1920

J’ai accompagné de nombreuses familles, notamment pendant la période où j’étais itinérant et que j’allais de foyer en foyer. En restant plusieurs jours chez une famille, rien ne pouvait m’échapper. J’ai très bien vu ce que les enfants essayaient… et souvent réussissaient. J’ai vu comment les enfants parvenaient à se placer et à se comporter de telle manière qu’ils poussaient les parents dans le désarroi, la panique et même la violence entre eux. L’Oedipe, qui renforce et dénature le lien entre mère et fils, puis l’Electra, pour les filles avec leurs pères, sont des phénomènes très importants, puissants et destructeurs. Mais, mon constat a toujours été le même. Les enfants n’y sont pour rien. La faille, les failles se trouvaient toujours chez les parents… et aujourd’hui, je vois encore la même chose. 😰

Mais attention, je n’accuse personne. Les parents ne sont pas responsables de leurs failles… du moins tant qu’ils n’en sont pas conscients. Les failles proviennent de blessures et des conditionnements dysfonctionnels. Les idées inculquées, soutenues par l’instinct maternel naturel, poussent presque toujours les mères à faire passer leur bébé en premier et leur partenaire en second. De ce fait, elles élèvent souvent l’enfant seules et le partenaire est discrètement de plus en plus exclu de l’équation. La guerre des sexes qui existe depuis l’époque des bûchers, où les femmes sont injustement empêchées d’exprimer leur puissance et où les hommes se retrouvent de plus en plus infantilisés et castrés, crée un contexte conflictuel qui dépasse l’histoire du couple et s’ancre carrément dans les mémoires cellulaires. ⚔️

family-1866868_1920

Les blessures actives renforcent l’ensemble. Les rejets, les abandons, les humiliations, les trahisons et les injustices provoquent une chaîne comportementale de règlements de compte sans fin. Quand j’accompagne des couples, je suis confronté à tout ça. Le plus grand effort que je fais au quotidien lors de l’accompagnement est de rappeler aux partenaires la notion d’Unité et l’Amour, leur véritable identité et le défi de l’être humain… puis, je mets le miroir devant chacun pour qu’ils arrêtent d’accuser le partenaire de tous les torts… dont ils sont eux-mêmes à l’origine. Le mécanisme de création/répétition est simple : je crée ce que je connais déjà ! En tant qu’enfants, les partenaires ont absorbé leur expérience comme LA vérité et créent inconsciemment leur réalité actuelle à partir de là. Pour les aider à changer leurs idées sur eux-mêmes, les relations, les autres, les hommes, les femmes, leur place, etc., je fais un travail de fond avec eux sur leurs parents. ✌️

L’enjeu du couple est selon moi de tisser ensemble jusqu’à l’Amour et de créer l’Unité à partir de l’apparente dualité. Pour moi, les enfants sont un don extraordinaire dans cette histoire, car ils nous permettent de voir notre faille et d’y remédier en même temps. Trouver la bonne attitude et la réponse parfaite face à un enfant qui profite des failles de ses parents est difficile. Hier soir encore j’ai vu que je n’avais pas forcément la réponse qui marche sur le moment. Cependant, en cas de conflit familial où l’enfant est au centre, ma priorité est d’aider les parents à être complices, complémentaires et surtout solidaires vis-à-vis de leur enfant, pour qu’ensemble ils comblent les failles. Peu importe qu’ils se trompent et prennent la mauvaise décision… Pour moi, la priorité est qu’ils le fassent ensemble, à l’unisson… Puis, quand les choses se calment, il suffit d’en parler pour voir comment faire mieux une éventuelle prochaine fois. ☯️

love-couple-1678704_1920

J’avoue que j’étais fier du couple de mes Amis. Je les ai vus le faire et j’ai été très touchée quand j’ai vu comment chacun savait aller au-delà de ses blessures pour trouver une solution commune face à une de leurs filles. Quand un partenaire sait faire fi de ses propres normes et valeurs pour soutenir son autre moitié, il entre pour moi dans la phase où le sentiment de sécurité réciproque peut surgir et un autre niveau de tissage peut commencer. En miroir, je vois en moi combien il est difficile de consolider ma part féminine douce et accueillante avec ma part masculine robuste et garante de la loi de la famille (établi ensemble). Chaque polarité a son rôle et son sens et j’ai l’impression que, comme la plupart des couples que j’ai vus, j’ai régulièrement du mal à accepter ma façon masculine de gérer les problèmes ou les conflits. 💪

Je vois à quel point j’ai besoin de mon côté féminin pour me valider dans mes comportements et mes attitudes… peut-être tout comme beaucoup d’hommes ont besoin de leurs partenaires pour valider leur manière, peut-être un peu brusque, de maintenir l’ordre familial. Je pense que tout se résume au fait qu’en général, la voie masculine est considérée comme violente et qu’elle n’est donc pas vraiment acceptée socialement. Cela crée des jugements et des auto-jugements qui alimentent encore et encore les conflits entre genres. Et je comprends tout à fait à quel point il est difficile pour une mère de laisser le père s’imposer et prendre pleinement sa place. Surtout au début, où lui aussi tâtonne pour trouver son juste équilibre. Après tant de violences masculines, comment une mère peut encore faire confiance ? Même si elle sait qu’elle aime et qu’elle a choisi l’homme en face d’elle et qu’elle connais bien son coeur plein d’Amour ??? Mmmmmmm… 💜

Je vous souhaite une merveilleuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s