Un mâle entier 

Taillefer (09), France 🇫🇷

La présence de Fondle m’est très agréable. Je me retrouve beaucoup en lui. Certes, à part les petits gâteaux pour chien dont il est friand, je ne l’intéresse pas beaucoup. Je le vois régulièrement chercher un contact visuel avec les autres poneys en se mettant à un endroit très précis. C’est possible, mais rare, car la “fenêtre” est toute petite. Parfois il les appelle en hennissant et reçoit parfois, comme à l’instant, une réponse. Je l’entends souvent, de jour comme de nuit. Parfois il hennit, tape avec ses sabots sur le béton ou passe au galop devant la yourte. 🐎

J’ai hâte de mieux le rencontrer et j’attends le moment adéquat. Peut-être aujourd’hui. Il ne s’agit pas d’aller faire brusquement et humainement intrusion dans son espace intime. J’aime quand quelqu’un vient à ma rencontre et qu’il me laisse aussi l’espace de faire un bout de chemin vers lui. J’aime être abordé avec respect, bienveillance et un certain savoir-vivre. Quand quelqu’un s’appuie d’emblée trop sur moi et que je sens des attentes trop grandes, ça me met en garde et à distance. Je m’imagine que pour Fondle c’est pareil et je pense que j’ai à trouver l’endroit neutre en moi qui me permet de faire ma part du chemin de manière “juste”. Les matins, en lui apportant du foin et des céréales, il garde depuis que je le connais une distance lui permettant de s’échapper. Je le comprends tout à fait, ça me ressemble beaucoup, je trouve. 🧘🏼‍♂️

IMG_3411

Quand je suis passé devant le grand pré ce matin, ils étaient tous là, à une centaine de mètres. Alors, j’ai enjambé la clôture pour m’approcher juste un peu plus et pour que je ne sente pas la séparation électrique entre nous. C’était clair pour moi se qui c’est passé depuis que Lucky est arrivé. Je trouve le troupeau plus organisé et la présence du leader semble donner plus de sens à l’ensemble. Même les trois shetlands marrons semblent mieux intégrés. Normalement, curieux de nature, ils viennent tous me voir. Là, ce n’était plus eux qui décidaient individuellement de cet élan. Plus rien semble pouvoir se passer sans que Lucky l’initie. Arrivé à la petite stabulation à l’entrée, c’était juste Douwassa, la ponette la plus dominante du troupeau, qui avait le droit de m’approcher, comme une ambassadrice. Lucky se tenait alerte et puissant entre elle et les autres. Ça donnait une sensation très formelle à notre rencontre matinale. ✌️

Ça m’a fait penser à mes 11 et 12 ans en colonie de vacances. Pendant deux années de suite j’avais été bombardé roi d’un grand groupe de garçons. Nous avions un palais, sous forme d’une grande hutte, avec deux trônes… car il y avait aussi un prince. Je décidais de tout ce qui se passait, comme la mise en place des gardes, des patrouilles, des explorations et qui participait à quelles activités. Que cela soit juste ou pas, comme pour le troupeau de poneys, ça donnait un sens à la vie du moment et ça permettait à chacun de trouver sa place, son rôle, ses repères et ainsi de créer sa propre histoire dans l’histoire globale. La deuxième année il y a même eu une guerre car le prince voulait ma place. Il est parti avec quelques dissidents et a cherché à nous nuire. Quand ils ont fini par se barricader dans une petite tour sur le terrain il y a eu un siège. C’était assez violent et quelques enfants ont fini à l’infirmerie avec le prince. Il me semble que c’était la fin du royaume… 🤴

En allant ensuite vers la stabulation des futures mamans, j’ai vu d’abord Tulipe, l’amoureuse de Lucky, qui se tenait toute seule à l’angle de son enclos à un endroit, à environ 50 mètres, où elle pouvait apercevoir l’entrée du grand pré. Il était clair pour moi qu’elle cherchait son “homme”, alors que Lucky Day, comme un vrai mec, semblait l’avoir déjà oubliée. Ça m’a touché de la voir… belle dans sa robe blanche et marron, entourée d’arbres et arbustes en fleur. J’ai voulu la prendre en photo pour vous la montrer, mais mon appareil était resté dans la yourte. Elle m’a fait penser à ma mère. Peut-être parce que je trouve son regard très tourné vers son partenaire ou peut-être aussi parce qu’elle avait du mal à respirer. J’ai la sensation que c’est difficile pour elle sans Lucky, qu’elle avait du mal toute seule, comme ma mère qui est morte 2 ans après que j’aie quitté la maison. 👩‍👦

 

J’ai déjà posé mon petit banc en bois. Et… je viens de faire ma lessive 😉 

Tout ça me ramène à ma juste place dans une éventuelle future tribu ou Grande Famille… et à l’importance de ma capacité à être avec moi et en lien avec ma source. Tant que je chercherai à combler le vide avec d’autres, ma puissance restera très limitée. Je suis impressionné de voir la puissance de Lucky et de constater comment, même étant coupé, il reste d’une certaine manière entier. Ça me touche profondément de voir le développement de Fondle dans ce sens. Au delà de son côté chétif, je sens son potentiel de mâle dominant. A des moment précis, quand j’arrive pendant un instant à être synchrone avec lui, ça me touche dans le ventre. Ça me montre le chemin encore à parcourir. 🌈

Ce que je considérais d’abord comme peur ou orgueil chez mes amis quadrupèdes, je le reconnais maintenant davantage comme de l’autonomie. Ils n’ont pas besoin de moi… ni de ma présence, ni de mon affection. C’est uniquement en les mettant prisonniers qu’ils ont besoin de leur geôlier pour manger. En les mettant seuls, ils vont bien finir avec le syndrome de Stockholm et aimer leur ravisseur. Alors qu’ici à Taillefer, ces aspects sont minimes. Ils sont pour une bonne partie de leur vie en famille et ont tellement d’espace qu’ils n’ont presque pas besoin de “mon” foin. C’est moi, qui aie plutôt envie ou besoin de me sentir accepté et aimé d’eux. ✌️

J’espère que Fondle voudra bien être mon maître-miroir. Si mon attitude est trop soumise et que j’ai des attentes trop grandes… ou, au contraire, que je cherche à le dominer et à le dresser, jamais il ne m’offrira sa perle. Je sens et je pense qu’un étalon entier comme lui ne peut qu’avoir du respect pour un homme entier… et que dans un lien éventuel, il n’y a pas de place pour la manipulation ni des jeux psychologiques entre nous. Ça me fait penser aux histoires où l’on voit l’homme blanc qui se trouve testé face à des hommes entiers dans leurs tribus. Je vais explorer et sentir… Le temps s’annonce plus doux aujourd’hui. Alors, peut-être que j’en profiterai et j’irai apprendre en m’asseyant au bord du territoire de Fondle et celui de Lucky tout à l’heure comment être, moi aussi, un mâle entier. 🔥

A suivre… Douce journée à tous 😍✌️🔥💗🌈🐴👩‍👦🤴🧘🏼‍♂️  

Frissons…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s