Comme un Chat-mallow

Le Mans (72), France 🇫🇷

Chat-l’homme, chat-mane, chat-bath, chat-hut, chat-lenge, chat-leureux, chat-louper, chat-mailler… et j’en ai entendu encore pleins d’autres ce matin, dont je ne me souviens plus. Le « chat » qui semble d’actualité pour moi pendant cette retraite est le chat-mallow. Chacun de ce beau groupe qui s’est constitué pour “traverser les fêtes de Noël différemment”, me permet de constater où exactement je suis incité à m’ajuster afin de pouvoir quitter ce qui reste de l’ancien et de m’immerger pleinement dans le nouveau. 🏊‍♂️

Gratitude à la vie de m’avoir donné l’outil de la projection, du miroir. Je ne sais pas comment j’aurais pu arriver là où j’en suis aujourd’hui sans ce GPS spirituel. Pour moi, de savoir l’utiliser relève de la haute-voltige. Quand j’accompagnais, apprendre à l’autre comment s’en servir était ma manière de le rendre indépendant de moi. Malheureusement l’apprentissage demande beaucoup d’effort au début et peu de gens ont eu l’assiduité à aller jusqu’à la “maitrise” et donc leur autonomie. 🤒  

Souvent ce que je perçois dans mon miroir est redondant. Ça revient et revient… encore et encore… jusqu’au moment que c’est acquis. Et comme je progresse toujours, au moins d’un petit peu, il est important que j’arrive à décoder l’information d’une manière très fine, très détaillée, très nuancée, pour savoir où exactement mettre mon attention cette fois-ci. 🔎

Je suis HYPERsensible ! J’ai toujours été très sensible, mais avec le temps qui passe ma sensibilité augmente de plus en plus. Il me semble que c’est logique. Plus jeune je ne percevais pas que cette sensibilité était une aubaine, un cadeau… Je l’ai vécu plutôt comme un handicap. Alors qu’aujourd’hui j’ai compris que c’est cette sensibilité qui est à l’origine de ma capacité de “sentir clair”, de mon état de canal et de la finesse dans mes perceptions. 🙏

J’ai toujours été rapidement vexé, touché et blessé… et pour me protéger, j’ai la tendance encore de me cacher ou de mettre une carapace. Ce carapace peut prendre des apparences différentes, comme le jugement, la rigidité, le contrôle, l’intransigeance, etc. Et non pas seulement vis-à-vis des autres, je peux aussi être très sévère avec moi-même. Le pire est mon auto-jugement et ma propre dévalorisation. Il m’arrivait même que j’anticipe un attaque en attaquant en premier… C’est terrible tout ça. 🦔

Heureusement, il reste de moins en moins de ce vieux schéma que je connais si bien. Pourtant, certainement trop encore pour entrer pleinement dans le nouveau. C’est quelque chose qui me retient encore dans l’ancien et il semble que mon défi du moment est de m’en défaire. C’est plein de bon sens pour moi. Comment accueillir tout ce que la vie m’offre, si je barricade ma porte ? Certes, je me protège contre les agressions, mais il semble que je n’ai qu’une seule entrée par où tout et tout le monde passe. 🤪

candy-2843828-001

Donc si je veux être davantage relié et continuer à recevoir ces cadeaux magnifiques de la vie, il faut que j’enlève toutes mes protections et que j’accueille tout, absolument tout… “bon” ou “mauvais”. Que je sorte de cet espace étriqué que je peux encore créer et maintenir inconsciemment autour de moi et que j’ouvre grand. Que je fais péter les cloisons et même le plafond de ma construction intérieur. Il n’y a pas d’autre voie de passage. 😅  

Il faut que je devienne un vrai chamallow. Quand j’accompagnais et que j’avais quelqu’un de rigide en face de moi, je lui proposais souvent la même chose. J’appelais ça à l’époque “le jeu du chewing-gum”. Se laisser “mâcher” par la vie, se laisser malaxer et dire OUI à tout ce qui vient. Quand je proposais des missions, je les appliquais moi aussi. Et malgré ça, ça revient… mais pas au même endroit, pas de la même manière. 😅

Accueillir, aller avec le courant, faire du voyage ma destiné, rester dans l’instant… Mmmmmm… D’ailleurs, c’est rigolo car j’ai vérifié au préalable avec chaque participant de la retraite s’il était prêt à être dans le OUI pour le déroulé de la rencontre et prêt à suivre le “mouvement de groupe”. Je réalise que je n’ai pas posé la question à moi-même !    

Merci miroir, au beau miroir… merci ! Joyeux Noël à tous… ❤💛💚💙💜🖤

marshmallow-585495-001.jpg

8 réponses

  1. Isabelle

    Quand je lis tes mots sur ton hypersensibilité d’avant, je me vois.
    Je répere quand, fixée dans un événement passé douloureux, je suis incapable d’accueillir un présent agréable.
    Je m’accroche à « ce que l’autre m’a fait » bien qu’il ne s’agisse en fait que de moi, et je me prive du bon. Je vis comme injuste que l’autre ne soit pas « puni de sa mauvaise attitude envers moi » et en fait je me prive toute seule ! Je vois mes jugements, ma rigidité et peu à peu j’arrive à ouvrir.
    J’aimerai avancer plus vite, Ton témoignage m’encourage à continuer cette route.
    Ce stage de Noël me permet de porter mon attention sur ou j’ai envie d’être. C’est bon.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s