A moi de me voir

Valence (26), France 🇫🇷 

La dernière exploration à Saint-Raphaël a duré peu de temps, à peine une vingtaine d’heures… au lieu des deux jours et demi qui avaient été prévus. C’était avec une très jeune femme indigo, qui comme les autres, était venue vers moi… à ce fameux rendez-vous que nous nous sommes donnés dans le temps. 🔥

C’est la première fois que le voyage se termine plus tôt, malgré l’harmonie présente. Certes, elle était vraiment très jeune et ça touchait les limites de mes zones de confort. D’ailleurs pour elle aussi… Malgré ça, nous nous sommes trouvés d’une manière fluide. Même les grèves ne se sont pas interposées. ☺

Nous avons beaucoup échangé pour comprendre ce qui se jouait pour nous. Il était évident que notre rencontre était importante mais il était clair pour moi que ce n’était peut-être pas pour la raison habituelle. Alors, rapidement j’ai changé mon approche, m’ouvrant ainsi aussi bien que je le pouvais à “toutes les possibilités”. 😅

Elle est partie le lendemain matin déjà. Nous étions tous les deux d’accord et c’était parfait, car en réalité le “travail” semble avoir été fait en aussi peu de temps ! D’une part, j’avais la sensation que le fait d’oser poser l’acte de partir avant l’heure nous permettait de couper un scénario éventuel de notre passé commun. Okay, ce ne sont que des sensations, rien de vraiment palpable… mais quand-même. 😏

D’autre part, nous étions peut-être simplement venus nous rencontrer pour mettre en évidence une faille que nous partagions. J’ai appris quelque chose d’important avec elle. Disons, notre rencontre à mis à nouveau en lumière ce que je savais déjà mais qui avait besoin d’attention encore une fois. Il s’agissait de ne pas être vu tel que nous sommes vraiment par notre entourage. Je la voyais… et je pense qu’elle me voyait également. Deux indigos qui se regardent se reconnaissent… 🤓

Mais c’est rare aujourd’hui dans ma vie. Comme pour elle, peu de gens me voient. Disons, les gens me “voient”… mais juste en superficie. Ils ne me voient pas en profondeur, ils ne me VOIENT pas vraiment. Seulement quelques uns comprennent qui je suis, ce que je fais, ce que je vis et “de quelle planète je viens”. C’est principalement pour ça que je m’éloigne de “la masse” et que je reste en lien qu’avec ceux avec qui je sens suffisamment de complicité et de compréhension. 😌

IMG_0856-001

Oh, j’ai encore quelques amis dans mon carnet qui ne sont pas vraiment comme moi… mais avec qui la communication est tellement facile et saine, que notre différence devient une réelle richesse pour chacun. Mais ils sont rares… Je peux les compter sur les doigts d’une seule main. 😊

Nous avons ensemble trouvé que la source du phénomène de ne pas être vu venait du simple fait que nous ne nous voyons pas nous-mêmes. Et depuis les quelques jours que je me promène avec cette idée je réalise à quel point c’est vrai… JE NE ME VOIS PAS. Okay, je me “vois”… comme les autres… en superficie. Je devine, je soupçonne, je perçois quelque part qui je semble être… mais, je n’assume pas totalement ce que je suis. Je ne suis pas encore assez cohérent entre ce que je suis, d’une part, et ce que je manifeste, d’autre part. 👁

Et si je le dis d’une manière plus simple, ça devient plus clair pour moi encore. JE NE ME VOIS PAS, car je ne regarde tout simplement pas dans ma direction ! Je perçois que j’ai tellement eu l’habitude de chercher le regard de l’autre, son attention et d’exister à ses yeux… que j’ai oublié de me regarder moi. D’une certaine façon je n’habite pas tout à fait mon territoire. Je ne suis pas tout à fait installé à l’intérieur de moi avec cette certitude que je suis assez spécial pour me suffire à moi-même. 😏

Il est logique que si je ne me vois pas… les autres ne me voient pas non plus. C’est la loi d’attraction à l’oeuvre, tout simplement. Alors, je vais faire très attention de me voir et d’être davantage avec moi… de m’apprécier, de ne pas oublier qui je suis et ne pas me retrouver avec mes réflexes d’avant et de chercher le bon chez l’autre… penser que l’herbe est plus verte ailleurs. Je SAIS qui je suis… Il suffit juste que je ne l’oublie pas !!! 😍

Merveilleuse journée à tous ❤💛💚💙💜🖤 

3 réponses

  1. Catherine

    Un jour, j’ai réalisé que mon être est déjà tellement inconnu de moi-même,qu’à part le Créateur, Dieu, la Source, l’Univers.. peut importe le nom que l’on donne à CE qui nous dépasse, aucun autre être humain ne peut l’appréhender dans sa globalité. Ce jour là, j’ai vraiment lâché ma quête d’amour et de reconnaissance de ce que je suis. Et je remercie chaque rencontre qui me permet de toucher avec le coeur une parcelle infime de l’immensité de toutes les facettes qui me composent.

    « Ce qui peut être expliqué, ne mérite pas d’être compris » Christian Bobin.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s