Pas de projections ~ No projections

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Netanya, Israël 🇮🇱 

Je décompte les jours ! Je ne peux pas dire que je n’ai plus envie d’être ici en Israël, mais j’ai hâte de partir et d’être en Martinique. Même si j’aime être avec moi, je n’ai plus envie de passer jour après jour seul. Pouvoir me connecter avec des gens me manque… rire me manque… faire des choses ensemble me manque… les étreintes me manquent. J’en ai pas eu pendant presque deux ans. Pas simple pour l’homme câlin que je suis. J’ai envie de retrouver mes amis, de revoir les visages familiers et rencontrer des gens qui partagent des valeurs semblables aux miennes. J’ai envie de pouvoir partager à nouveau en live ce dont je suis porteur.

Attention, je ne me plains pas. Je suis extrêmement reconnaissant pour le cadeau immense que j’ai reçu de la Vie. Pouvoir revenir pour boucler mon histoire ici, afin de repartir en homme réparé et libre est une occasion extraordinaire. C’est comme si j’ai une deuxième chance. J’avais lu quelque part qu’il fallait bien toute une vie pour transcender ses blessures. En effet, à 64 ans, j’ai la sensation que je vais repartir avec mon ardoise effacé. En partant, j’espère pouvoir laisser tout mon passé définitivement derrière moi. Je pense que si je suis encore ici, c’est pour éviter que des fantômes se glissent dans mes sacs de voyage. Je sens que j’en suis capable… même avec mon hypersensibilité et une collection de déchirures de coeur impressionnantes à mon actif.

Je viens de le voir sur Netflix… et j’ai adoré… puis, j’ai encore pleuré comme une madeleine… 😉 

Quand je sors dans la rue, je sens déjà la nostalgie me prendre. C’est fortement comme au cours du dernier trimestre que j’ai passé dans ma camionnette en France ou quand j’ai visité Amsterdam pour une dernière fois avant mon envol vers Israël. J’ai cette sensation que je vois mon pays de naissance peut-être pour la dernière fois. Alors, les odeurs sont un peu plus fortes… le soleil un peu plus intense… la nourriture est plus savoureuse… les gens plus beau… bref, le pays semble soudainement plus parfait à mes yeux. De toute manière, Israël aura toujours une place spéciale dans mon coeur, comme les Pays-bas et la France. Nos histoires ont été intimement entremêlées pendant trop d’années pour les oublier.

J’ai une passeport israélien et une passeport néerlandais… pourtant, c’est à nouveau vers le territoire français que la porte s’ouvre. Je décompte les jours, parce que je suis curieux de savoir comment la suite de mon histoire va se dérouler. Tout semble montrer que ce nouveau et deuxième cycle de ma vie sera toute autre chose. L’Amie qui m’attend là-bas m’offre une place. Elle a peut-être besoin de mon aide, mais j’ai également besoin de la sienne. Le dépouillement et le processus de simplification intérieure ont fait que je ne sais plus, ou ne peux plus, faire certaines choses. Je sens que je ne suis plus le même homme que quand je suis arrivé ici et je pense que je dois ré-apprendre à fonctionner avec les gens… puis surtout à savourer le résultat de ce long cheminement. 

ashley-whitlatch-MGKGuMP9nLY-unsplash

Je suis curieux du scénario qui va se dérouler. Tout est possible. Je ne sais pas du tout ce qui va se passer. Même si je suis conscient de toutes les possibilités qui peuvent s’offrir à moi, à nous, je ne fige rien. Je ne projette pas. Je ne veux surtout pas intervenir avec les projets que la Vie a pour moi. Je suis ouvert, totalement ouvert à toutes les propositions et possibilités qui se présenteront. Je suis autant ouvert à une vie seul, simple, discret et sobre qu’à une vie à deux ou à plusieurs où mes ailes pourraient se déployer et où je réalise la destiné que je sens réservé pour moi depuis que je suis jeune.

Je sais que mon Amie a déjà des idées et volontiers je la suivrai. Je ne sais pas du tout où mon corps en est, ni où ma souplesse intérieure en est… ni où mes aptitudes sociales en sont. Je vais le découvrir et, j’espère, avec un peu d’aide je vais apprendre à vivre sans plus être dominé par une de mes blessures… comme cela devrait être le cas pour tout monde, dès le début de sa vie. Je vais me laisser faire pour apprendre, comme un enfant, à visiter, à me baigner, à me promener, à goûter et à partager du temps ensemble, juste pour le plaisir de le faire. Et si tout en apprenant je peux en même temps aider quelqu’un avec la richesse de mon expérience, j’en serais ravi !!!

womanizer-wow-tech-8oB43mw658c-unsplash

Je fais un effort de ne pas me définir. Chaque définition que je fais de moi peut-être une limite que je pose à moi-m’aime et à la Vie. Ça L’empêchera d’oeuvrer en toute liberté pour m’emmener vers l’apogée de mon histoire. Je ne dis plus si oui ou non je suis un accompagnant, un explorateur, un pionnier, un conférencier, un animateur, un initiateur, un rapporteur, ni quoi que ce soit d’autre. Je connais mes aptitudes. Je sais que je suis tout ça en même temps, que je suis l’accumulation de toutes mes expériences réunies… et que je peux utiliser chacun de mes atouts à chaque instant. Mais je sais aussi que mon trésor intérieur n’a pas encore trouvé le support adéquat pour s’exprimer. Si je ne me défini pas, si je reste vraiment ouvert, je peux percevoir d’autres possibilités et accueillir d’autres propositions. Par expérience, je sais que l’être humain est capable de faire tout ce qu’il veut. J’ai déjà fait plus de 20 expériences professionnelles. Alors pourquoi m’arrêter là ???

Je suis vraiment reconnaissant de pouvoir être témoin d’autant de magie. C’est extraordinaire de voir comment ma vie s’est ouverte, encore une fois, grâce à une simple proposition, non sollicitée, de l’Amie en question… alors que tout semblait fermé et sans issue quelques instants auparavant. A chaque fois c’est pareil… à chaque fois qu’une voie de passage se présente ainsi, ma foi en la Vie grandit encore plus. Alors, je ne projette pas… mais, j’ai remarqué que je m’endors plus facilement quand je laisse mes pensées dériver vers la Martinique. Ça s’approche rapidement… Seulement 45 nuits encore. Je me prépare intérieurement à toute forme de changement. Je garde une vue de 360°. Je suis hyper-réceptif et sur mon qui-vive, car les voies du Vivant sont impénétrables et je me tiens prêt pour Ses surprises, Ses imprévus et Ses contre-pieds habituels.

Douce journée à tous… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s