S’adapter

Amsterdam, Pays-Bas 🇳🇱

J’en suis conscient… je me répète souvent. C’est normal, c’est mon journal intime ici et ma vie change seulement au fur et à mesure que je change moi-même. Pour moi, ma vie ne peut pas changer vraiment si je ne change pas en profondeur. Elle peut donner l’impression de changer et me fait croire ainsi que moi aussi j’ai changé… mais très souvent je constate chez les gens que ce ne sont que les apparences qui changent, pas la structure. 😏

La Vie n’est que le miroir de moi : mon travail, ma compagne, ma santé, ma richesse, mes possessions, mon état d’être… Tout montre où j’en suis. Il suffit que je sois assez objectif et honnête pour l’admettre. Si je change en superficie, mon miroir fera pareil. Je ne connais que peu de gens qui changent vraiment, qui arrivent à sortir de leur ronron quotidien et qui comprennent réellement pourquoi nous sommes là. 🤨

Ça me fait penser à ce conducteur anglais qui est sur une autoroute quelque part en France et qui entend à la radio qu’il y a un fou dangereux qui roule du mauvais côté de la route. Sur quoi il réagit en disant : “Ils se trompent, il n’y a pas qu’une personne qui s’est trompée, ils roulent TOUS du mauvais côté.” 😂 

Je suis conscient qu’il est possible que ce soit moi qui suis à côté de la plaque. Plus j’avance sur ce chemin si peu fréquenté, plus je deviens attentif. Certes, les signes et le miroir me confirment aussi clairement que possible que tout va bien. Mais je sais que mon mental est tellement fort qu’il peut voir exactement ce qu’il désire. Je pourrais très bien interpréter les choses comme cela m’arrange. 🤪

IMG_1528-001

Une chose est claire pour moi néanmoins. Dès que je deviens apte à changer, la Vie commence par toquer doucement à ma porte… et si je ne répond pas elle finira par me hurler dans les oreilles et à bousculer tout autour de moi, jusqu’à ce que je réagisse… Pertes, accidents, maladies, décès, conflits, pauvreté, solitude. Comme pour la Vie rien n’est grave et que seule l’évolution importe, elle n’économise pas sur les moyens pour nous réveiller et nous faire comprendre qu’il faut changer. ☺️

Quand je regarde ce phénomène d’une manière simple, les animaux le font depuis toujours. L’adaptation au climat, aux prédateurs, à ce que la nature offre… C’est quelque part inné. L’être humain se considère seulement différent… disant qu’il a une conscience. Alors, il me semble logique que son terrain d’adaptation soit plus grand aussi et s’étende jusqu’aux changements de cette conscience, donc de sa vérité, ses croyances.. de sa manière de voir et de vivre dans le monde. 😌

Rétrospectivement c’est ce que j’ai fait pendant longtemps. Au début, je recevais les coups de bâton de la Vie sans piper mot. C’était “normal” quelque part. Je m’en souviens bien. Ça “faisait partie de la vie”. Il fallait chez moi que ça dure et que ça devienne insupportable pour que je commence à chercher comment esquiver les coups. Je cherchais tout simplement à m’adapter à la situation de manière à survivre à la douleur. C’est un peu du Darwinisme spirituel, si on peut dire. Il ne s’agissait bien évidemment pas de changer ma position physique, mais d’apprendre à penser, parler et agir… bref, à VIVRE différemment. 🤯

Comme notre partie divine ne me parlait pas en langage clair et que j’avais la tête dure, il me fallait du temps et beaucoup de misère avant que je courbe l’échine. Ce n’était pas simple pour un gars carré et pragmatique comme moi d’apprendre à voir au-delà de l’illusion et de comprendre comment éviter les coups. C’est seulement des années plus tard, une fois que je comprenais bien le langage du Divin que j’ai pu anticiper et l’utiliser pour me laisser guider sans douleur. 🥊 

C’est sûrement pour ça que je reconnais tellement les réactions des gens… la répétition, le besoin du problème, le refus, la fuite, le déni, la résistance, etc. Je suis passé par là aussi. Pourtant, selon certains j’étais déjà différent depuis tout petit. Ça ne m’a pas épargné. J’ai remarqué que pour la plupart d’entre nous, d’entendre une nouvelle vérité est très difficile. Nous nous accrochons tellement à notre petite vérité relative, temporelle et limitée que nous ne voyons pas plus loin que notre nez. 🤥

C’était une grâce que j’ai vécue… Ma misère m’a fait comprendre que j’avais tort. C’était un vrai “Aha erlebnis” comme il disent en Allemagne… ou “Serendipity” en Angleterre… qui sont l’équivalent de notre “Eurêka” en français. La majorité d’entre nous n’a pas la chance de vivre une prise de conscience aussi essentielle et ils continuent à vivre comme si la maladie, les malaises, le mal-être, le manque, le désordre et les conflits faisaient partie de la normalité. Même de souffrir à en mourir ne les fait pas changer d’avis. 😍

Tout ça donc pour dire qu’il suffit de se rappeler comment l’évolution fonctionne. Quand un stimulus négatif arrive… nous sommes censés de nous y adapter. C’est comme ça que nous sommes faits. Pas pour attendre que ça passe ou que la maladie ou le désespoir gagne sur nous. Chez les animaux, seulement ceux qui savent s’adapter survivent. Survival of the fittest, disait Darwin. Peut-être est-ce pareil chez nous… seulement ceux qui sauront s’adapter survivront… 😉 

En tant qu’animal notre cerveau reptilien prend le dessus face au danger et dans des situations de survie imminente nous avons seulement 3 modes de réaction qui se présentent sous forme de réflexe : run, fight or freeze, ils disent en anglais… courir, se battre ou se figer. Pour survivre dans ce monde qui est de mon point de vue spirituel et non physique, nous avons le défi de sortir de ces trois modes et de laisser la conscience gagner du terrain. 😌

Certes, si je suis face à la mort et que je dois agir tout de suite, mon cerveau reptilien prendra le gouvernail. Mais dans la plupart des cas, nous avons le temps de réfléchir… même si c’est peu. Alors, sortons de notre fuite, de notre combat ou de notre apathie et affrontons les coups de bâtons avec notre conscience et notre intelligence spirituelle… jusqu’au moment où nous ayons trouvé la vraie normalité : santé, prospérité, bonheur et paix. ❤️ 

Je vous souhaite tout ça 😉 💖 🌺

main-qimg-a7742e14186d6079f8865ec2b3b81dad.png

6 réponses

  1. Claire

    Coucou Michael, c’est tellement bon pour moi de te recevoir 5 sur 5 et de me sentir en route vers la vraie normalité! je danse la vie de mieux en mieux..
    Santé, prospérité, bonheur et paix jusqu’au prochain grain de sable à mastiquer!!!
    Belle journée!
    Claire

    Aimé par 1 personne

  2. Solange de Pau

    Cette idée de « darwinisme spirituel » me heurte.
    L’état-unien économiquement « wealthy » mériterait sa prospérité quand le gueux mériterait sa gueuserie ?
    Le brahman mériterait son contact avec les dieux quand le dalit mériterait celui avec les ordures ?
    L’alcoolique mériterait son alcoolisme pour n’avoir su gérer la difficulté du réel ?
    Je ne dois pas avoir assez de conscience ni d’intelligence spirituelle pour comprendre cela !

    Aimé par 1 personne

  3. Solange

    Bonjour frère Michaël,
    ce texte m’a choqué sur plusieurs points :
    Les raëliens et autres scientologues se pensent spirituellement supérieurs.
    Les transhumanistes aussi. L’eugénisme des foetus trisomiques fait consensus car ils n’auraient pas su s’adapter…
    Ma soeur Irène, schizophrène, ne réussit pas à s’adapter lorsque le délire domine.
    Mon frère François ne s’est pas adapté non plus puisqu’il s’est suicidé.
    Quant à moi, habitante des cavernes, ma zone de confort à la lumière du jour est très étroite.
    Tout ceci m’a rendu votre propos inaudible.
    Heureusement, votre réponse quant au coeur pur m’a rassuré sur votre humanité,
    car celui qui se prend pour un ange…
    Votre soeur en humanité, (mais pas de la même tribu)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s