Insatiable

Valence (26), France đŸ‡«đŸ‡·

J’ai connu beaucoup de femmes dans leur dĂ©sir et leur plaisir. Ça fait pour moi parti des plus belles choses que j’ai pu voir dans ma vie. Mais… il y a quelque chose de diffĂ©rent dans le dĂ©sir de mes co-exploratrices du moment, magiciennes en devenir. 😏

Quand j’Ă©tais plus jeune, je trouvais trĂšs compliquĂ© de satisfaire une femme sexuellement. Avec beaucoup de patience et beaucoup d’Ă©checs j’ai appris progressivement comment le corps d’une femme fonctionne… au point qu’aujourd’hui certaines me disent mĂȘme que je semble sentir ce qu’elles sentent. 🐉   

Pourtant, face au dĂ©sir que je rencontre chez mes co-voyageuses, je me retrouve un peu comme avant. Certes, je peux les accompagner vers une jouissance, ou mĂȘme plusieurs si je veux… mais, ça ne semble jamais assez. DerriĂšre la « petite satisfaction » orgasmique, il reste un tel puissance sous forme de dĂ©sir, que l’homme simple que je suis pourrait se sentir complĂštement dĂ©muni. đŸ”„

De mon point de vue, le dĂ©sir que mes partenaires vivent avec moi n’est pas du mĂȘme ordre. Je ne pourrais jamais satisfaire un tel dĂ©sir… Il est Ă©norme et je pense que personne ne le pourrait… tout simplement parce qu’il n’est pas lĂ  pour ĂȘtre assouvi. Je pense que ce dĂ©sir se manifeste de cette maniĂšre pour mettre toute cette belle Ă©nergie fĂ©minine en mouvement afin de l’amener vers sa puissance vĂ©ritable et l’expression de son plein potentiel. đŸ’«Â 

Pour moi c’est un peu comme quand je mange une pizza. Ça ne nourrit pas le vide existentielle en moi et je pourrais en manger jusqu’Ă  en vomir sans jamais me sentir nourri vraiment ! De la mĂȘme maniĂšre, les femmes qui cherchent l’Amour vĂ©ritable, ne seront jamais satisfaites par un simple acte sexuel, mĂȘme rĂ©pĂ©tĂ© Ă  l’infini. 😅

Voici le tĂ©moignage d’Aude sur le sujet : 

Mon désir

La nouveautĂ© du moment : il me semble qu’une nouvelle Ă©tape se soit prĂ©sentĂ©e Ă  moi concernant l’exploration de mon dĂ©sir avec l’autre. Il va sans dire que l’attirance physique que j’Ă©prouve est largement facilitante pour dĂ©clencher et vivre mon dĂ©sir.  Le connecter avec quelqu’un qui m’attire, ne me semble pas d’une grande difficultĂ© Ă  vivre. Un ressenti trĂšs fort dans le bas ventre comme un tourbillon, des picotements au niveau du sacrum et le brasier s’installent, les mouvements du corps se vivent d’eux-mĂȘmes. C’est alors une danse Ă  deux qui s’installe et chacun, dans son dĂ©sir vient alimenter le brasier de l’autre. 

Une forme de transe danse … 

J’ai trĂšs vite appris Ă  apprivoiser et Ă  aimer mon dĂ©sir. Aujourd’hui sa puissance Ă©nergĂ©tique peut me sembler sans limite, et c’est tout simplement fabuleux, et d’une grande nourriture intĂ©rieure. 

La puissance et la force de son expression sont comparables pour moi Ă  une vague qui dĂ©ferlerait sur la plage emportant tout sur son passage, se retirant doucement et puis repartant de plus belle, inlassablement, dans un mouvement inĂ©puisable. Une vibration dans le corps, un mouvement, une cambrure, et je me sentirais en capacitĂ© d’avaler tout cru mon partenaire !

Avec le temps, je me suis mise Ă  le vivre et Ă  l’exprimer pleinement, sans aucune retenue, ce qui engendre dĂ©sormais, un sentiment de grande paix intĂ©rieure, et de retrouvailles avec moi-mĂȘme et ma puissance crĂ©atrice. 

Mais depuis plusieurs semaines, l’exploration prend une autre tournure. Je suis amenĂ©e Ă  « devoir » prendre les commandes du mouvement, de la vague et Ă  conserver ces commandes de longs moments. Je suis donc avec mon dĂ©sir, ce feu intĂ©rieur que je prĂ©sente Ă  mon partenaire et je dois l’exprimer en tentant de dĂ©passer ma sensation de silence dans le corps de mon partenaire. Non pas qu’il n’a pas de dĂ©sir pour moi. Mais je me trouve de fait, aux commandes d’un vĂ©hicule, objet volant non identifiĂ©, dont j’aurais seule l’accĂšs aux pĂ©dales d’accĂ©lĂ©ration et de freinage, avec un passager Ă  bord que je dois mener vers un ailleurs. 

Et au cours de ces derniĂšres semaines, je me suis trouvĂ©e Ă  plusieurs reprises dans ce vĂ©hicule non identifiĂ©, donc sans aucune explication claire sur son fonctionnement et en plus sans en comprendre le fonctionnement mĂȘme intuitivement. Une vraie partie de plaisir !!! 

Et pourtant l’exploration est celle-ci. Faire face Ă  mes inconforts, voire mes malaises profonds, avoir la sensation d’ĂȘtre perdue en pleine forĂȘt sans boussole et devoir emmener mon partenaire dans un espace que je me sens incapable d’apprĂ©hender avec mon cerveau. Donc pas d’autre choix que de laisser le champs libre Ă  l’intuition plus plus plus, au ressenti, au lĂącher prise et Ă  je ne sais quelle mĂ©thode qui me permettrait d’arrĂȘter de me dire que je ne vais pas y arriver.

AprĂšs plusieurs explorations, ce qui s’est prĂ©sentĂ© Ă  moi a donc Ă©tĂ© de plusieurs ordres. D’abord m’accepter enfin, entiĂšrement, pleinement, sans condition aucune, avec une bienveillance absolue dans cette forme de maladresse du geste, cette sensation de « pas bien calĂ©e », cette incertitude sur la suite et son issue. Plus de questionnements, juste ĂȘtre lĂ  pour moi. 

Cette acceptation Ă©tant bien ancrĂ©e, je me suis naturellement tournĂ©e vers moi et j’ai regardĂ© mon dĂ©sir. Ce dĂ©sir que j’ai pour l’autre est aussi, et oserais-je dire avant tout, un dĂ©sir que j’ai pour moi, un dĂ©sir de me vivre dans mon fĂ©minin, dans ma puissance d’accueil de moi et donc de l’autre. 

Et lĂ , chose toute rĂ©cente, une grande paix s’est enfin installĂ©e en moi. Tout Ă  coup je ne me suis plus sentie « challengĂ©e ». Ce chemin d’exploration à partir de mon dĂ©sir est en train de devenir un chemin d’exploration vers moi. Quelle magie !

Et enfin, dans la poursuite de cette exploration, je ressens trĂšs fortement par moments comment le corps de mon partenaire devient l’autel sur lequel je me rends hommage.

jeremy-bishop-206731-unsplash

Je vous souhaite une journĂ©e dĂ©licieuse ! â€đŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€Â 

2 commentaires sur « Insatiable »

  1. Waaahouuuu…
    Mon coeur et ma tĂȘte envisagent, valident. Mon corps est impatient.

    Aude, ton vĂ©cu partagĂ© restaure l’ensemble de la femme en chemin que je suis. Il reste une vague lĂ©gĂšre de comparaison : est-ce pour moi? Je l’accueille comme une occasion d’avancer, et l’invitation Ă  ĂȘtre pleinement dans mon prĂ©sent. Pas facile cette voie vers la libertĂ© et la puissance !

    Aude, je suis touchée par ton courage, et Michael par ton accueil, ta juste place.

    Merci Ă  vous deux.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s