Jet lag

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Bon, je suis bien arrivé en Martinique ! Le voyage était long et un peu fatiguant, puis en voyageant dans la même direction que le soleil, entre Paris et la Martinique, j’ai terminé le trajet avec un jet lag. Le vol a duré environ 8 heures, mais sur le montre ça n’a pris que 3 heures. Le départ de Paris était à 14h30 et l’arrivée en Martinique à 17h30. J’ai eu donc besoin d’un peu de temps avant de pouvoir tranquillement m’assoir et d’écrire dans mon journal.

De toute ma vie, je n’ai jamais été aussi nerveux avant un voyage. Mon envie de quitter Israël et de retrouver S étaient tellement grands que j’avais peur que la Vie allait me mettre des défis supplémentaires… avec des bâtons dans les roues. Lundi, j’étais à l’aéroport Ben Gurion bien à l’avance, grâce à Larry. A part le moment où j’ai déposé mon sac et que l’employé m’a demandé le résultat du teste Covid, je n’ai pas eu l’impression qu’un virus mondial nous menaçait. Mon passage passait comme une lettre à la poste. Il n’y avait même pas de douaniers, c’étaient juste des appareil bio-numériques.

Le syndrome du décalage horaire, parfois nommé « arythmie circadienne », souvent appelé jet lag en calque de l’anglais, est une condition physiologique qui résulte d’un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires, généralement en avion. Un tel voyage décale effectivement les différentes horloges internes (rythme circadien ou cycles du sommeil) de l’activité extérieure (alternance jour/nuit, activités de l’individu).
Il s’agit en fait d’un désalignement circadien. Les schémas temporels corporels journaliers, telle que la propension à manger, à dormir, à sécréter ses hormones et à réguler sa température interne, sont perturbés. Jusqu’à ce que le corps soit en mesure de réaligner ces rythmes, il est en situation de décalage horaire. Lorsque le décalage horaire est de moins de trois heures, il n’est généralement pas problématique.

Wikipédia

J’étais vraiment préparé à vivre des hics pendant le voyage… En partant lundi d’Israël, l’avion avait deux heures de retard. En venant de Paris, juste avant le décollage, quelqu’un avait été malade et ils ont du le débarquer. Le temps de trouver sa valise et un nouveau couloir aérien permettant l’envol, ils ont perdu beaucoup de temps. J’ai enfin quitté ma terre natale vers 18 heures. Quatre heures plus tard, je me suis trouvé à Charles de Gaulle, porte E… la même d’où j’allais devoir repartir le lendemain. Cool… Mais, la porte E consiste d’une sortie K, L et M. De K, je me suis déplacé vers L en métro, tout en restant dans la zone internationale. Je me suis trouvé quelque part un endroit parterre et j’ai pu dormir quelques heures.

Ma toilette du lendemain était avec des lingettes. Si je voulais rester dans la zone internationale, c’était pour éviter le contrôle douane et celui du bagage à main. J’ai rapidement trouvé la porte E-K41, d’où allait partir mon avion et il me restait 8 heures à tuer avant le départ. Après 3 semaines de pause alimentaire, j’ai craqué en Israël, juste avant de partir, pour du houmous, du shoarma et du kebab. Mon estomac n’était plus vraiment paisible. Alors, quand en me baladant devant le boutiques à Charles de Gaulle, j’ai vu des croissants, des baguettes jambon-beurre, saumon et thon… j’ai re-craqué. J’en ai pris carrément un de chaque. C’était trop bon…

IMG_5012

Il m’a fallu plusieurs coca colas pour provoquer un semblant de digestion après tant de nourriture. Ensuite, avec le manque de sommeil et ma difficulté digestive, j’étais trop fatigué pour regarder des films. Alors, j’ai joué un peu au solitaire et au sudoku. Avant de quitter Israël, j’ai eu envie de changer mon ordi et peut-être même mon téléphone. Mon MacBook Pro a 6 ans et même si je n’ai jamais eu de panne avec lui, je pensais que c’était peut-être le moment idéal d’un mise à niveau. Une nouvelle vie demande peut-être un nouveau cerveau. Et puis, j’ai compris qu’en Martinique il n’y avait pas d’Apple store et en préparant mon voyage j’ai vu qu’à l’aéroport à Paris il y avait un FNAC.

Je l’ai vu ce FNAC. Il était tout rikiki. Mais, il y avait exactement l’ordi que je voulais, un MacBook Air, qui est plus léger et plus puissant que mon ordi actuel. En plus, il était en promo… Quoi demander de plus. Pourtant, je suis parti du magasin les mains vides. L’homme raisonnable avait pris encore une fois le dessus. Mon ordi marchait bien… alors, pourquoi ne pas simplement l’utiliser jusqu’au moment qu’il crash ??? Il pouvait facilement tenir encore 5 ans ! Quand j’étais de retour à ma place au K41, je me suis dit : « T’es con ou quoi ? ». Les signes sont pourtant clairs. Tu voulais cet ordinateur et parmi le peu que la FNAC présente dans ce mini boutique, se trouve exactement celui que tu veux… avec un bon rabais en plus ! »

IMG_5008

Alors, dans un élan de folie je suis retourné et je l’ai pris. Pendant que j’étais en train de savourer mon petit victoire, j’ai entendu soudainement mon nom sur les haut-parleurs de l’aéroport. Ça ne m’était encore jamais arrivé… et je peux vous dire que ça m’a donné une sensation tout drôle. Tout de suite, je me suis dit : « Ça y est, le hic est là… qu’est ce qui va encore t’arriver ? ». Le comptoir était juste derrière moi et la hôtesse m’expliquait gentiment qu’avec deux autres hommes je devais passer à la douane pour vérification. Je me suis dit : « Ça y est, tu ne pourra pas partir… ton voyage s’arrête là ! ».

En fait, comme j’étais resté dans la zone internationale entre les deux vols, j’ai contourné la douane, mais ça ne m’avait pas libéré du passage obligatoire… surtout que je venais d’un vol international. Quand j’ai demandé à l’hôtesse qui nous accompagnait comment c’était possible de déjouer le système ainsi, elle m’a expliqué que l’avion vers Martinique partait normalement d’un autre aéroport. Le changement d’aéroport entre deux vols obligeait les passagers de se présenter devant la douane automatiquement. Bon, finalement, j’ai eu un traitement de VIP, puisqu’en revenant au port K41, nous sommes passés devant le long fil d’attente pour entrer sans attente dans le Boeing 777-300 avec ses 468 sièges.

IMG_5019

En arrivant en Martinique, il n’y avait quasiment pas de contrôle non plus. Il y avait juste quelqu’un qui demandait le passeport et le test Covid… presque d’une manière informelle. La dernière coquille que je pouvais vivre était la perte de mon sac. L’erreur aurait été facile. Il y avait 18 heures entre les deux vols et comme mon sac était le seul à faire ce trajet, ils auraient facilement pu l’égarer. Ça m’était déjà arrivé à mon retour d’Inde. Mon sac n’avait pas fait le même voyage que moi. Eh non, cette fois-ci même mon sac est arrivé sans problème. J’avais bel et bien réussi mon périple sans encombre. Quand j’ai vu S en train de m’attendre, toute la pression partait… Ma nouvelle vie pouvait commencer !

C’est ma deuxième journée ici et je n’ai pas encore mis le nez dehors. Comme d’habitude, je fais comme les chats. J’étends mon territoire lentement et au fur et à mesure. Je ne me sens pas pressé. Hier, un technicien est venu installer le Wifi. Ça lui a pris deux heures. Le temps passait très vite. Qu’est-ce que c’est agréable de voir à nouveau des gens sourire et être polis. Le contraste avec Israël est grand, très grand. Je suis heureux d’être parti… et je savoure déjà la vie à deux en plein pot. Je vous en parlerai, mais le tissage vers l’Amour a bel et bien commencé. C’est encore une fois de plus de la magie pure. Je ne pensais pas pouvoir encore sentir ce que je sens en ce moment. Gratitude… beaucoup…

Je nous souhaite une délicieuse journée… ∞❤️∞ 

6 commentaires sur « Jet lag »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s