Seulement en Israël

Modi’in, Israël 🇮🇱

Ce matin, je suis parti, comme toujours, avec une bonne marge de sécurité. Je ne sais jamais ce qui m’attend aux arrêts de bus. J’ai rarement deux fois de suite les mêmes lignes pour les mêmes trajets. Certains bus semblent ne pas rouler certains jours, d’autres sont annoncés mais font certainement partie des bus-fantômes, comme auparavant le 130. 

Ce matin, j’ai pris le 111 pour la gare routière de Tel-Aviv. J’ai besoin de 15 minutes pour arriver à l’arrêt de bus à Modi’in, puis 25 minutes de la gare vers l’hôtel. J’avais largement le temps d’arriver à l’heure au travail, si toutefois le bus n’avait pas pris la route vers le nord, vers Haifa. Ça m’a fait rigoler, car pour moi ça ne peut qu’arriver ici. Le chauffeur s’était simplement trompé. En empruntant le téléphone d’une passagère, il a utilisé le GPS pour corriger la route et nous emmener à bon port. Du coup, j’ai pris le 31 jusqu’à l’hôtel et j’avais seulement 10 minutes de retard.

Si vous n’avez jamais vu le spectacle devant les arrêts de bus, ça vaut la peine d’y assister au moins une fois. En Europe, il y a des bus qui arrivent avec des intervalles plus ou moins réguliers. Ici, il y a quasiment tout le temps des bus qui arrivent en trombe devant les arrêts. Ce n’est pas exceptionnel d’en voir entre 5 et 10 en même temps. Ils sautent en quelque sorte sur l’emplacement où se trouvent les passagers potentiels, se poussent, se klaxonnent, se mettent en double file et bloquent souvent carrément la route. Du coup, il faut faire très attention de ne pas louper le bon. Je me demande comment ils font, car, en fin de compte tout le monde semble être servi !

IMG_6135

Ce matin, juste avant l’orage et le froid.
Impossible pour le Doorman de rester dehors !

Ça ne me stresse plus du tout. J’ai compris et je l’ai intégré dans le jeu de la vie. Mieux même, ça fait carrément partie de mon histoire et de mon miroir. Ce bus ce matin donc… celui qui n’a pas voulu rester sur le bon chemin… qu’est-ce que cela veut dire sur moi ? Okay, je ne suis pas très discipliné non plus. Je vois bien que je ne viens jamais à l’heure et que je suis toujours bien en avance ou en retard… et que je pars toujours avant l’heure. Ce que je retiens surtout de ce matin, c’est que le conducteur s’est trompé de chemin. 

Est-ce que je me trompe en ce moment de chemin aussi ? Si le reste de mon histoire était immaculé, je ne me poserais même pas la question, je pense. Mais, ma jambe me parle encore. Parfois, je pense même que c’est quelque chose de « grave ». Aujourd’hui, je penche plutôt vers l’explication que ce sont des toxines qui se sont accumulées à des endroits où je sollicite mes muscles plus que d’habitude. J’ai déjà connu cela à l’époque où je donnais des cours d’aérobic.

Des toxines qui s’accumulent, se tromper de chemin… Finalement, si je regarde ceux qui sont autour de moi, mon article d’hier et mon propre comportement, je pense qu’il s’agit d’une mise en garde. Ça fait 7 semaines que je suis ici et 3 semaines que je travaille déjà. J’ai l’oeil entrainé pour voir ce qui ne va pas. Je commence à me lâcher un peu plus et je constate que j’ai la critique facile. C’est discret, mais quand même… Je me vois faire et cela ne correspond pas aux aspirations que j’ai pour moi.

01b55dc3-fe57-42e0-b7e9-8d1e70999f57

Je pense que je dois rester dans cette simplicité que j’aime tant et non pas essayer de créer inconsciemment une révolte, même si elle serait tout à fait justifiée. La critique est toxique et dans la durée même mortelle. Ce n’est pas le bon chemin, pas pour moi en tout cas. Je pense que vous pouvez bien vous imaginer comment ça doit se passer dans ce pays où les langues sont si bien pendues et les orteils si longs. Je choisis de ne pas participer à ce jeu qui dure depuis des siècles et de rester à ma place simple de Doorman.

C’est vrai que l’histoire des juifs est lourde. Entre l’antisémitisme… l’histoire des persécutions… les effets encore palpables de l’holocauste… le côté victime, martyre et revendicateur de la population juive… les hostilités permanentes envers ce pays et ses habitants… le mélange du melting-pot culturel… et les personnalités formées pour se battre et ne pas se laisser faire. Vous pouvez peut-être vous imaginer ce que cela peut donner dans la vie au quotidien. C’est de la dynamite… 

Alors, ça se dispute, ça se critique, ça se plaint, ça revendique, ça se victimise, ça commère et ça conspire en douce. Bien évidemment qu’il me reste encore de ce comportement en moi aussi, malgré toutes ces années de dur labeur sur moi. Alors, il serait facile de me laisser emporter par ce maelström si accueillant et de m’oublier. Je me dois d’être ferme avec moi-m’aime pour ne valider à partir de maintenant que le beau, le simple, le vrai et le profond… et de laisser le reste pour ceux qui n’aiment pas la Vie. 

∞💜∞ 

Beaucoup de bons chanteurs chantent ainsi magnifiquement dans les synagogues…
Un hollande, on les appelle des Chazan… avec le gggg ! 😉 

4 commentaires sur « Seulement en Israël »

  1. Bonsoir Michael.Je m’appelle Chantal.mon frere Frederic Cohen m’a fait part de ta venue en Israel.Comme je suis tres proche de lui,et qu’il m’a souvent parle du travail fait avec toi, j’ai l’impression de te connaitre un peu.Tout d’abord,bienvenu chez toi.Je te souhaite le meilleur du monde dans ce pays vraiment fou et enervant mais aussi sympathique et attachant.J’y suis depuis 36 ans et il ne finit pas de m etonner{pardon pour les fautes d hortographe s il y en a}.
    J habite a Jeru.si tu en as envie ou besoin,ou pour quelque autre raison, n hesite pas a me contacter.
    bonne chance pour tout
    chantal

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Chantal pour ces mots doux d’accueil… Avec plaisir j’accepte ta proposition… même si je ne saurais pour l’instant pas quoi demander… Jom tov… we oulai bekarov… ☺️

      J'aime

  2. Le bon chemin, être sur le bon chemin, oui pas simple de laisser la vie nous conduire, de lâcher tout en étant vigilant à nos ressentis !
    sans tomber ou plutôt chutés sous nos blessures qui elles remontent vite nous l’obscurcirent ce chemin !

    Alors en commentaire, en espoir, en reprise de confiance en moi, en toi, en nous bonne avancée sur un chemin sur le chemin de notre vie et même si on se trompe continuons sans perdre espoir tout chemin qui se présente à quelque chose a nous apprendre ou ….. je ne sais plus l’adage enfin tu comprends !

    bon chemin, bonne journée de Samedi de pause pour l’éclairer de ta présence de ton cœur NAmasté Michaël, merci d’ensoleillé mon chemin par tes écrits .

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s