Pocahontas

Taillefer (09), France 🇫🇷

Ce n’est pas si simple que ça pour moi, d’accompagner autant de femmes. Cela peut peut-être correspondre à des fantasmes de certains ou peut-être même aux miens, dans ma jeunesse, mais mon goût et mes critères en matière de compagnes potentielles sont assez particuliers et limités. C’est très très rare que je rencontre une femme qui me plaise d’emblée. Souvent, d’abord un lien se crée pour des raisons aléatoires, puis une relation commence et seulement le temps passant, j’apprends à l’apprécier, à l’aimer, à aimer son corps, son odeur et sa manière de faire et d’être. 😍

Les stages de Tantra m’ont beaucoup aidé dans certains aspects de ma relation aux femmes. J’ai surtout appris à calmer mon obsession masculine pour leur sexe et à les voir au-delà d’une éventuelle attirance physique. Si au départ, je n’allais que vers des femmes qui me plaisaient et dont j’étais plus ou moins sûr qu’elles allaient m’accueillir… vers la fin, 5 ans plus tard, je pouvais choisir de faire des structures intimes et engageantes avec n’importe qui, même avec des hommes… et même si je savais d’emblée que je ne plairais pas au partenaire de mon choix. 💗  

Mon apprentissage le plus grand et le plus engageant a eu lieu pendant une période qui a duré environ 6 mois, vers 2014 je pense, où j’ai aidé une femme handicapée comme assistant sexuel. Mon élan est venu lors d’une soirée organisée à Valbonne par une Amie, Nathalie Giraud. Pour m’aider à me changer les idées après une rupture douloureuse, elle m’avait invité à participer à la projection d’un court métrage intitulé “L’assistante”. 😏

Le film était très court, en effet… et suivi d’une collation où étaient présents les acteurs, mais aussi l’assistante elle-même dont parlait le documentaire. J’avais été profondément touché par l’élan de cette femme et par sa capacité à donner autant de soi sans tenir compte des apparences. Je suis allé la voir pour témoigner mon admiration et mon respect. Plus tard, en partageant avec Nathalie dans la voiture, je lui ai dit que l’idée me plaisait beaucoup mais que je n’avais pas assez d’Amour en moi pour offrir tant. Elle m’a juste dit qu’elle pensait le contraire et que l’occasion pourrait très bien se présenter bientôt. ✌️ 

J’ai trouvé la bande annonce… pas le film complet 😔

C’est deux ans plus tard je pense, que j’ai reçu un message écrit inhabituel par Skype. J’ai rapidement compris que c’était une personne handicapée qui avait certainement reçu mes coordonnées par Nathalie et qui “tâtait le terrain”. Après quelques échanges écrits nous nous sommes enfin parlés de vive voix. Je me sentais aussi prudent et méfiant qu’elle et j’avançais tout en freinant. D’un côté, je sentais l’envie de vivre l’expérience, l’envie d’aider et d’offrir à cette femme quelque chose qu’elle méritait autant que les autres. D’un autre côté, je sentais une sorte de répulsion… car je me connais et je savais que j’allais me frotter à ma sensibilité quant à l’apparence des femmes. 😣

Elle me payait 120 euros et je restais entre 3 et 4 heures avec elle. J’aurais pris moins ou même rien, mais j’ai compris que c’était le tarif habituel et qu’il était important qu’elle me paye. Ça allait aider à maintenir le cadre entre nous. Pendant ma première visite chez elle nous avons beaucoup parlé et j’ai rapidement compris à quel point cette démarche était pénible pour elle et en même temps si essentielle. Je n’étais pas le premier assistant qu’elle avait connu. Elle m’a dit qu’elle avait peur parce que mon prédécesseur était surtout venu pour abuser d’elle. Tout ce qu’elle m’a raconté ce premier jour m’a tellement touché que j’ai senti mes barrières et résistances fondre d’elles-mêmes. 💗

Il était clair à mes yeux qu’elle avait besoin d’abord de se sentir en sécurité pour pouvoir ensuite explorer, découvrir, toucher et être touchée… et vivre ainsi du plaisir en toute simplicité, comme n’importe quelle autre femme. Ce n’était pas simple du tout. Certes, j’avais l’avantage de mon expérience tantrique, mais je ne me suis jamais trouvé dans une situation pareille. Mon seul recours a été ma spontanéité naturelle… le prédécesseur de ma folie actuelle. Alors, d’emblée je lui ai demandé ce qu’elle avait envie de vivre et qu’elle n’avait jamais osé demander. 😅

Après avoir insisté un petit peu, elle a fini par m’avouer qu’elle rêvait depuis toujours de prendre un bain à deux et qu’elle n’a jamais osé exprimer ce désir. Alors, je suis allé inspecter sa baignoire et j’ai décroché les appareils qui lui permettaient de se laver habituellement. J’ai mis de l’eau chaude et des bulles et je suis retourné la voir. Il fallait que je trouve rapidement un scénario nous permettant d’atterrir à deux dans le bain en toute sécurité, tout en lui faisant vivre du plaisir et oublier son handicap. 😌

Ce n’est donc pas celui que j’ai vu… mais je le trouve touchant aussi… ☺️ 

Alors, sachant qu’elle n’avait jamais fait cette expérience non plus, je me suis posté devant son fauteuil roulant, tout près d’elle en l’invitant à oser ôter mes vêtements. J’ai fermé les yeux pour qu’elle puisse se sentir plus à l’aise et je me suis laissé effeuiller, tâter et découvrir. J’ai senti ses émotions… gratitude, excitation, émerveillement, ébahissement… J’ai reçu ses compliments quant à mon corps, que malgré mon âge elle trouvait beau… Je me suis senti touché au coeur, par cette petite femme avec ses jambes arquées, son strabisme, sa voix nasale et hésitante, sa peau rêche et sa bouche qui bavait parfois. ❤️ 

Elle voulait marcher toute seule vers la baignoire, avec ses béquilles. Ça a pris du temps et j’étais sur le qui-vive, prêt à intervenir au cas où. Pour l’aider à entrer dans le bain c’était vraiment un défi, car une fois allongée je ne pouvais pas la laisser, puisqu’elle glissait au fond de la baignoire, qui pourtant n’était pas bien grande. Alors, tout en la tenant, j’ai pu me glisser délicatement derrière elle et nous avons passé ainsi un moment de tendresse pendant une bonne heure. 🛁

Je suis allé la voir tous les quinze jours  Elle me recevait toujours dans sa chaise roulante habillée simplement d’un haut d’une tunique amérindienne en cuir avec des franges. Elle se mettait un parfum agréable, doux et sucré… et à chaque visite, le clic-clac était déjà déplié, les rideaux tirés et l’huile de massage à portée de mains. Pour avoir son plaisir c’était facile. Elle adorait me toucher, me masser ou juste s’allonger contre moi. Son désir montait quasiment tout seul… et seulement à la fin je l’aidais pour vivre son moment à fond. Elle s’est découverte multi-orgasmique et femme fontaine… Mmmmmm… pas si handicapée que ça, finalement. ⛲️

Elle était passionné par les indiens. Il y avaient des statues, des images et des objets un peu partout dans son appartement. C’est pour ça que je l’appelais Pocahontas. J’ai arrêté de la voir parce que l’ascenseur de son immeuble allait être réparé et elle allait vivre pendant un temps chez sa mère. Je pense que par la suite, elle n’a peut-être pas osé me recontacter. Je garde un beau souvenir d’elle. Pocahontas m’a appris à voir davantage avec le coeur et moins uniquement avec les yeux… et à l’ouvrir un peu plus encore. Peut-être juste assez pour que je puisse par la suite accueillir toute sorte de femmes différentes comme je le fais actuellement. 👩‍🦰👵🏼👸👩🏾‍🦱

Je me souviens d’un compliment qu’elle me faisait régulièrement. Il m’allait droit au coeur… et encore aujourd’hui ça me touche quand j’y pense. Elle me disait, pleine de gratitude et d’émotion, qu’en ma présence elle ne se sentait pendant un petit laps de temps plus handicapée. Pas besoin de vous dire l’effet que ça me faisait, n’est-ce pas ? 😢 

Je pense souvent à elle et à cette période. Je pense que c’est beaucoup grâce à elle et cette expérience que j’ai appris à toucher la Femme au delà de son corps et au-delà de son apparence… peut-être avec un peu plus d’Amour « avec un grand A »… Merci Pocahontas… ∞❤️∞ 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s