6 juin 1962

Die (26), France 🇫🇷

C’est la date à laquelle j’ai quitté Israël et qui annonce le premier grand choc dans ma vie. A 5 ans et demi je me suis senti arraché à mes amis, mon école, mon amie chien, mon pays chéri et… mon papa. J’ai fait énormément de thérapie pour me libérer de mes émotions liées à cette époque et aujourd’hui tout va bien. 😇

Pourtant, la date s’approche et je sens une légère manifestation allergique. Pendant des années, à partir de fin avril, mes crises devenaient de plus en plus fortes pour ensuite diminuer progressivement après la date anniversaire. L’allergie est devenue une de mes maîtres, comme le lumbago et d’autres pathologies. Elle m’a appris énormément de choses et m’a permis de guérir des scenarii, même au-delà de mon histoire personnelle. 😍

Alors que je sentais ce picotement si familier dans mon nez et les larmes qui avaient envie de sortir, je me suis mis à regarder un film, au pif, qui parlait de la relation d’un homme avec son père odieux. Ça ressemble beaucoup à mon histoire. Comme d’habitude vous pouvez trouver ce film sur mon site fétiche. Il en vaut la peine… Ed Harris joue à mon avis un de ses plus beaux rôles. 📽  

Chaque année l’allergie venait avec un autre message. Bien évidemment, au début il s’agissait simplement d’un conflit de “double séparation” comme chez la plupart d’entre nous… même si chez moi il s’agissait d’emblée d’une quadruple séparation… carrément. Et là, alors que tout va bien dans ma vie actuelle, elle re-apparait. Et ce film est certainement une piste m’indiquant que quelque chose a besoin de mon attention. 😌

Quelqu’un m’a demandé hier de l’accompagner dans ce processus, si efficace que j’utilisais dans le passé avec grand succès et avec autant de plaisir, pour se libérer de la partie douloureuse de la relation au père. Ce qui me fait croire qu’il reste encore un résidu de ressentiment chez moi envers mon paternel. J’ai fait ce processus magique moi-même aussi et à chaque fois que j’accompagne quelqu’un   dans son processus à lui, je répare ma propre histoire un peu plus profondément. 😅

En même temps, je constate et je relève chez les autres que ces ressentiments inconscients avec lesquels ils vivent au quotidien font ressortir des mots durs, limitants et négatifs… qui par simple cohérence avec la loi d’attraction empêchent d’avancer et de décoller. Je constate une dévalorisation de soi chez ceux que je regarde, et une dureté envers eux-mêmes qui en suit. Trop d’exigences vis-à-vis de sa propre personne qui empêchent de savourer la vie et de profiter du beau et du bon temps. 😍

Les yeux qui pleurent montrent ma tristesse inconsciente… mon nez qui gratte indique une situation qui ne me convient pas. Est-ce que je suis trop dur, exigeant et intrusif avec moi-même ? Est-ce que ma partie dominante masculine est trop dure avec mon enfant intérieur ? C’est possible… ça ressemble beaucoup à la réalité telle que je l’ai vécu avec mon père. Moi, fidèle et loyal, attendant ses encouragements et validations… Lui, dur, égoïste, me cassant à chaque fois qu’il le pouvait. 😔

Si je crois les signes autour de moi, je pense que ce qui me manque encore aujourd’hui est de pouvoir faire confiance à mes frères… à mes pairs… à mes pères. Pourtant, j’ai dû mal, car à part quelques hommes qui sont pour le moins sincères, je ne vois malheureusement pas quelqu’un sur qui je pourrais me reposer et avec qui je pourrai enfin vivre cette complicité fraternelle durable. Parmi mes ainés, ceux qui sont sortis de la masse anonyme je vois surtout des manipulateurs, des prédateurs, des intéressés et des chercheurs de pouvoir. ☹️

Ça revient encore et encore… Bien sûr, je sais que ce sont en réalité des facettes de moi. Je suis très conscient que je dois me surveiller pour que mes ombres restent bien à leur place. Ma partie lumière sais que si je brille davantage, je risque de projeter davantage de l’ombre aussi. C’est ma personne, Michael, l’être temporel que je suis dans le jeu de la vie, qui aimerait beaucoup retrouver cette solidarité dont j’ai pu apercevoir dans mon passé quelques bribes par-ci et par-là. Je pense par exemple à mon premier commandant quand j’étais encore jeune lieutenant dans l’armée. Je lui dois beaucoup quant à l’assurance que j’ai de moi aujourd’hui. 😌

Ce n’est pas de tous les hommes dont il s’agit. Avec la majorité de la population masculine je m’entends bien. Il s’agit surtout de ces quelques hommes qui ont du charisme, de la force et une place “au dessus des autres” dans la société et dont certains me voient comme un rival. Le côté “conflit” a cessé à ce jour avec ces hommes… comme avec les femmes “toute puissante”, d’ailleurs. Je n’en ai plus depuis quelque temps déjà. De -10 je suis remonté à 0, au neutre…  et je me trouve dans un “no-man’s land”… Je pense que la latence de mon allergie me montre que j’aimerais maintenant sortir de cette zone neutre pour pouvoir vivre cette solidarité à laquelle je tiens tant et qui de mon point de vue est normale et même indispensable pour retrouver ensemble nos re-pères d’antan. Pourtant…😉

La magie de la projection est telle qu’elle ne montre pas seulement l’endroit où ça coince, où même l’origine d’un conflit… mais aussi les solutions. Quand je constate que quelque chose ne tourne pas rond, il suffit que je continue à être très attentif pour trouver des pistes m’indiquant comment m’en sortir. Souvent les réponses sont déjà là, même avant que je le demande. Comme la plupart d’entre nous, je regarde souvent dans une autre direction alors que l’évidence était déjà juste devant moi, depuis le début. ⛰ 

Cette fois-ci le réponses venaient tout simplement pendant que j’écrivais cet article. Quelques mails, un autre film, un passage d’un livre, ce que vivent ceux qui m’entourent, les mots utilisés dans le jeu de Scrabble que je joue avec mes amis, des phrases de chansons que j’entends, etc…  Le puzzle s’est constitué rapidement et c’est quelque part tellement évident que la réponse que j’ai trouvée en devient presque banale. Surtout que c’est une réponse récurrente qui montre en fait la seule vraie voie de passage possible pour TOUS les problèmes. 🎢

L’ensemble des indices me rappellent que ce qui a été cassé ne peut pas être réparé. Les traumatismes, les blessures et les souvenirs ne sont pas faits pour ça. Ils sont là pour me permettre uniquement de choisir qui je décide d’être à chaque instant de ma vie. Ma vie est déterminée par mes choix consécutifs. Alors, est-ce que je vais mettre mon attention sur les problèmes de mon ego, l’enfant blessé et mes espoirs dans ce monde illusoire ? Ou est-ce que je vais le mettre sur l’essentiel, ma connexion intérieure et la réalité énergétique ? Car l’énergie va là où va l’attention. 😌

Donc, les symptômes que j’avais, qui sont entre temps déjà repartis, étaient uniquement là pour me montrer que je m’étais éloigné, encore une fois, de mon centre… que j’avais quitté mon territoire et que j’attendais à nouveau quelque chose de l’extérieur, des autres… La date d’anniversaire approchant réveille certainement des souvenirs qui tirent mon attention “hors de mon soi”. Ce qui est tout à fait normal… ☺️ 

Dans notre monde dualiste nous y répondons par la thérapie ou en échangeant avec les autres… Mais ça ne fait qu’entretenir le problème ! Si je veux rester cohérent avec la notion d’Unité il suffit que je dirige mon attention vers ma sensation de paix et de bien-être, vers ce qui se passe dans mon instant présent… et d’habiter pleinement mon espace vital. Je pense qu’à l’origine de ce petit conflit se trouve certainement un peu d’impatience face à ma vie de retraité sédentaire routinière de ces derniers temps. 😉   

🌸🌼🌺🌸🌼🌺 Je vous souhaite une belle journée et vous dis à demain… 🌸🌼🌺🌸🌼🌺

4 réponses

  1. Jade

    Bonjour Michael et merci pour cette musique vibrante…envie de partager ce qu’elle a fait comme écho en moi: en fermant les yeux, en me laissant porter par elle, j’ai vu les HOMMES d’un côté se réconcilier ensemble, sans lutte, les armes à terre, dans une ronde fraternelle puissante, une force rassurante incroyable se dégageait d’eux et de l’autre, les FEMMES ensemble en Amour vibrantes de tout leur être, dans leur juste puissance et leur transmission, dans une magnifique sororité … puis au son de cette magnifique musique, les HOMMES et les FEMMES se sont regardés et dans leurs yeux j’ai cru voir la magnifique RECONCILIATION que nous espérons tous pour que l’Amour puisse être tisser au-delà de ce monde ici-bas, comme avant ? …est-ce un rêve, un songe, un espoir, une envie, une volonté, je ne le sais mais cette vision fut délicieuse … merci pour le partage de tes musiques inspirantes, tu m’as reconnectée aux vibrations de mon être grâce à ces partages, cela faisait des années que je n’écoutais plus de musique, coupée de ma source…

    Aimé par 1 personne

  2. Catherine

    Hello Michael….ton article et ta jolie photo de ce petit garçon sous les étoiles…font remonter le souvenir de la petite fille que j’étais…je crois que mon potentiel de séduction était à son apogée vers 6 ou 7 ans (c’est aller en décroissant ensuite je pense..) mais il suffisait que j’arrive sur une plage ou dans un parc…et tout de suite un ou deux garçons toujours plus âgés se proposaient pour m’accompagner, me parler, m’inviter à jouer….et agissait en protecteur. Pourquoi ? Parce que j’étais un agneau..enfin un « mouton » disait ma mère : Trop douce, trop gentille, trop souriante…..alors année après année je suis devenue un mouton….enragé et à 15 ans j’étais parfaite dans le rôle !! Encore aujourd’hui ou l’agneau a regagné chèrement sa place (juste une quarantaine d’années après)le mouton enragé montre son nez parfois mais curieusement plus mon gentil mouton s’est redessiné clairement, plus les autres me sont apparus de même et j’y ai gagné la faculté de « voir » le petit prince en chacun et non le crapaud qui sommeille. Je crois qu’il est facile pour le petit mouton de paître gentiment dans l’herbe quotidienne de ma vie paisible d’un peu jeune retraitée et quand je me surprends à un peu d’impatience face à certaines journées de vacuité….je pense, le plus souvent avec indulgence, au crapaud qui montre son nez… sachant qu’il n’est pas facile de rester un prince tous les jours sous les étoiles…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s