Juste respirer

Saint Pierre La Mer (11), France 🇫🇷

Je sens ma respiration. Chaque jour un peu plus. L’absence de nourriture solide semble augmenter ma sensibilité. En tant qu’homme-chat c’est d’ailleurs tout ce qui me reste à faire. M’assoir ou allonger, regarder le spectacle qui se déroule devant mes yeux… et respirer. Ca à l’air banal peut-être, car ça fait 60 ans que je respire. Pourtant, aujourd’hui c’est le plaisir que ma respiration me procure qui me permet de mettre mon attention dessus et de me contenter que de ça. 😻

Les zones de mon corps qui sont le plus sensibles sont mon plexus et mon ventre. J’ai en permanence une sensation douce de plaisir qui circule dans ces parties-là. Je pourrais facilement négliger ce que je sens. Il suffit que je sors de moi, que je quitte mon territoire et que je m’occupe de quelque chose qui demande mon attention. C’est facile… même un film fera l’affaire. 🎞

Je connais cette sensation depuis que j’ai commencé mon périple dans la monde pranique. J’ai aussi déjà senti ce plaisir beaucoup plus intensément. Je l’ai connu tellement fort et présent qu’il m’était impossible de m’en détourner… quoi que je fasse à côté. A partir du moment que mon énergie ne sert plus à m’aider à digérer ma nourriture, elle semble me servir à régénérer mon corps, mais aussi à me procurer cette sensation jouissive que j’aime tant. 🌪

C’est doux et subtile. Comme si quelqu’un me caressait en permanence… comme si j’étais en train de recevoir de l’Amour de l’intérieur. C’est ainsi que je peux l’exprimer au plus précis avec des mots. C’est à nouveau de retour après seulement 8 jours sans nourriture solide. C’est aussi cette même sensation qui me procure tant de plaisir la nuit. Avec ma tête qui lâche, je peux sentir pendant une sorte de demi-sommeil mon corps qui ondule parfois avec l’énergie et qui par moment vit des spasmes spontanés, qui sont, des petits orgasmes énergétiques. Mmmm… j’adore. ✨

Je n’ai rien à faire. Il n’y a plus rien à nettoyer, acheter ou réparer. Je n’ai plus aucune obligation et je me suis libéré des attentes des autres. C’est le tout début de ma vie de chat. Me lever et me laver… Une petite promenade… Marquer mon territoire par-ci et par-là… M’assoir parfois pour regarder avec un regard extérieur d’étonnement les autres s’affairer… Puis, respirer… respirer encore… lentement… profondément… en conscience… encore et encore… sans plus me quitter. 💖

Avec cette sensibilité augmenté et la respiration qui par elle-même est source de plaisir, je n’ai pas à chercher la connexion à ma respiration. C’est elle qui vient me happer, qui vient m’interpeller, me disant sans mots « je suis là… avec toi… tout le temps… si tu veux sentir l’Amour, alors rejoins moi »… Et aujourd’hui ma liberté me le permet. Je suis enfin tellement libre que je peux suivre en toute simplicité ma respiration dans le voyage de plaisir auquel elle m’invite. 💏

Je comprends mieux encore quand quelqu’un dit : « laisse-moi le temps de respirer… » Ca fait peut-être allusion à notre besoin de calme, de farniente. Pas juste un ou deux jours dans la semaine. NON ! Inversons le rythme… Au lieu de travailler et de se reposer quand le travail est fait, pourquoi ne pas faire le contraire ? C’est à dire, se reposer et s’amuser avant-tout et QUAND il y a besoin de « produire » quelque chose, se mettre au travail, juste ce qu’il faut… surtout pas plus. 😎

Bref, je retourne à mon occupation essentielle. Il semble que je ne pourrais pas m’en passer plus de 3 ou 4 minutes environ. C’est peut-être pour me monter l’importance. Pourtant, cette chose si essentielle, que je pratique peut-être 6 fois par minute, donc 360 fois par heure, 9000 fois par jour et 3 000 000 fois par an… que j’ai donc pratiqué environ 200 million de fois depuis que je suis né… est passée pour la majeure partie d’une manière inaperçue dans ma vie. Vous imaginez le plaisir dont je me suis privé ??? 😉 

Je vous souhaite une délicieuse respiration également 💏

IMG_0395-001

7 réponses

  1. gilles

    Là, Michaël, je trouve vraiment que tu ne manques pas d’air !
    Moi, un ex-asthmatique qui connais bien ce plaisir…se sentir vivre dans le souffle.
    Bises mon frère de grand vent.

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    « C’est à nouveau de retour après seulement 8 jours sans nourriture solide. »
    Tu t’es donc nourri de liquides seulement ?
    Peux-tu indiquer quelques exemples de ce dont tu t’es nourri histoire de m’inspirer (le mot est bien choisi hein ? :)) ?

    Merci pour ton témoignage, bises.

    Aimé par 1 personne

  3. Gérard

    « laisse moi respirer  » quel beau programme ! Une véritable rééducation vitale pour moi qui cours après le temps …C’est une invitation personnelle à me séparer de ces obligations chronophages !
    Belle journée Michaël !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s