Désengagement ~ Disengagement

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶

Les mots que j’ai partagés hier avec ma compagne m’ont bien impacté. Jamais de la vie, je me mettrais entre une mère et son enfant. Pour moi, il y avait deux possibilités face aux agressions que nous subissons depuis 3 mois… soit continuer à affronter ce qui se passe ensemble, soit pas. Dans notre partage, elle m’a clairement communiqué son besoin… et ce besoin résulte en un choix qui m’exclut de l’équation. Encore une fois, je n’ai aucun reproche à lui faire. C’est instinctivement naturel et je pense que 99,99 % des femmes auraient fait pareil. Même si à chaque instant elle peut changer d’avis, cela n’empêche pas que chez moi un processus a commencé. 🤔

Je le sens dans mon corps, dans ma tête et dans tout mon être. Mon visage est chaud, je me sens sous pression légère, mon ventre est un peu noué, mon énergie est basse, j’ai un mauvais goût dans la bouche, j’ai sommeil et mon envie est plutôt de rester seul avec ça pour intégrer et gérer. En même temps, j’ai envie de m’empiffrer d’une bonne pizza géante 4 fromage et des poulets frits de chez BKB (pour moi une classe au-dessus KFC). Là, j’ai préféré plutôt écrire ce que je vis que d’aller me baigner à l’Anse Madame avec ma compagne d’aujourd’hui. Je sens bien que le deuil de ma relation a déjà commencé et que sans contre-indication il ira jusqu’au bout. 🥲

Je sens que j’ai déjà commencé intérieurement à me désengager de ma part de notre contrat verbal. J’ai déjà commencé à me désinvestir, à me dés-impliquer, à lâcher le soutien invisible et à arrêter de chercher les voies de passage pour notre tissage à deux. Ce n’est pas volontaire. J’observe simplement que cela se passe. Mon défi du moment est plutôt de transformer notre relation, et le projet que nous avions en commun, en une amitié vraie qui durera… et d’éviter que les ressentiments prennent le dessus. Je me connais ! 🤪

gabriel-tovar-oTKanDGugaA-unsplash

J’ai commencé doucement à tâter mes possibilités sur le continent. Je m’imagine éventuellement rejoindre Aude pour terminer ce que nous avons commencé. C’est ce que je préférerai, car aujourd’hui je la considère libre et c’est avec elle que j’ai pu tisser le plus loin. Sinon, je peux aussi peut-être louer temporairement une chambre chez une de mes co-voyageuses et utiliser ce temps pour finaliser mon intégration administrative, puis investir par la suite dans un petit camping-car. J’ai aussi la possibilité d’atterrir chez une autre co-voyageuse et démarrer un nouveau voyage intérieur et extérieur avec elle… ☺️ 

Ça ne dépend pas vraiment de moi. Certes, j’ai des envies et des préférences… Mais, au bout du compte c’est la Vie qui décidera, à travers le choix des autres et les possibilités qui s’offrent à moi, quel chemin sera le plus adéquat pour aller encore un peu plus près de mon MOI. Comprenez bien, ma compagne n’est pas en cause. C’est un être magnifique que j’aime énormément… et ce qui se passe ne peut pas enlever ça. Entre notre projet et le projet que la Vie semble avoir eu pour nous, il y a simplement un hiatus que nous n’étions peut-être pas censés voir jusque là. ✌️

Quoi qu’il en soit, nous avons démarré des choses et je m’engage ici sur mon blog en disant que je serais toujours là pour elle et que, si elle le souhaite, je continuerai à l’accompagner vers encore plus de santé. Toutes les femmes qui ont été mises sur mon chemin ont été très très très spéciales. Pour moi, dans mon monde, selon ma version de mon histoire, elles sont arrivées au fur et à mesure à un rendez-vous que nous nous sommes donnés il a environ un millénaire… sur les bûchers. Je vois l’image devant les yeux où je maudis mes assassins et où je dis à ceux qui m’entourent et qui sont sur le point de brûler avec moi, que nous allons finir un jour ce que nous avions commencé : redonner à l’Amour sa juste place… ❤️ 

the-heart-of-5018510_1920

La connexion avec chacune d’entre elles est à chaque fois inexplicablement forte. Après, je ne peux bien évidemment pas être le partenaire de chacune… J’ai déjà fait l’erreur plusieurs fois de confondre « compagnon d’entrainement » avec « compagnon tout court ». L’attirance a été à au moins 5 reprises tellement forte que je me suis laissé glisser dans la relation comme un partenaire tout court. Si j’avais compris le défi plus tôt, je me serais épargné pas mal de douleur au coeur. La question qui se pose maintenant est plutôt : « Comment continuer à partir d’ici et maintenant avec ma compagne ? »… « Qu’est-ce que la Vie me demande vis-à-vis d’elle ? » 🤔 

Alors, j’échange avec Aude… je tâte le terrain avec mes co-exploratrices… je regarde des petits camping-cars sur LeBonCoin… j’essaie de me visualiser dans des situations différentes possibles… je cherche à sentir où est l’endroit qui m’appelle. Il y a même Rosa, chez qui j’ai habité à Modiin, qui m’incite à en profiter pour revenir au pays ! Selon elle l’antisémite fleurit comme jamais et pour elle la France est carrément dangereux pour les juifs. Okay, j’ai été confronté à l’antisémitisme aux Pays-Bas quand j’étais jeune… mais jamais en France ! Peut-être parce que avec ma tronche d’ashkénaze (type allemand) on ne me reconnaît pas en tant que juif, puisque la plupart des juifs en France sont de séfarades (type espagnol)… 🤪

Je m’en fous où je vais. L’importance est avec qui je vais être. Etre avec ma compagne ici en Martinique m’a sorti de la grande solitude que j’éprouvait en Israël les 4 derniers mois. Ça m’a redonnait assez de peps pour continuer mon chemin. Je suis un homme qui aime être avec les gens… mais pas nécessairement tout le temps et surtout pas à la tête ou au centre du groupe. J’ai cherché ma place durant toute ma vie et je l’ai compris en Israël. Je me sens bien quand je peux fonctionner comme un chien de berger… celui qui observe et surveille le troupeau de loin, s’y mêle de temps en temps, mais qui intervient seulement quand on a besoin de lui. 🐕

Bon, écrire m’a enlevé la pression que je sentais… je vais pouvoir passer une bonne soirée et dormir sur mes deux oreilles… ☺️ 

Je vous souhaite une journée, soirée ou nuit extraordinaire… où que vous soyez… ∞❤️∞  

Ben était un rat ! Hommage à Aldo…

2 commentaires sur « Désengagement ~ Disengagement »

  1. Dire écrire plutôt qu’
    Engouffrer sont mes actions aujourd’hui !
    Contre le trop. Le trop présent de ce moment présent…
    Alors de te lire m aide à ne pas me laisser happer par le désespoir…
    Namasté Michaël

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s