Sur le qui vive

Wijk aan Zee, Pays-Bas 🇳🇱

Il est impossible de s’extraire à la vie. Certains d’entre nous l’ont essayé… en vain. Il y a toujours quelque chose qui se passe et qui vient nous chercher. Même si nous avons coupé tous les liens existants et que nous nous cachons au fin fond d’une oubliette. J’en suis très conscient et j’utilise ce phénomène pour mieux discerner et ne pas me tromper. 😉 

Je me suis mis hors d’atteinte de la société autant que c’était possible, tout en évitant en même temps de devenir un paria. Je me suis libéré au mieux de tout besoin personnel afin que mes intentions soient aussi nobles et pures que j’en suis capable. L’homme hyperactif, rigide et contrôlant que j’ai pu être, est devenu passif et attentif à ce qui vient à lui. 🥁

Je l’ai fait consciemment de m’extraire… espérant que la vie viendrait également me chercher un jour. Je me disais que si la Vie venait me chercher, c’est que c’est peut-être Elle qui tient le gouvernail et non pas mon ego. Ainsi, quand je vais vers mon rêve, il y a grand chance que je vais en même temps vers le rêve que la Vie a pour moi. 🚢

IMG_1491-001

Et ça se passe ! Sans que je fasse le moindre effort, juste en restant dans mon territoire, en suivant les signes et en continuant à m’occuper sans relâche de ma transformation grâce au miroir… Les choses qui viennent à moi perdent progressivement leur caractère innocent et deviennent de plus en plus essentielles. J’aime voir que je comprends le processus de la Vie et que j’arrive à l’accompagner… et même à l’anticiper. Je suis heureux d’avoir trouvé LE cadre de référence qui fonctionne et de ne plus me perdre. 😌

J’accueille en ce moment tout ce qui vient vers moi, étant sur le qui vive… car mon discernement doit être au TOP aujourd’hui. Si je laisse la moindre place à mon ego, je pourrais ralentir ou saboter la belle co-création qui vient de démarrer. Je ne serai pas le premier qui laisse ses intérêts personnels prendre le dessus en créant un système apparemment transparent et sain, tout en se remplissant les poches en douce. Quelque chose me dit que c’est une expérience que je ne peux vivre qu’une seule fois, que je ne peux faire qu’un seul essai… alors, je n’ai pas droit à l’erreur. Je le sens… et c’est pour cela que je me suis si longtemps préparé avant de me lancer. 😅

Ma vie semble calme de l’extérieur mais elle est très intense. Le moindre mouvement, intention, contact, élan, réflexion ou activité… aussi bénin qu’il puisse avoir l’air… s’avère d’une intensité impressionnante. Heureusement les choses viennent à moi avec un rythme lent, me permettant ainsi de prendre le temps de les accueillir en conscience, puis de discerner, de choisir, de vivre, de savourer, d’intégrer et d’en faire du miel. 🍯

Je fais tout mon possible pour comprendre quelle place chaque événement prend dans le grand plan… quel rôle chacun vient jouer sur la scène qui se déroule devant mes yeux… de quel message un scénario est porteur… et dans quelle direction la Vie, le Vivant, m’invite à aller. Le chien de chasse en moi est immobile avec les oreilles pointues et la patte avant levée… le Sherlock a posé sa pipe et tient sa loupe devant les yeux… le Harry Potter attend l’imprévu avec sa baguette à la main… et le Frodon Sacquet a mis l’anneau à son doigt. 😉

Capture d_écran 2018-07-007

Bon… hier j’ai bien profité de ma première journée à la plage. J’ai marché un bon bout de temps dans la direction où je pensais trouver mon cousin. Je n’ai trouvé qu’un quantité phénoménale de méduses restées sur la plage quand la mer s’est retirée avec la marée. La présence de méduses ici est l’indication qu’il y a eu du vent Est les jours qui ont précédé. 🦀

Sur le chemin du retour je me suis allongé contre les dunes, autant que possible à l’abri du vent. Il n’y avait personne autour de moi, les gens étaient loin, alors j’en ai profité pour roupiller et bronzer intégralement. Seul le soleil, le vent et les mouettes me tenaient compagnie. 💨    

Je vous souhaite une magnifique journée d’été 🌞⛱💛 

2 réponses

  1. Claire

    Michael, j’ai la sensation d’être déjà « à la maison » quand j’ouvre la page de ton journal; je me laisse sentir, toucher par tes mots en musique et j’apprends de mieux en mieux à voler, à surfer, à planer, à dériver sans volonté en m’émerveillant de la beauté de l’amour… douce nuit!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s