Relax Max

🇬🇧 To translate my article to your language, copy the text, click on this link and paste it in the Google translator that opens… or simply use the Google widget, on the right of this page, right under my picture.

Michael Ă  Modi’in, IsraĂ«l đŸ‡źđŸ‡±

Me voilĂ  de retour en train d’Ă©crire dans la langue de MoliĂšre. Aujourd’hui, je peux prĂ©tendre parler 5 langues, dont j’en maitrise 3 Ă  peu prĂšs correctement et qu’avec les 2 autres je me dĂ©brouille bien. Dans chaque langue j’ai un accent. Quand je parle français, anglais, allemand ou hĂ©breu, j’ai un accent nĂ©erlandais… mais, quand je parle nĂ©erlandais, mon accent est français. Jeune, j’Ă©crivais le nĂ©erlandais pratiquement sans erreur. Toutefois, aujourd’hui, je ne maitrise plus aucune langue parfaitement. Mais, la langue dans laquelle je m’exprime le mieux, mĂȘme si mes textes sont truffĂ©s d’erreurs, est bel et bien le français.

J’ai envie d’Ă©crire. Les sujets s’accumulent dans ma tĂȘte et Ă©crire en hĂ©breu est certes un bon exercice, mais m’empĂȘche de m’exprimer pleinement. Puis, j’ai Ă  nouveau envie de me dire. Je sens et je pense que je suis rĂ©ellement un explorateur-initiateur-rapporteur. Ici en IsraĂ«l, au dĂ©but de cette neuviĂšme vie, les choses se mettent Ă  nouveau en mouvement et j’ai envie de partager tout ça avec vous… si toutefois aprĂšs tous ces changements vous ĂȘtes toujours lĂ . De toute maniĂšre, comme vous le savez bien, j’Ă©cris avant tout pour moi, pour m’aider Ă  clarifier les Ă©vĂ©nements dans ma vie et garder le cap vers l’AMOUR. Alors, je me dĂ©tend et je laisse les changements se faire en moi… dont le retour vers la langue française est une des expressions.

Relax Max : Expression popularisĂ©e par Max Meynier, animateur de 1972 Ă  1983 d’une Ă©mission cĂ©lĂšbre Ă  l’époque, Les routiers sont sympas, sur les ondes de RTL. Relax max est une expression familiĂšre trĂšs rĂ©pandue, apparue au cours du XXe siĂšcle, basĂ©e sur le simple vocable relax auquel on a par la suite ajoutĂ© max par souci d’assonance. Relax seul s’utilise toujours. Expression proche : Tranquille Emile ! ou A l’aise Blaise.

Hier, pendant le cours d’hĂ©breu, la prof faisait, comme d’habitude la mĂȘme erreur. En tout cas, s’en est une Ă  mes yeux. Au lieu de demander, au cours de ses explications, qui n’a pas compris, elle demande systĂ©matiquement le contraire, c’est-Ă -dire, qui a compris. Comme il y a gĂ©nĂ©ralement toujours quelqu’un chez qui c’est le cas, elle se met ce dernier temps à accĂ©lĂ©rer et s’adapte, sans s’en rendre compte, Ă  un niveau aux dessus de celui de la classe… car celui qui dit qu’il a compris n’est pas toujours le mĂȘme… puis, le fait de comprendre quelque chose ne veut pas dire que maitrise il y a.

Alors, hier, comme je l’ai dĂ©jĂ  aperçu Ă  plusieurs reprises depuis que je suis de retour dans les bancs d’Ă©cole, je commençais Ă  me sentir perdu et la tristesse commençait Ă  pointer son nez. Je connais bien dĂ©fi. Il s’agit de faire ce que je n’ai jamais su faire quand j’Ă©tais petit. Pour inconsciemment faire plaisir Ă  ma mĂšre et mes enseignants et pour rĂ©pondre Ă  la pression de la sociĂ©tĂ©, je me suis laissĂ© entrainer dans le systĂšme. J’ai Ă©tudiĂ© trop, trop vite et trop loin, au delĂ  de mon niveau naturel… et mon enfant intĂ©rieur s’est bien Ă©videmment laissé écraser.

Ici, dans mon pays de naissance, je suis ce derniers temps rĂ©guliĂšrement invitĂ© Ă  trouver la rĂ©ponse juste face Ă  la pression mise par mes profs. Comment faire alors ? Saboter le cours avec des copains, comme avant ? Non ! Partir ? Bien Ă©videmment que non ! M’adapter encore un fois ? C’est hors de question !
Non… je reste, j’Ă©coute, je gĂšre mon Ă©motion, j’enlĂšve la pression autant que possible, je me centre, je prends conscience que je suis responsable de ma vie et que c’est moi qui crĂ©e tout cela pour me permettre de faire l’expĂ©rience de Qui je suis vraiment… Puis, je me dĂ©tend en laissant glisser le flot des paroles de l’enseignant par-dessus de mon ĂȘtre en laissant mon cerveau picorer ce qu’il veut. Et, bien Ă©videmment, je ne participe pas aux examens !!!

Alors, hier c’Ă©tait rebelote… et j’ai rĂ©ussi encore une fois Ă  ne pas me laisser envahir par la pression qui m’empĂȘche aujourd’hui d’apprendre quoi que ce soit. Et lĂ … la magie s’opĂšre ! Pendant la pause, la prof, que j’aime beaucoup d’ailleurs, fait une malaise et ne peut pas poursuivre l’enseignement du matin. Elle se fait remplacer rapidement par une autre, plus ùgĂ©e, plus expĂ©rimentĂ©e et d’un niveau de cours supĂ©rieur… qui s’installe dans notre classe en emmenant avec elle son Ă©lĂšve unique du jour.

Comme s’est quasiment impossible de reprendre oĂč la jeune prof est restĂ©e, elle a commencĂ© Ă  nous poser des questions pour nous faire parler en hĂ©breu. Tout de suite, son professionnalisme se voyait. SystĂ©matiquement, tout en parlant en hĂ©breu, elle traduisait les mots dont elle s’imaginait que nous ne connaissions pas. Puis… elle pose la question suivante : « Comment faire pour affronter et traverser les choses dures de la vie ? ». Bien Ă©videmment que je me sens interpellĂ© et je rĂ©ponds dans mon meilleur hĂ©breu : « A mon avis, il est important de trouver d’abord le sens derriĂšre un évĂ©nement ! »… sur quoi elle me rĂ©torque, bien Ă©videmment : « Et la Corona alors ? Quel est le sens derriĂšre tout ça ? ». 

A partir de ce moment elle braque son attention sur moi en posant des questions qui m’emmĂšnent vers mon enfance, la sĂ©paration de mes parents, mon dĂ©part vers Amsterdam, l’armĂ©e, mon voyage vers IsraĂ«l interrompu en France… jusqu’au moment oĂč je vis une de mes prises de conscience la plus importante de ma vie vers ’87 : « Si tu est tellement dans la merde et s’il y a un sens Ă  la vie, alors… tu as tort ! ». Je me suis senti mis en lumiĂšre et rĂ©ellement vu par quelqu’un, pour la toute premiĂšre fois, depuis que je suis ici en IsraĂ«l. La prof avait certainement une intelligence spirituelle autre que ce que j’ai connu jusque lĂ  dans mon pays.

De mon point de vue, la VIE m’a donnĂ© clairement un cadeau, trĂšs nourrissant d’ailleurs, pour me dire que j’avais trouvĂ© la bonne attitude face Ă  la pression. Du coup, je n’ai pas eu besoin de manger de la journĂ©e. J’ai juste bu un peu de lait de soja juste avant de me coucher. Alors, Max se relaxe ! Et sans avoir eu besoin de faire un effort quelconque, depuis l’Ă©vĂšnement du matin en tout cas, j’ai apportĂ© la premiĂšre place dans la classement le plus Ă©levĂ© de Duolingo.

Hier matin, en parallĂšle avec mon vĂ©cu Ă  l’Ă©cole, j’ai Ă©tĂ© sollicitĂ© par une jeune Amie que j’accompagne. Elle vivait une situation comparable. Je n’ai pas pu lui rĂ©pondre tout de suite, mais seulement quand j’Ă©tais dans le bus sur le chemin vers ma chambre. Les conseils que j’ai pu lui donner Ă©taient fidĂšles Ă  ce que j’ai su mettre en place pour moi-mĂȘme. Par l’effet miroir, j’ai ainsi une deuxiĂšme confirmation quant Ă  l’attitude juste que j’ai choisie. Bien Ă©videmment, j’en ai eu quelques autres encore au cours de la journĂ©e Ă  travers mes accompagnements. Je les ai vĂ©cu comme une pluie de confirmations qui venaient cĂ©lĂ©brer ma rĂ©ussite ! A suivre…

Je nous souhaite Ă  tous une journĂ©e pleine de magie ∞❀∞ 

6 commentaires sur « Relax Max »

  1. Whaou quel plaisir je ressens en te lisant de nouveaux en français…pas Ă©vident pour moi d aller traduire de revenir TrouvĂ© le texte .quel soulagement donc….
    NamastĂ© beaux moments Ă  toi….
    Merci de me montrer que des choses simples peuvent devenir compliquĂ©e si on change son approche…
    Merci đŸ€—

    Aimé par 1 personne

  2. Plus fluide pour moi Michael de te lire « en direct », il me semble que je suis plus touchĂ©e par tes mots, plus en profondeur.
    Ou bien c’est le sujet qui m’impacte directement : trouver ma solution Ă  la pression… Mon actualitĂ© !
    Je me souhaite juste la pression necessaire pour trouver l’attitude douce pour moi,
    Et je nous souhaite une joyeuse journée,
    đŸ§šâ€â™€ïžđŸ”ïžđŸŠ„đŸŁđŸ’«đŸŠ„đŸŽ‰đŸ’–đŸŒđŸŒˆâœšđŸ”„

    Aimé par 1 personne

  3. Oui, merci d’Ă©crire Ă  nouveau en français!
    Personnellement je n’ai jamais rĂ©ussi Ă  apprendre une autre langue : j’aimerais pourtant savoir parler le breton qui est la langue d’origine de mes deux parents. Maintenant que je suis Ă©tablie en Bretagne, je pourrais m’inscrire Ă  des cours … A voir… En tous les cas, mon rĂȘve de rencontrer « amoureusement » un homme qui parle le breton depuis son enfance, est exaucĂ©! Ce souhait rĂ©alisĂ© me fait rire!
    Bon : Ă  bientĂŽt Ă  nouveau le plaisir de te lire « dans le texte original » !
    Sinon : le mythe de la Tour de Babel, tu le comprends comment ?
    Que tous les hommes parlent la mĂȘme langue, cela m’aurait bien convenu !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Maryse… je me suis dĂ©jĂ  posĂ© la question plusieurs fois dans le passĂ©, sans vraiment trouvĂ© une explication qui me convient. Toutefois en lisant ta question aujourd’hui, je dirais spontanĂ©ment et intuitivement que dĂšs que les humains Ă  cette Ă©poque ont voulu rejoindre leur divin, la vĂ©ritĂ© et la volontĂ© egotique de chacun ont fait qu’ils ont fini Ă  plus Ă  « s’entendre », puis l’ensemble de l’édifice est partie de travers… Je pense que la conscience, la comprĂ©hension, la tolĂ©rance, le respect et la patience permettra peut-ĂȘtre un jour que nous parlons la mĂȘme langue… celle du cƓur… de l’AMOUR…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s