Jamais de reproche

L’Houmeau (17), France đŸ‡«đŸ‡·

Pas de reproche, pas d’accusation, pas de critique, pas de jugement, pas de mĂ©pris, pas de mise en question
 et mĂȘme pas de moquerie. Ni en mot, ni avec le ton de ma voix, ni mĂȘme avec des gestes ou avec mon langage corporel. Si je veux que la paix rĂšgne dans ma relation, qu’elle tienne dans la durĂ©e et que les choses restent simples, il est indispensable que je retire mon doigt accusateur et que je comprenne, que j’intĂšgre et que j’assimile rapidement au dĂ©but de ma relation, que l’autre ne fait que miroiter mes propres dĂ©fauts. 😌

Pour moi c’est une des cohĂ©rences indĂ©niables et indiscutables liĂ©es Ă  la notion d’UnitĂ©. Je peaufine mon attitude et mon comportement depuis le jour de mon expĂ©rience d’éveil, quand cette vĂ©ritĂ© a commencĂ© Ă  faire partie de ma rĂ©alitĂ© quotidienne. Pour y arriver j’ai eu besoin principalement de trois outils que j’appelle dans leur ensemble romantiquement « Le Bouclier de David »… avec la Palissade, la Gestion Emotionnelle et la Projection. 🛡

Apprendre Ă  communiquer, sans pointer le doigt vers l’autre, semble quelque chose qui demande Ă  la plupart d’entre nous trop d’effort. Au cours de mes rencontres et de mes accompagnements, je suis systĂ©matiquement confrontĂ© aux mĂȘmes attitudes chez les gens. Ils trouvent que c’est trop compliquĂ©, trop demandĂ© et mĂȘme injuste de cesser de blĂąmer l’autre pour les inconvĂ©nients de leur vie. Ils prĂ©fĂšrent se dĂ©responsabiliser, pointer vers leur ami ou partenaire et maintenir un climat de conflit qui finira tĂŽt ou tard par une sĂ©paration ou une maladie. 😏

Le bouclier de David 

C’est vrai que ça demande un effort d’apprendre Ă  parler responsablement “sans perdant” et de mettre en pratique ce que j’appelle la « Communication VulnĂ©rabilitĂ© ». Mais je jeu en vaut la chandelle. Le rĂ©sultat est automatiquement l’harmonie durable. Malheureusement, chez la majoritĂ© d’entre nous, les blessures sont tellement ancrĂ©es, comme parallĂšlement la certitude que nous sommes sĂ©parĂ©s les uns des autres, que le rĂ©flexe d’accuser revient rapidement au galop, comme une maladie chronique. Ça demande une grande volontĂ© pour faire triompher sa conscience sur ses rĂ©actions primitives. ✌

C’est facile et logique d’accuser l’autre. Dans notre monde dualiste c’est carrĂ©ment devenu normal. DĂšs qu’il y a un problĂšme, nous cherchons d’abord un coupable. Nous semblons avoir besoin d’accuser quelqu’un pour ce qui nous arrive. Je l’appelle parfois aussi de la paresse spirituelle. En plus, nos sens le confirment. De notre fenĂȘtre, c’est bien l’autre qui a fait ce qui nous dĂ©range. Nous l’avons vu avec nos yeux, nous l’avons entendu avec nos oreilles, senti avec notre corps
 sans nous rendre compte que nos sens ne sont pas objectifs. C’est quelque part un “faux tĂ©moignage”, car nous percevons en rĂ©alitĂ© seulement notre propre projection.đŸ“œ

Pour qu’un couple tienne harmonieusement ça demande un effort
 mais pas celui qu’on fait habituellement, comme sĂ©duire, satisfaire et Ă©blouir. Ça demande de remettre le couple Ă  sa place dans le contexte de l’évolution spirituelle. Tomber amoureux, et la dĂ©pendance qui en est la cause, ne sont pour moi que des carottes que la Vie nous tend pour nous inviter Ă  quitter ensemble notre ego dualiste et Tisser jusqu’à l’Amour, jusqu’à l’état de UN. CrĂ©er un nid et assurer la pĂ©rennitĂ© de la famille ne font pour moi que partie de la survie de l’espĂšce. Nous sommes dotĂ©s de conscience. Peut-ĂȘtre parce que nous sommes censĂ©s aller plus loin ? 💗

Communication Vulnérabilité

Habiter son territoire
 savoir lire le miroir et les signes
 s’exprimer avec responsabilitĂ© et vulnĂ©rabilité  se toucher quotidiennement et jouer ensemble
 sont pour moi les 5 piliers d’une relation saine et durable. Aujourd’hui, au cours de mes explorations actuelles, mon attention est Ă  nouveau dirigĂ©e vers ma maniĂšre de communiquer. Faire attention Ă  mes mots, au ton de ma voix, Ă  mon attitude
 et peut-ĂȘtre mĂȘme Ă  mon humour parfois narquois. DĂ©s fois, je peux avoir l’impression de tourner en rond encore et encore dans les mĂȘmes apprentissages. Pourtant je vois bien que ma vie Ă©volue. Il semble suffire que je garde mon attention rivĂ©e sur le fait de devenir la plus belle expression de Qui Je Suis Vraiment et progressivement mon miroir le reflĂšte car mon environnement, les scenarii et mon Ă©tat changent. 😍 

Il est clair pour moi qu’il n’y a qu’une solution pour Ă©viter de pointer
 et c’est d’oser exprimer ouvertement ses sentiments, ses envies et son potentiel. Toute retenue finira un jour ou l’autre par une frustration pour laquelle le partenaire payera les frais avec des reproches mortels. Mon partenaire n’est ni mon pĂšre ni ma mĂšre. Je ne peux pas m’attendre Ă  ce qu’il ou elle devine mes envies, mes prĂ©fĂ©rences ou mes sentiments. Si je veux que ça marche entre nous, je dois me dire, je dois m’exprimer et en mĂȘme temps crĂ©er les circonstances lui permettant de faire pareil. Bien Ă©videmment, tout ça dans les rĂšgles de l’art communicatif. Chaque reproche est quelque part une demande potentielle non-exprimĂ©e. 😍

Ma carte du jour, RENAISSANCE, me confirme ma progression. L’autre, COMPASSION, valide un aspect de ma communication avec lquelle j’ai parfois encore un peu de mal et qui semble Ă  premiĂšre vue contredire mes propos. Ça parle de la partie de l’Amour qui n’est pas nĂ©cessairement gentil, de la colĂšre divine et juste
 comme JĂ©sus a pu le vivre quand il a balayĂ© les marchands du temple. Ça fait Ă  mon avis allusion Ă  d’éventuelles interventions spontanĂ©es que je peux avoir parfois dans mon rĂŽle d’accompagnant. En suivant l’énergie qui m’anime par moment, mon expression peut sembler pour l’autre injuste et mĂȘme violente. Ça m’est arrivĂ© encore il y a quelques jours. MalgrĂ© ma certitude, je me suis quand-mĂȘme posĂ© des questions. Pour moi, la carte me confirme et me conforte dans mon Ă©lan
 car au fond de moi je sais que je ne me trompe pas. 🙏 

Bon, c’est un sujet sur lequel je peux m’épancher et Ă©crire des livres entiers. Pour une page dans mon journal, par contre, ça suffit je pense. J’y reviens rĂ©guliĂšrement de toute maniĂšre car ça me passionne. Le meilleur contexte pour s’entrainer que j’ai trouvĂ© est la rencontre de la Grande Famille. La gestion du territoire, la communication et le miroir font intĂ©gralement partie de la structure de l’expĂ©rience. Il y en a une fin octobre et les inscriptions sont ouvertes. Peut-ĂȘtre Ă  bientĂŽt ? â˜ș    

REUNION DE LA GRANDE FAMILLE :

– du 27 octobre midi au 4 novembre midi à Cos 09000
– durĂ©e libre, selon l’envie de chacun
– ouvert aux adultes, maximum 15
– participation libre et en conscience
– pour plus d’informations, voici un article de rĂ©fĂ©rence
– inscriptions et renseignements par la Page Contact

Merveilleuse journĂ©e Ă  tous ∞❀∞ 

2 réponses

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s