Clôturer ~ To close

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶

🇬🇧 To translate my articles in your language, use the Google Widget on the right 👉

Hier, j’ai décrit dans mon article comment le problème d’accès à mon compte bancaire hollandais s’était miraculeusement résolu. Ben, juste avant que la séance Zoom allait commencer hier à 13h, j’ai voulu aussi ré-activer l’application de ma banque en Israël. Et voilà, rebelote ! Après avoir mis les codes correctement, ils ont voulu vérifier que c’était bien moi en m’envoyant un sms de validation… mais, j’ai résilié mon abonnement téléphonique israélien il y a quelques semaines, et comme le site est en hébreu-compliqué je n’ai pas su actualiser mon numéro ! Alors, j’étais à nouveau exclu de mon compte. Okay, j’avais transféré déjà tous les virements automatiques sur mon compte courant français et j’ai laissé 300€ sur mon compte israélien, juste au cas où. C’est rapidement devenu un compte dormant en quelque sorte. 💶🛌

Les rencontres Zoom sont toujours riches et elles le deviennent de plus en plus, au fur et à mesure que mes co-exploratrices maîtrisent le miroir et écrivent au quotidien leurs explorations. Nous étions 4 et j’ai rapidement vu que chacune vivait des ouvertures claires et visibles comme moi et que tout évoluait dans le bon sens. Mais, j’avais mon compte israélien qui me montrait que quelque chose n’allait pas, ou demandait de l’attention. Alors, en jouant avec le miroir entre nous, c’était vite trouvé ! Certes, les portes s’ouvrent devant… mais, il s’agit d’en fermer d’autres derrière nous. Généralement, c’est ce que je fais. Je ne ferme pas seulement les portes, je brûle carrément les bateaux et les ponts qui m’ont servi et qui pourraient me faire hésiter dans mon avancement et me tenter de rebrousser chemin. 😅

mountaineer-1834841_1920

Cette fois-ci, j’ai laissé une porte ouverte vers Israël. J’ai lancé des perches quand j’ai su que j’allais partir d’ici. J’ai eu des propositions venant d’une amie dans mon pays de naissance, mais elles n’ont pas abouti. J’avais déjà résilié mon contrat de téléphone. L’opérateur allait tripler le prix de mon abonnement et c’était pour moi le signe que c’était le moment de clôturer ce compte. Il me reste encore l’assurance maladie et mon compte bancaire. Grâce au hic avec ma banque avant la séance et les échanges dans le groupe, j’ai compris que c’était donc le moment de clôturer mon compte bancaire aussi. Alors, tout de suite après la rencontre, je l’ai noté dans mon agenda. 📆

Je vais devoir demander à mon Ami sud-africain de m’aider quand il retournera en Israël dans quelques semaines, puisque je ne saurai pas le faire d’ici. Juste après, j’ai eu l’idée d’essayer de me connecter quand-même par Internet. Je me suis dit : « Qui sait ? ». Et voilà, la magie a opéré encore une fois, car ça a marché. Le dispositif de sécurité est plus léger qu’en Hollande. Après avoir mis mes codes, ils n’ont pas cherché une validation par l’application, ni par sms et j’ai eu accès à mon compte. Pour moi, ça veut dire que j’ai compris le message. Je vais fermer les portes derrière moi, commençant par mon compte bancaire israélien… puis, dès que les signes me le montrent, peut-être même mon assurance maladie ! Doucement, chaque chose en son temps… 🚪🚪

keys-to-success-3528435_1920

Et c’est vrai, je n’ai pas l’intention de retourner en Israël. En réalité, je m’en fiche où je suis. L’importance pour moi est les gens qui m’entourent et les co-créations éventuelles. Je vais là où je connecte le plus avec les gens et pour l’instant c’est toujours la France. Je suis heureux de rentrer. J’ai vraiment l’impression de retourner là où je suis censé être… même si c’est peut-être juste pendant un temps. Certes, je me sens chez moi vraiment partout. Quand je vais en Israël ou aux Pays-bas, il s’y ajoute quelque chose. Je sens que ces pays font partie de moi. La France semble tout simplement être le pays qui m’accueille le mieux, avec le plus de douceur et surtout par la qualité de mon histoire et des relations que j’ai là-bas… indépendamment du gouvernement, de l’administration et d’autres particularités identitaires du pays ou ses habitants. N’oublions quand-même pas que je suis né dans un hôpital français !!! 🏥

Tout se passe donc parfaitement bien, pour moi ! Je ne peux pas donner des détails, mais l’air de victoire dont j’ai parlé hier devient de plus en plus réalité. C’est donc le moment de partir. Comme le christ l’a dit : « Tout est accompli ! ». Ce matin tôt je suis allé faire mon test PCR et j’ai fait un dernier petit tour à Leclerc pour trouver des slips, des chaussettes et deux briques de ma boisson favorite ici, le soja au chocolat. Hier, j’ai terminé le premier tour pour actualiser mon site. J’ai vérifié la correctitude de mes pages, ajouté par-ci et par-là des phrases clarifiantes, mis un peu plus en évidence mes propositions… et su même rafraîchir le look ! Si le coeur vous en dit, ça me plairait de recevoir des retours de votre part. Des corrections d’orthographe… des choses qui ne sont pas claires… des choses que j’ai oubliées… des suggestions… 😍 🙏 

Je vous souhaite une journée, soirée ou nuit magique… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

J’adoooooore… Frissons…

2 commentaires sur « Clôturer ~ To close »

  1. Bon Retour dans mon (notre) pays Michaël 🙏
    Content d’apprendre que tu preferes ta vie ici.
    (Ici ils ont juste actuellement la manie de vouloir piquer de monde.
    Mais c’est mondial on dirait !?)
    Bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s