Quitte le connu !

Paris (75), France 🇫🇷

Plusieurs personnes dans mon entourage se trompent de chemin, de mon point de vue. Et tous de la même manière. Ils restent dans le connu, dans ce qu’ils savent bien faire, dans ce qu’ils maitrisent et ce qui est quelque part facile pour eux. Certes, ils vivent des changements et il y a du nouveau dans leur vie… mais ils restent malgré tout dans leur zone de confort, même si elle est plus grande. ⛳ 

Ils ne veulent pas ou ils ne peuvent pas voir qu’ils ne sont pas dans l’expression de leur plein potentiel. Ils persistent malgré les signes à faire ce qu’ils pensent être juste. Ils continuent à faire ce qu’ils ont décidé de faire avec leur tête, pour des raisons logiques diverses. Mais la vie les appelle sans cesse et ils ne l’entendent pas. Ils restent dans quelque chose de déjà acquis, déjà dépassé, déjà ancien. Du coup, ils n’expriment pas leur créativité profonde et laissent leur véritable voie de côté. 🎧

Ils ont trop de masculin par rapport au féminin. Ils agissent à partir de leur volonté et à partir d’un ressenti encore influencé par les blessures. Ils n’entendent que ce q’u’ils veulent entendre, ce qui les arrange. Leurs actions sans écoute véritable n’ont aucun sens. Par contre, si avec leur féminin et sa capacité d’accueil, ils se mettaient à écouter attentivement, les actions qui en suivraient auraient plus de chance d’être justes. ☯

Bien évidemment que ça parle de moi ! Vous l’aviez compris dès que je me permets de parler ouvertement des autres, n’est-ce pas ? Je ne me tromperai JAMAIS sur les autres ME concernant. C’est une aide tellement précieuse, car ça me permet de ne pas réfléchir. Mes neurones ne servent qu’à comprendre de quelle manière cela s’applique à moi. 🤷‍♂️

Et je ne négocie JAMAIS ! Mon miroir est par définition juste. Si ce que je pense ne correspond pas au miroir, je m’accorde au miroir. Et si je persiste parfois encore à penser que cela ne me concerne pas, la vie sais très bien comment m’atteindre. Elle sait très bien comment me faire plier à sa volonté. J’en ai tellement bavé déjà à cause de ma tête dure… que j’ai fini par comprendre et lâcher mes résistances. 😅

En plus, elle ne veut que mon bonheur, ma réalisation et l’expression de mon plein potentiel. C’est moi qui résiste parce que je pense parfois encore savoir mieux que la Vie elle-même. Oh, bien sûr, parfois par fainéantise, je ne récolte pas assez d’information au niveau de la projection pour avoir une idée assez complète de mon défi… et du coup je me trompe plus ou moins. 🙃

Elle est patiente, la Vie, la Déesse-mère… Elle sait que je n’ai pas le choix. Je suis pris comme un rat dans un labyrinthe et il n’y a qu’un seul itinéraire qui mène vers le petit bout de fromage à la sortie. Le seul choix que j’ai c’est de “faire la mouche” ou pas, c’est-à-dire, cogner contre les parois pensant qu’il y a une ouverture quelque part. Pas mal, un rat qui se prend pour une mouche ! 🐀

Les mouches font ça tout le temps avec les vitres, voulant rejoindre la lumière. Moi aussi, je veux rejoindre la lumière… La différence est que j’ai l’intelligence permettant de discerner la différence entre une vitre ouverte et une vitre fermée. Bon, je pense que peut-être certains d’entre nous ne cherchent pas nécessairement la lumière. Dans leur monde le sens de la vie se trouve dans le brouhaha du quotidien qu’ils connaissent. 💥

Mon entourage et mon miroir me montrent que je fais la même chose. Moins peut-être, je l’espère en tout cas… mais quand-même ! Si je veux rejoindre davantage la lumière, je dois absolument défaire un mécanisme chez moi qui est vieux comme le monde… la tendance à vouloir m’installer dans mon confort et à m’arranger pour y rester et me faire croire que c’est là où ça se passe. 😴

Je suis un pionnier-écrivain-alchimiste… et je suis assez fier de moi, car j’ai déjà réussi à sortir des sentiers battus. J’explore, je découvre, je rapporte… Oui, je m’engage. On peut dire que je me mouille en quelque sorte… Mais peut-être que je me trouve à faire le beau dans une pataugeoire et que la vie m’attend un peu plus loin dans le bassin profond ??? 🏊‍♂️

Du coup, avec une des personnes dont j’ai parlé au début, j’ai commencé à décortiquer déjà un peu les éléments de notre miroir. Ma voie semble se trouver, en effet, dans la relation avec les femmes. Avec les hommes aussi, mais surtout et avant-tout avec les femmes. Et oui, c’est intime… et oui, ça va loin… et oui, ça me fout la trouille quelque part au fond de moi. Et en même temps, je sais que “la maison” se trouve “par-là” ! 🏡

Pour plonger dans le profond, pour emprunter cet itinéraire complètement hors-piste et non balisé, il est nécessaire que je cesse de vouloir encore contrôler avec ma tête et de résister à l’évidence. Il faut que je lâche ce qui reste de ma peur des conséquences de mes actes. Que je reconnaisse enfin pleinement ce que je suis et ce dont je suis porteur… Que j’assume ma particularité… Que je m’abandonne à ce qui est… Oufff…🕴

J’ai clairement cette image  dans mon esprit de tout ceux qui ont dû sentir quelque chose de cet ordre et qui se sont plantés par soif du pouvoir, par manque de conscience, par excès d’ego, par la folie des grandeurs… Et qui dans leur chute ont entrainé une masse de gens influencés par leur charisme. C’est de ça dont j’ai peur ! De me tromper et de répéter un scénario catastrophique de ce genre. 🤔 

Il faut donc que j’y aille très lentement, avec mon féminin bien en place, les oreilles dressées. Aller assez lentement pour voir les éventuels chemins de traverse qui se présenteront et que je suis invité à prendre. Déjà en l’écrivant, ça m’apaise. Doucement, donc… audacieusement, certes… mais sûrement, absolument ! Sans planifier mon pas suivant, ni influencer ce qui est déjà en train de se manifester… Garder du recul… et rester simple… transparent… disponible… accessible… vulnérable… 🐣

Ah oui, bien rester en retrait aussi. Pas de création d’une organisation ou d’un dogme. Pas de prise de pouvoir sur qui que ce soit. Pas de racolage, ni de publicité. Laisser venir… Ne pas aller chercher… Pas de fidélisation… Rester libre et laisser libre… Si ce que je vis est censé se partager, les occasions se présenterons par elles-mêmes. Mmmmm, ça me plait ce que je viens d’écrire. Ça clarifie un peu plus encore. Pour moi en tout cas… 😉 

Magnifique journée à tous ❤💛💚💙💜🖤

IMG_3904

7 réponses

  1. Brigitte

    Le patron de mon mari vient de se faire éjecter de sa boîte. On est déjà dans l’inconnu. Ceux qui ont fait çà en IDF veulent se débarrasser de l’entité du Sud. Je crois que l’inconnu est déjà là pour nous. Bises.

    J'aime

  2. Isabelle

    Vulnérabilité, authenticité, puissance : voici les mots qui me viennent en lisant cet article.
    Et aussi des interrogations sur jusqu’où je suis prete à quitter mon connu? Rien que de le formuler je vois l’incoherence.
    Si je suis prête, il n’y a pas de limites.
    Je reste présente à ces échos.
    Merci Michael et belle journée.

    Aimé par 1 personne

  3. Carron

    Bonjour Michaël,
    Ceci pour sourire:
    ce que tu ecris est donc l’histoire d’un homme qui connait le bon scénario du film de sa vie et qui raconte son vécu pour parvenir à l’adopter et le vivre , ce scénario étant …….de ne pas en avoir ! 😄

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s