Ce que je veux ~ What I want

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

En effet, c’est une période où tout semble potentiellement possible. Ça pourrait très bien marcher ici à Baffrancou avec mes amis. Je m’entends très bien avec eux, ça devient de plus en plus facile avec les enfants et je peux très bien m’imaginer que La Grande Famille va naître ici. Il y a de tout petits signes qui montrent une sorte de construction vers cela. Récemment, une voisine qui tient un gîte proche d’ici nous a offert de la vaisselle et du linge de maison. Bientôt nous allons chercher également deux magnifiques canapés confortables en cuir et bois dont elle se libère aussi. 🛋

En même temps, l’heure de la signature du compromis de vente du lieu approche et dans ce cas je devrais continuer mon chemin. Soit, toujours avec mes Amis, avec un élan vers un rêve commun, mais ailleurs… soit, je me rapproche de mon fils spirituel Julien à Saint Raphaël avec qui la relation est vraiment simple et facile… soit, je retourne en Israël où mon Ami sud-Africain Larry me sollicite plus ou moins… soit, je trouve encore une autre destination, comme les Pays-Bas, la Martinique, la Réunion, ou une terra encore incognita pour moi. 🌍

Je pense que la Vie me titille et essaie de me stimuler dans mes désirs. Le problème, c’est que j’ai remarqué que les femmes savent en général exactement ce qu’elles ne veulent pas, mais que les hommes ne savent pas du tout ce qu’ils veulent… et je ne fais pas exception. Comme beaucoup d’hommes, tous peut-être même, j’ai désappris à subvenir à mes propres besoins et j’ai appris très tôt à vivre pour servir ma mère… puis toutes les femmes qui l’ont suivi dans ma vie. 🙋‍♀️

Comme j’ai donc désappris à vivre pour moi, j’ai passé ma vie à chercher une compagne et quand j’en avais trouvé une, je la servais. En fait, sans s’en rendre compte, c’est le cas de pratiquement tous les hommes. Quoi qu’il en soit, c’est de là que mon désir d’être avec une compagne venait par le passé. C’était une dépendance pure et simple. Ma mère est décédée d’un cancer indiquant son incapacité à vivre uniquement pour elle-même, et donc sans moi. Pendant très longtemps, ça a été mon cas aussi. J’ai vécu à travers mes compagnes… leur plaisir, leur regard, leur bien-être… 🐶

fantasy-3734810_1920

Quand j’ai commencé à écrire ce matin, je pensais que j’allais m’orienter vers ce même constat, car en réalité je me fiche où je vivrais. L’important pour moi est, bien sûr, de vivre avec des personnes qui ont les mêmes valeurs que moi, mais aussi de trouver une compagne. Cependant, même si mon intention est de prendre soin d’elle et de la relation, ce n’est plus par dépendance, mais parce que je ne sais pas comment tisser davantage vers l’amour seul. ❤️ 

J’ai besoin d’une partenaire en chair et en os, d’une part, pour vraiment intégrer ma polarité complémentaire… et d’autre part, j’ai besoin d’une co-voyageuse consciente et complice pour explorer plus loin vers des contrées subtiles, inaccessibles à l’homme seul… Mais, n’oublions pas les plaisirs simples à partager, comme les baignades, les promenades, les repas, les siestes, les fêtes, les anniversaires, les films, les vacances… et j’en oublie. 🏖

Alors qu’est-ce que je veux ? C’est simple… mais parfois il est important de le dire clairement pour que l’univers puisse l’entendre. Je veux vivre avec un partenaire, de préférence avec des enfants, près d’amis qui partagent les mêmes intérêts que nous, dans un pays où le climat me convient. Ce pourrait être en France, sur la ligne Cannes, Marseille, Montpellier, Toulouse et Biarritz… en Israël, dans le nord ou en hauteur comme à Jérusalem… en Martinique, que j’ai aimé beaucoup, mais en hauteur aussi, comme en Israël, où il fait plus frais. 🇫🇷 🇮🇱 🇲🇶

Amsterdam me plairait beaucoup aussi. Cela va sans dire, puisque j’y ai grandi et que je m’y sens géographiquement le plus à l’aise. Socialement et culturellement c’est aussi la ville qui me correspond le plus. Mais, il fait souvent vraiment très et trop froid… brrr ! Apart contre, je connecte le mieux avec les autres sur le territoire francophone. C’est finalement ici que les gens semblent me ressembler le plus, malgré mes origines triplement étrangères. Quand j’essaie parfois de visualiser ce à quoi j’aspire, ce n’est pas facile. Peut-être que ce partage a clarifié les choses dans ma tête. Quoi qu’il en soit, quoi que je veuille, je lâche tout et je laisse simplement la Vie me guider, comme toujours… 💘

Je vous souhaite une délicieuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

2 commentaires sur « Ce que je veux ~ What I want »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s