Bad boy !

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens


Michael, Ă  Netanya en IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

Je me connais bien, vraiment bien… Pourtant, grĂące au miroir je dĂ©couvre chaque jour encore des aspects moi-mĂȘme que je ne connaissais pas. A chaque fois, j’ai l’impression d’avoir enfin fait le tour du personnage que je suis, mais, en rĂ©alitĂ©, cela ne s’arrĂȘte jamais. C’est un peu logique, car le conditionnement de la sociĂ©tĂ© a tellement Ă©tĂ© efficace et profond chez moi, qu’au fur et Ă  mesure que je m’en libĂšre, je dĂ©couvre d’autres niveaux de vĂ©ritĂ©s, d’autres profondeurs… je me dĂ©couvre de plus en plus vrai, authentique, naturel et originel… đŸ€š

Je vois bien chez ceux qui me sollicitent Ă  quel point ils sont persuadĂ©s de dĂ©jĂ  se connaitre, et la rĂ©sistance qui vient rapidement, et parfois mĂȘme violemment, quand je viens avec mes gros sabots mettre en question les certitudes les concernant. Il fut un temps oĂč c’Ă©tait vraiment un sport de faire dĂ©couvrir Ă  quelqu’un sa rĂ©alitĂ©, sans le perdre en chemin. Je dis « perdre », car certains ont tellement Ă©tĂ© domestiquĂ©s que la rĂ©alitĂ© profonde et vraie est devenue insupportable… alors, parfois ils partaient. 😅

Aujourd’hui, je n’ai plus la patience… Ce ne correspond pas rĂ©ellement Ă  qui je suis. Je ne suis pas un thĂ©rapeute, ni mĂȘme pas vraiment un accompagnant. Je suis un pionnier,  un explorateur qui partage et enseigne ses re-dĂ©couvertes au fur et Ă  mesure qu’il les trouve… et cela en fonction de ce que ses interlocuteurs sont capables d’entendre. Ceux qui veulent apprendre, n’ont qu’Ă  suivre… Je dis « re-dĂ©couvertes », car il s’agit de notre culture ancienne d’origine, dĂ©truite et mis dans les oubliettes par nos religions modernes. âœĄïžâœïžâ˜Ș

Notre culture ancienne s’impose Ă  moi depuis toujours. Je ne le voyais pas, tout simplement. C’est en suivant les signes et en me transformant grĂące au miroir… puis aprĂšs avoir fait le tour de nos religions modernes superficielles et fausses, que j’ai vu soudainement mes les racines de mes origines vraies se dresser incontournablement devant moi. Je me suis aperçu avec le temps que la rĂ©alitĂ© absolue ne peut pas ĂȘtre effacĂ©e et qu’elle cherche sans cesse et par tous les moyens Ă  Ă©merger. Faut il encore avoir les oreilles, les yeux et la conscience pour le percevoir… puis, le percevoir de maniĂšre juste… đŸ€“

J’ai donc toujours besoin de rester ouvert et enseignable afin de m’accueillir encore et encore… et ce n’est pas toujours facile. Je dĂ©couvre des aspects de moi qui ne sont pas toujours simples Ă  assumer. Je pense, entre autres, Ă  ma maniĂšre abondante de parler… ma passion qui fait que je coupe facilement la parole des autres… le cĂŽtĂ© intense, chaman, canal ou empathe, qui prend systĂ©matiquement le dessus et me pousse Ă  dire des choses qui viennent de mes tripes et de mes profondeurs, de maniĂšre non-filtrĂ©e… mon intĂ©gritĂ© qui laisse de moins en moins de place aux compromis, manipulations et mensonges… et j’en passe… đŸ€Ș

Ça fait quelques nuits de suite que je vis des sensations trĂšs fortes. Ayant dĂ©jĂ  vĂ©cu la mĂȘme expĂ©rience auparavant, je pense que les mots et sensations viennent de la partie vraie en moi,  de Qui je suis vraiment. La nuit derniĂšre c’Ă©tait vraiment Ă©trange. C’Ă©tait des mots qui montaient dans mon esprit et m’enseignaient pendant mon sommeil. Ils Ă©taient accompagnĂ©s par des sensations de plaisir dans mon corps. Je me souvient d’avoir gĂ©mit et d’avoir voulu faire un effort de retenir ce que Je m’enseignais. J’aurais peut-ĂȘtre dĂ» l’Ă©crire sur le moment, mais j’Ă©tais trop pris par mon Ă©tat. 💭

Ce dont je me souviens surtout, c’est que je dois d’avantage faire sortir le « bad boy » en moi. MĂȘme si je suis dĂ©jĂ  inadaptĂ© et inadaptable Ă  la sociĂ©tĂ©, je semble ĂȘtre encore trop sage. Je dois sortir de mes considĂ©rations pour des autres. Je dois arrĂȘter de me laisser freiner Ă  cause de ce qu’ils peuvent penser de moi. Je dois cesser ma timiditĂ©, mon retrait et oser prendre la place qui m’attend quelque part… peu importe le risque et les consĂ©quences. Le moment est venu de manifester cette Puissance dont je parle depuis si longtemps. 🔋

Le message le plus fort a Ă©tĂ© le partage que j’ai eu il y a deux jours avec un Ami cher, que j’aime et que je respecte beaucoup. Il m’a partagĂ© un souci physique qui le prĂ©occupait en ce moment, et par effet miroir je me suis senti concernĂ©. En dĂ©codant ensemble, j’ai compris des choses importantes pour lui, donc pour moi. J’ai compris que je me contente toujours de la deuxiĂšme place. Comme je n’aime pas les conflits, je n’ose pas me mettre pleinement sous les projecteurs. Cela provoque en moi de la colĂšre inconsciente et une tristesse profonde. đŸ˜€đŸ˜Ș

Comme un bon petit soldat, j’ai agit tout de suite et j’ai relancĂ© la Coupe du Feu. Ça fait depuis des annĂ©es que j’ai envie d’accompagner d’abord uniquement des femmes, de maniĂšre collective, vers leur Puissance rĂ©elle. En tant qu’homme, je n’ai jamais osĂ© le mettre en place. Alors, un rendez-vous par Zoom est dĂ©jĂ  donnĂ© Ă  quelques unes que je connais. Tant que je suis encore en IsraĂ«l l’accompagnement sera Ă  distance, par Zoom. Mais, j’ai l’intention de revenir en France pour animer le groupe moi-mĂȘme… puisque je sais exactement oĂč les emmener et comment m’y prendre. đŸšș

Il y a des signes qui pointent surtout vers la France, mais aussi vers la Martinique et la RĂ©union. Tant que je ne sais pas encore exactement quand ni oĂč je vais bouger, le temps est plutĂŽt propice Ă  la prospection et Ă  l’observation. Hier, en faisant une course Ă  Tel-Aviv, j’ai eu la mĂȘme sensation qu’en France, juste avant de partir. C’Ă©tait comme si je n’allais par revenir, comme si je disais adieu. Je me sens prĂȘt… mais attention, ce n’est pas parce que je n’aime pas le pays ou les gens. C’est tout le contraire… đŸ„°

Ne me mĂ©prenez pas. Ce n’est parce que j’exprime ici au quotidien mes observations, que l’homme que je suis n’aime pas ce qu’il voit ! Oui, certes, ma quĂȘte est spirituelle… Oui, je regarde, je mesure, je jauge et je suis les signes. Mais j’aime le chemin, j’aime les gens, j’aime le brouhaha… j’adore Tel Aviv, JĂ©rusalem, Amsterdam et toutes ces villes oĂč ça grouille d’activitĂ©s et oĂč les d’odeurs, les scĂšnes de vie et les ambiances m’enchantent. 🌆

A suivre… Je nous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e… ∞❀∞ 

4 commentaires sur « Bad boy ! »

  1. Bonjour Michaël
    A tes mots ma colÚre interne, ma tristesse se réveille je ressens le feu qui me consume, c est affolant et plaisant à la foi je me sens vivante vibrante aux miroirs de tes paroles.
    Namasté
    Florence

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s