Vivre dans ce monde

Die (26), France đŸ‡«đŸ‡·

Parmi les rĂ©ponses aux questions que j’ai posĂ©es mardi dernier figurait un questionnement que j’avais promis de dĂ©velopper : “Comment vivre dans ce monde alors que je ne me sens plus de ce monde ?”. Bien Ă©videmment mes rĂ©flexions ne concernent que moi. Je n’ai aucunement la prĂ©tention que ma vision soit la bonne. Je sais uniquement que mes convictions fonctionnent pour moi. 😌

De mon point de vue, personne n’est de ce monde ! Par contre, personne ne s’en souvient. C’est comme si nous Ă©tions des acteurs qui en rentrant ont oubliĂ© leur vĂ©ritable identitĂ©. Et
 c’est ainsi que ça doit ĂȘtre ! Car je ne pourrais jamais faire l’expĂ©rience de QUI JE SUIS rĂ©ellement si je le suis dĂ©jĂ . Pour l’expĂ©rimenter je dois vivre obligatoirement l’expĂ©rience opposĂ©e
 et pour vivre l’expĂ©rience de QUI JE NE SUIS PAS… je dois oublier la rĂ©alitĂ© absolue dont je fais partie pour me fondre dans l’illusion qui la remplacera pendant un temps. 💹

Il est normal pour quelqu’un qui Ă©volue et qui intĂšgre au fur et Ă  mesure sa vĂ©ritable identité de se sentir diffĂ©rent par rapport Ă  ceux qui restent dans la caverne de Platon. Il est normal aussi de se poser des questions quand la majoritĂ© d’entre nous reste dans son Ă©tat de Moldu… dĂ©fendant sa vĂ©ritĂ© ignorante avec beaucoup de ressources et de virulence. Souvent je me pose la mĂȘme question que la lectrice qui m’a apportĂ© notre sujet du jour : “Qui est le poisson dans son aquarium, l’autre ou moi ?”
 🐠

C’est JĂ©sus qui a dit : « Vous ĂȘtes dans le monde, mais vous n’ĂȘtes pas du monde. » Ce qui veut dire pour moi que je suis sur une scĂšne, dans un jeu
 et que je suis censĂ© y participer. Le monde est lĂ  pour me permettre de vivre mon expĂ©rience et de me rĂ©veiller, puis de me rĂ©aliser
 aussi simple que ça. Alors, c’est ce que je fais ! Les autres, c’est moi
 la scĂšne, c’est moi
 les situations, j’en suis le crĂ©ateur
 ⏰

Ma maniĂšre de gĂ©rer est la suivante
 et ce n’est pas un conseil, car elle est pĂ©rilleuse. J’utilise en quelque sorte les autres pour voir oĂč j’en suis, pour me dĂ©finir et pour affronter mes peurs. Pour celui qui ne comprend pas mes mots, ça peut sembler trĂšs Ă©goĂŻste
 alors qu’en rĂ©alitĂ©, c’est tout le contraire. Je me reconnais en tout… et ainsi, avec cette vĂ©ritĂ© absolue, je suis seul face Ă  mon miroir. Alors, je joue avec moi et ma vie de cette maniĂšre
 đŸ•”đŸ»â€â™‚ïž

C’est pour moi un Ă©norme jeu de piste que je joue avec toutes les facettes de moi. Je me promĂšne dans la scĂšne comme Sherlock Holmes, Amma ou Harry Potter, cherchant les indices qui m’aideront Ă  ĂȘtre de plus en plus la manifestation du Divin
 ma vĂ©ritable identitĂ©. C’est grĂące aux autres que je vois ma transformation. D’une part, je peux constater un fossĂ© qui se creuse entre nous
 et d’autre part, je vois au fur et Ă  mesure que j’intĂšgre ma vĂ©ritable identitĂ©, qu’il y a de plus en plus de gens qui se trouvent sur le mĂȘme chemin que moi. đŸ‘šâ€đŸ‘©â€đŸ‘Šâ€đŸ‘Š

La diffĂ©rence qui se crĂ©e progressivement avec les gens et avec la sociĂ©tĂ© pose uniquement un problĂšme Ă  la partie de moi qui se trouve encore partiellement empĂȘtrĂ©e dans le monde virtuel de la dualitĂ©. Les sentiments, les Ă©motions, les dĂ©saccords et les inconforts que je peux rencontrer sont par l’effet miroir des baro-maĂźtres qui indiquent oĂč j’en suis sur le chemin et ce que j’ai encore Ă  parcourir. 😏

Car, si je ne me sens plus de ce monde
 il y a un hic ! Puisque du point de vue absolu, JE SUIS LE MONDE ! D’ailleurs, JĂ©sus a bien dit aussi : “Je suis le chemin, la vĂ©ritĂ© et la vie !”
 Ce qui pour moi veut dire qu’il est le TOUT
 Je suis le tout
 Et chacun, de sa fenĂȘtre, est le tout !!! Si je me sens donc “hors du monde”, c’est que je suis peut-ĂȘtre en dĂ©calage avec moi-mĂȘme. Peut-ĂȘtre qu’il y a une blessure qui me pousse encore Ă  juger et Ă  fuir
 Je ne dois jamais oublier que l’unitĂ© se crĂ©e par intĂ©gration, non par exclusion ! 😅 

Au fur et Ă  mesure que j’avance et que je prends possession de ma propre vie, j’observe que mon entourage s’y adapte. Mon monde devient plus paisible et tout va de mieux en mieux. Le miroir que reprĂ©sente le monde, s’adapte Ă  mon Ă©tat intĂ©rieur de maniĂšre tout Ă  fait naturelle. Quand le jour arrivera oĂč je serai tout simplement une prĂ©sence joyeuse capable de se contempler dans sa propre crĂ©ation et de la savourer… le moment sera peut-ĂȘtre venu de rentrer Ă  la maison. đŸŒč

VoilĂ , pour ma petite mĂ©ditation du matin. Il est presque midi
 Envie d’aller sur le balcon m’asseoir face aux montagnes qui entourent Die et de continuer un roman qui me plait beaucoup : La vĂ©ritĂ© sur l’affaire Harry Quebert, de JoĂ«l Dicker
 Le ciel est couvert, le temps est clĂ©ment
 Il pleut souvent
 ça ma plait. đŸŒ»

Je reste encore deux semaines ici. Ensuite je monterai Ă  Paris oĂč je resterai une dizaine de jours avant de retrouver mes Amis de jeunesse Ă  Amsterdam. Sur mon passage je propose deux causeries Ă  Paris dans le 20Ăšme, avec participation libre et en conscience. Pour les inscriptions passez par ma page Contact. Si vous pensez que cela peut intĂ©resser quelqu’un, merci de passer l’info :

1. LA LOI D’ATTRACTION ET SA QUINTESSENCE – le dimanche 24 juin Ă  16h30
2. LA PUISSANCE – le dimanche 1 juillet Ă  16h30

Je vous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e đŸ–€â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œ  

Ecoutez bien les paroles… tellement vraies ! ❀ 

4 commentaires sur « Vivre dans ce monde »

  1. Beaucoup d Ă©motion en te lisant aujourd’hui..une petite larme mĂȘme..hier je me demandais quelle vie je choisirai si j avais une baguette magique… la seule rĂ©ponse Ă©tait d ĂȘtre Ă©ternellement conscient du jeu et du JE… PEUT ĂȘtre parce que la conscience de mes blessures est de plus en plus prĂ©sente et que connaĂźtre n est pas rĂ©aliser… alors en attendant je m accroche Ă  ceci…  » observer ce que je crois ĂȘtre pour devenir ce que j ai toujours Ă©tĂ©…. » en attendant je ne sais pas qui en moi doit juste observer, qui doit impulser le changement puisque toutes les situations sont mes maitre.pourquoi bouger? si je ne suis pas le jeu pourquoi en changer les rĂšgles? Il doit ĂȘtre possible de gagner tous les matchs… A domicile comme Ă  l extĂ©rieur….

    Aimé par 1 personne

  2. Encore une fois, ton partage vient me chercher exactement lĂ  oĂč j’en suis Michael,c’est tout de mĂȘme extraordinaire ! Cela fait maintenant quelques annĂ©es que j’utilise le jeu du miroir dans mes relations pour avancer et travailler sur mes blessures et mes fonctionnements. Mais depuis quelques temps, je sens autre chose dans mon mouvement intĂ©rieur, quelque chose en moi s’est ouvert et ça se manifeste aussi dans ce qui vient Ă  moi de l’extĂ©rieur. Et ça me fait sentir encore plus que mon intĂ©rieur et mon extĂ©rieur sont reliĂ©s et interagissent. Les peurs font parties de ce monde, et Ă  chaque fois que je les laisse m’envahir, je sens en moi de plus en plus fort la force de l’amour et de l’unitĂ©. C’est devenu comme un jeu, le jeu de la Vie qui se cherche encore et encore. Un mouvement que j’observe. Peut-ĂȘtre que lorsque je ne serai mĂȘme plus l’observatrice, que j’aurais quittĂ© cette derniĂšre posture de protection, je me sentirai enfin ‘rentrĂ©e Ă  la maison’….. Affaire Ă  suivre….
    Belle journée à toi !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s