La fin des noces

Paris (75), France 🇫🇷 

Quand je dis à une femme “je t’aime”, je ne veux pas dire de manière masqué “dis moi que tu m’aimes” ou “j’ai besoin de toi”. Selon mon expérience, ces mots font partie du vocabulaire du dépendant inconscient que nous sommes quasiment tous. Par manque d’instruction nous confondons “tomber amoureux” avec l’Amour véritable. Ils sont utilisés pour se rassurer en essayant d’attacher l’autre à soi par des émotions.  💑

Pour moi, tomber amoureux est un état qui vient de l’espoir que l’autre va combler mon manque. C’est une carotte qui m’attire vers une femme qui par simple loi d’attraction a des aspects de ma mère… ce qui la rend par définition incompatible… et en même temps parfaite pour intégrer ma polarité complémentaire, puisqu’avec le temps ma partenaire manifestera tout ce qui est difficile pour moi. ☯️

C’est l’état amoureux qui rend aveugle, pas l’Amour véritable. Quand avec le temps je réalise que ma partenaire ne peut pas remplir mon vide existentiel, l’état euphorique diminue et j’ai l’impression que je l’aime moins. En réalité, comme elle ne me remplit pas, mon espoir et ma dépendance diminuent. En réalité, l’Amour vrai n’a jamais été encore au rendez-vous. Tomber amoureux est une carotte, une invitation à explorer et à tisser avec cette personne. Quand l’état amoureux diminue, les noces sont alors terminées et le vrai travail, le tissage, peut commencer. 💞 

Quand je dis à ma partenaire que je l’aime, je veux dire en réalité : “Je reconnais en toi mon féminin intérieur divin manifesté à l’extérieur de moi. Je sais que tu n’es pas là pour me combler. Mon attirance pour toi me montre qu’avec toi je pourrai davantage m’approcher de l’Amour. J’aimerais beaucoup tisser avec toi afin d’intégrer toutes les facettes de mon féminin avec lesquelles j’ai des difficultés. Je sais que ça ne va pas être facile… mais avec toi j’oserai !” 💍 

WhatsApp Image 2019-09-09 at 08.06.48 2

Quand mes blessures, les frictions et les contrariétés apparaissent, je sais que les noces sont terminées et que le tissage commence. Je dois faire très attention de ne pas succomber aux habitudes et rechercher sans cesse l’illusion de l’état amoureux. C’est à moi de faire l’effort et d’avoir envie d’avoir envie, de comprendre ce qui se passe et de trouver ma motivation dans l’aboutissement de ma quête, l’Amour. ❤️ 

Ma partenaire change et doit changer doucement de place dans mon coeur, ma tête et mon quotidien. C’est impératif si je veux que la relation tienne dans le temps. Au début elle était l’objet de tous mes désirs, plaisirs et projections dans le futur. Progressivement, si je m’y prends bien, elle devient complice du tissage à deux en tant que co-exploratrice, miroir, support, véhicule, résonance et terreau fertile. En quittant ainsi l’état amoureux, ce qui le remplace est en fin de compte beaucoup plus fort et précieux. 👸

Chaque situation qui se présente à nous me permet de choisir entre la Peur qui me pousse à m’adapter à elle… et des comportements d’Amour où j’ose être de plus en plus vraiment Michael. C’est là où se trouve les risques, car mon ego veut s’attacher et se rassurer AVEC ma partenaire… alors que mon être veut trouver la liberté à deux GRÂCE à ce qu’elle représente d’instant en instant. C’est à moi d’alimenter ma part de la relation et à transformer mes élans égotiques peureux en méditations d’Amour et en opportunités de me définir dans mes versions différentes encore et encore jusqu’à atteindre le UN. A chaque petite réussite, l’état amoureux versatile se transforme progressivement en l’état d’Amour solide et durable. ⛰

Même si l’attirance, le désir et le plaisir sont toujours au rendez-vous en ce qui me concerne, je vois déjà les prémisses de la fin de nos noces. Alors, comme je l’ai dit dans mon article de hier, quand je sens que le moment est opportun, je propose à mon Amie progressivement quelques outils permettant de créer la structure facilitant notre tissage. Il y a déjà en place le jeu du territoire et la communication vulnérable. Avant hier, après avoir vécu une petite friction, j’y ai ajouté la clarification de mon intention de l’accueillir telle qu’elle est… puis, quelque chose que je considère essentiel et que je propose systématiquement aux couples. 🙆‍♂️ 

portrait-3036869_1920

Il s’agit de se mettre d’accord sur un protocole en cas de conflit et d’émotions fortes. Souvent, une petite chose en apparence anodine peut réveiller de vieilles blessures. En laissant cette petite chose sans l’attention dont elle peut avoir besoin, elle peut enclencher une tempête ou une guerre destructrice. Aujourd’hui, quand je vis quelque chose comme ça, au lieu d’attendre et de la balancer à la figure de mon Amie quand la tempête est en ascension, je demande tout simplement “audience”. Une simple phrase peu suffire, style “J’aimerais beaucoup partager avec toi ce que je vis en moment, si c’est okay pour toi ?”. Ensuite c’est à moi d’utiliser la Communication Vulnérable et de trouver les mots pour ne pas accuser “mon-amie-qui-n’est-absolument-pour-rien”. 🙅‍♀️

Mais, il se peut que “cette-petite-chose” fait son oeuvre rapidement, que je me sente touché et que je perçoive que je me ferme. Je me connais bien. Je sais exactement de quoi j’ai besoin pour sortir d’une fermeture un peu rigide, autiste, punitive et excluante. Je connais plein de scénarios maintenant, grâce à tous ces couples que j’ai déjà accompagnés. Je sais maintenant de quoi mon Amie a besoin quand elle est en difficulté émotionnelle et elle sais également ce qui marche pour moi. 💫

Quand dans le passé je me suis fermé, je me souviens de souvent ne pas pouvoir m’exprimer ni même regarder ma partenaire. Je la fuyais et évitais d’être au même endroit en même temps qu’elle. Souvent il s’agit chez chacun de nous d’une situation comparable. Avec ma co-exploratrice nous nous sommes mis d’accord de poser une carafe au milieu de la table pour indiquer à l’autre quand un de nous deux se trouve en difficulté. C’est à “celui-qui-va-bien” d’utiliser “l’approche-qui-marche”, sur laquelle nous nous sommes mis d’accord aussi. 😍

Moi, quand ça m’arrive, j’ai juste besoin que ma partenaire s’assoie ou s’allonge à côté de moi, sans parler, et qu’elle se mets délicatement  contre mon corps… en me caressant avec douceur, dans un état d’accueil et de compréhension, à certains endroits clés. Je sais qu’en étant accueilli ainsi mes émotions fondent comme la glace au soleil et que sors de mon mutisme. Une fois détendu et le moment venu, il s’agit de partager avec vulnérabilité ce qui s’est passé… en faisant toujours très très très attention de ne jamais accuser personne !!! ✌️ 

A suivre… Je nous souhaite une délicieuse journée… ∞💜∞ 

7 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s