Encore de la pression ~ Still pressure

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack


Michael Ă  Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

Quand je suis partie sur les routes en 2015, je ne savais pas du tout ce qui m’attendait. Je savais seulement que pour rĂ©aliser mon rĂȘve et pour trouver ma puissance d’homme, il fallait que je sorte de mon petit studio rassurant du Cannet. C’Ă©tait une Ă©popĂ©e magique… que dis-je, C’EST TOUJOURS une Ă©popĂ©e magique. Tout me fait croire que c’est loin d’ĂȘtre terminĂ©… mĂȘme si ma petite personne, michael, aimerait bien par moment. 

Pendant les trois annĂ©es oĂč j’ai accompagnĂ©s femmes et couples chez eux, je me suis trouvĂ© Ă  explorer des contrĂ©es de toutes sortes… mais surtout relationnelles, territoriales et intimes. La Puissance Ă©tait de plus en plus au rendez-vous. Au fur et Ă  mesure que je devenais rĂ©ellement libre, mon Ă©nergie de Vie pulsait de plus en plus forte dans mes mĂ©ridiens. Je sens que ce n’est pas quelque chose qui s’acquiĂšre de maniĂšre dĂ©finitive, mais que je perdrais ma Puissance quand je perdrais ma LibertĂ© d’Etre Qui Je Suis Vraiment.  

La concrĂ©tisation de mon rĂȘve aussi s’approchait, et s’approche toujours d’ailleurs, mais beaucoup plus lentement. C’est peut-ĂȘtre normal, puisque de ma fenĂȘtre ça ne concerne pas seulement moi, mais nous tous. Vivre l’UnitĂ© et co-crĂ©er ensemble ce qu’il faut pour vivre en harmonie dans la durĂ©e est un rĂȘve ENORME. D’ailleurs, la majeure partie de mon ĂȘtre n’y croit plus vraiment. Je continue uniquement parce que ma conscience me dit qu’il suffit de trouver cette Harmonie en moi et autour de moi, pour que l’Univers y rĂ©ponde par l’effet miroir… Logique, puisque au fond, nous sommes toujours UN seul Ă©nergie.

Quand je suis partie sur les routes je ne savais pas que j’allais tout perdre, tout gagner et me retrouver dans mon pays de naissance. C’Ă©tait surtout les 2 derniĂšres annĂ©es oĂč le dĂ©pouillement Ă©tait le plus grand et oĂč j’ai lĂąchĂ© les élĂ©ments qui constituaient la plus grand partie auquel mon ego s’identifie, les amis, l’accompagnement et mes projets. Quand je suis partie en camionnette, je commençais un chemin qui Ă  mes yeux Ă©tait en pente vers la fin de mon histoire. Il n’y avait plus rien, juste moi, mon camion, la nature, 2 amis et les lecteurs de ce blog.

Je n’avais plus de couverture social, plus de revenu, pas de retraite, pas de projets… Je carburais uniquement sur ma foi et je suivais mon Ă©toile avec mon GPS-miroir dans la main gauche et ma conscience-dĂ©codeur-de-signes dans ma main droite. Pour moi, la pente allait vers La Maison, La Source. Je n’avais pas peur, juste beaucoup de doutes, puisqu’en homme simple-mais-pas-bĂȘte pour autant, je suis conscient que le chemin que j’ai empruntĂ© il y bien longtemps et sur lequel j’ai tout misĂ©… ben, pourrait trĂšs bien ne pas ĂȘtre le bon !!!

Jusqu’Ă  mon dĂ©part du Cannet, pendant toute ma vie d’adulte, j’ai vu le dentiste fidĂšlement comme il faut une fois par semestre. Mes dents ont toujours Ă©tĂ© en trĂšs bon Ă©tat. Mais, au cours de mon épopĂ©e, pensant et sentant que j’allais quitter cette vie, d’une maniĂšre ou d’une autre, j’ai cessĂ© de les soigner. Quand la molaire de mon mĂąchoire supĂ©rieure s’est brisĂ©, il y a environ deux ans, je l’ai laissĂ© en l’Ă©tat. Comme une autre molaire d’ailleurs, que j’avais fait extraire deux ans avant cela sans la faire remplacer. Je me sens trĂšs en lien avec notre culture ancienne. Dans ma tĂȘte, Ă  l’Ă©poque, il ne faisaient certainement pas toute une affaire juste pour un dent… Il en perdaient certainement… et c’Ă©tait ainsi. Alors pourquoi ce serait diffĂ©rent pour moi ?

Je n’ai pas changĂ© sur ce plan. Et la pente est toujours descendante. Je n’ai toujours aucune sĂ©curitĂ© quand Ă  une vie future Ă©ventuelle. Je carbure toujours sur ma foi, suivant les Ă©lans innocents du petit garçon simple que je suis redevenu en chemin. Les deux dentistes qui ont soignĂ©s mes dents rĂ©cemment sont entrĂ©s dans ma vie comme par miracle. Je n’ai quasiment pas eu de frais et les deux molaires ont Ă©tĂ© parfaitement bien soignĂ©es. Celle du bas a reçu son soin ce matin… et tout va bien.

Je n’ai pratiquement jamais eu de carie et c’est carrĂ©ment la premiĂšre fois que j’ai quelque chose Ă  mon mĂąchoire infĂ©rieur, malgrĂ© mon Ăąge. Tous mes molaires qui ont eu des problĂšmes se sont simplement brisĂ© sous la pression de mes mĂąchoires puissantes. Pour moi, ça me montre la pression que je peux me mettre intĂ©rieurement depuis bien longtemps. En plus, ça fait echo Ă  l’article d’Isabelle d’hier. Ce n’est une pression qui se voit, c’est une pression « de dents ». Et j’avoue que, malgrĂ© la coolitude que j’ai acquis au cours de mes pĂ©rĂ©grinations, qui ont commencĂ© dĂ©jĂ  vers mes 28 ans, je suis toujours inquiet…

Cela s’est renforcĂ©, bien Ă©videmment quand les Ă©lĂ©ments rassurants de ma vie ont commencĂ© Ă  disparaitre l’un aprĂšs l’autre… et que je me suis trouvais progressivement seul face au Grand Tout. Au vais-je ? Vais-j’y arriver ? Vais-je survivre ? Vais-j’avoir ce qu’il faut jusqu’au bout ? Vais-je encore trouver une partenaire ? Comment vais-je faire quand mes Ă©conomies seront Ă©puisĂ©es ? Est-ce que je suis dans le Vrai ou est-ce que ne vis qu’une grande fuite et mensonge ? A quoi et comment puis-je encore servir ? Est-ce qu’il y aura encore une suite ou est-ce que mon histoire se termine lĂ  ? Et j’en oublie… 

Ça fait beaucoup de questions qui me trottent dans la tĂȘte au quotidien. Ça fait beaucoup de pression qui vient ainsi du « dedans », et cela depuis longtemps. Sous mon air « cool », je ne suis peut-ĂȘtre pas si cool que ça. Mes dents me le montrent depuis la premiĂšre brisure, au restaurant Chinois Ă  Amsterdam, oĂč je suis allĂ© avec mon pĂšre une fois quand j’avais environ 24 ans. Aujourd’hui, je me gĂšre… je me vis… je m’abandonne Ă  la Vie… Je ne peux plus faire autrement. Je suis allĂ© bien trop loin dans cette voie pour encore pouvoir faire demi-tour…  

Je vous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e ou soirĂ©e… ∞❀∞ 

Michael




union-jack-1027898

Michael in Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

When I hit the road in 2015, I had no idea what to expect. I only knew that to realize my dream and to find my power as a man, I had to leave my reassuring little studio in Le Cannet. It was a magical epic … what am I saying, IT IS STILL a magical epic. Everything makes me believe that it is far from over … even if my little person, michael, would like it to be at times.

During the three years that I accompanied women and couples in their homes, I found myself exploring landscapes of all kinds … but above all relational, territorial and intimate ones. The Power was more and more at the rendez-vous. As I became truly free, my Life energy pulsed stronger and stronger in my meridians. I feel that this is not something that can be acquired definitively, but that I will lose my Power when I lose my Freedom to Be Who I Really Am.

The realization of my dream was also approaching, and is still approaching in a way, but much more slowly. Maybe that’s normal, since from my window it’s not just about me, but all of us. Living Unity and co-creating together what it takes to live in harmony over time is a HUGE dream. Besides, most of my being no longer really believes in it. I continue only because my consciousness tells me that it is enough to find this Harmony in me and around me, so that the Universe responds to it by the mirror effect … Logical, since fundamentally, we are always ONE unique energy.

When I went on the road I didn’t know that I was going to lose everything, win everything and end up in my country of birth. It was especially the last 2 years when the dispossessions was the greatest and where I let go of the elements that constituted the biggest part with which my ego identifies, the friends, the accompaniment and my projects. When I left in a van, I was starting a path which in my eyes was sloping towards the end of my story. There was nothing left, just me, my truck, nature, 2 friends and the readers of this blog.

I had no more social coverage, no more income, no retirement, no projects … I was fueling only on my faith and I followed my star with my GPS-mirror in my left hand and my consciousness-decoder-of-signs in my right hand. For me, the slope was towards Home, The Source. I was not afraid, I just had a lot of doubts, since as a simple-but-not-stupid man, I am aware that the path I took a long time ago and on which I staked everything… well, could very well not be the right one !!!

Until my departure from Le Cannet, throughout my adult life, I saw the dentist faithfully once a semester. My teeth have always been in great condition. But, during my epic, thinking and feeling that I was going to leave this life, somehow or another, I stopped taking care of them. When the molar in my upper jaw broke about two years ago, I left it as it is. Like another molar, by the way, that I had extracted two years before that without having it replaced. I feel very connected to our ancient culture. In my head, at the time, they certainly weren’t making a big deal out of just one tooth … They were definitely losing some … and it was just so. So why would it be any different for me?

I have not changed in this regard. And the slope is always downward. I still have no security for a possible future life. I always advance on my faith, following the innocent impulses of the simple little boy that I have become again on the way. The two dentists who treated my teeth recently came into my life like a miracle. I hardly had any expenses and both molars are perfectly well cared for. The lower one received its treatment this morning … and all is well.

I have hardly ever had cavities and this is even the first time that I have even had something in my lower jaw, despite my age. All of my molars that had problems simply shattered under the pressure of my powerful jaws. For me, it shows me the pressure I can put on myself since a long time. In addition, it echoes towards Isabelle’s article from yesterday. It is not a pressure that is visible, it is a pressure from within. And I admit that, despite the coolness that I acquired during my peregrinations, which already started around my 28 years old, I am still worried …

It was reinforced, of course when the reassuring elements of my life began to disappear one after the other … and that I gradually found myself alone in front of the Great Whole. Where am I going? Will I get there? Will I survive? Will I have what it takes until the end? Will I still find a partner? What will I do when my savings run out? Am I right or am I just living a big flight and lie? With what and how can I still be useful? Will there be another sequence or does my story end there? And I probably forget many others …

That’s a lot of questions that run through my head every day. That’s a lot of pressure that comes from within, and does so since a long time. Under my « cool » air, I might not be that cool. My teeth have been showing this to me since the first break, at a Chinese restaurant in Amsterdam, where I went with my father once when I was about 24 years old. Today, I manage myself … I live myself … I surrender to life … I cannot do otherwise. I went way too far down this path to still be able to turn around …

I wish you a delicious day or evening … ∞❀∞

Michael

2 commentaires sur « Encore de la pression ~ Still pressure »

  1. Ça fait quelques jours que je voyage avec le cerf cruciforme et lumineux. Il est Placide / St-Eustache. Un gĂ©nĂ©ral et chef de guerre hors pair. Un jour, il rencontra un grand cerf qui lui rĂ©vĂ©la qu’il Ă©tait le Christ. Il lui prĂ©dit qu’il perdrait tout puis, qu’il retrouverait par la suite son Ă©tat initial. Il perdit tous ses biens, ses amis, sa femme et ses deux enfants. Il s’installa en simple paysan, … et j’écourte l’histoire, mais Ă  la fin, ils se reconnaissent et sont Ă  nouveau rĂ©unis. Love, love, Love.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s