Il fut un temps

Wijk aan Zee, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

Il fut un temps
 oĂč quelqu’un dans la tribu savait, se souvenait. Il Ă©tait lĂ  pour rappeler aux autres leur raison d’ĂȘtre. ExpĂ©rimenter la vie
 DĂ©couvrir la rĂ©alitĂ© au-delĂ  de l’illusion
 Adorer le divin sous toutes ses formes
 Se transformer pour rentrer Ă  la maison
 CrĂ©er l’UnitĂ© et l’Amour Ă  partir de la dualité  Savourer le chemin en le parcourant. â˜Żïž

Il fut un temps
 oĂč nous nous reconnaissions les uns dans les autres. Personne n’était mieux ou moins bien, juste diffĂ©rent. Cette diffĂ©rence Ă©tait une richesse
 Les diffĂ©rences rĂ©unies Ă©taient comme l’image d’un puzzle dont les piĂšces Ă©taient parfaitement imbriquĂ©es les uns dans les autres
 Chacun avait un rĂŽle et une place diffĂ©rents
 tous Ă©taient importants. đŸ–Œ

Il fut un temps
 oĂč les anciens de la tribu veillaient sur la grande famille. Souriants, ils voyaient chacun rejouer le mĂȘme scĂ©nario sacrĂ© encore et encore. Ils savaient oĂč chaque membre en Ă©tait sur son chemin. Il intervenaient uniquement quand quelqu’un s’éloignait trop loin de la voie et se mettait soi-mĂȘme ou l’ensemble en danger. 🌖

Il fut un temps
 oĂč hommes et femmes transmettaient leur savoir aux enfants. Chaque Ă©vĂ©nement Ă©tait prĂ©texte Ă  l’apprentissage et à  l’initiation. Les enfants n’étaient pas conditionnĂ©s ou domestiquĂ©es
 ils Ă©taient accompagnĂ©s et stimulĂ©s afin de les rendre intelligents, autonomes et pour faire apparaitre leur particularitĂ©. đŸ§™â€â™€ïž

Il fut un temps
 oĂč la Vie Ă©tait une fĂȘte
 oĂč la Vie Ă©tait cĂ©lĂ©brĂ©e sous toutes ses formes. Les rythmes des saisons, les lunes des femmes, les cycles des astres, les manifestations de la nature, la prĂ©sence des animaux, la transformation de la vĂ©gĂ©tation, le rythme de la naissance et de la mort
 et chacun jouait un rĂŽle important dans les scenarii divers. 🌝🌚

Il fut un temps
 oĂč nous travaillions seulement quand c’était nĂ©cessaire. Nous n’avions pas besoin de sĂ©curiser notre avenir. La tribu prenait soin de ses membres. Chaque Ăąge avait sa richesse
 Ă  chaque Ăąge correspondait un rĂŽle
 chaque membre avait sa place
 actif ou passif, lent ou rapide
 chacun Ă©tait Ă  la maison et personne n’était laissĂ© Ă  l’abandon. đŸ’«Â 

Il fut un temps
 oĂč chacun pouvait exprimer son originalitĂ©. Les mĂ©tiers n’étaient pas choisi par intĂ©rĂȘt. Chacun choisissait son occupation en fonction de ses aptitudes du moment. Il y avait de la place pour Ă©voluer, pour changer de cap, pour arrĂȘter et aussi pour recommencer. Les comparaisons n’étaient pas source de jalousie
 juste de richesse partagĂ©e. đŸ’”

Il fut un temps
 oĂč chaque homme et chaque femme savait que les pensĂ©es, les mots et les gestes Ă©taient tous importants et qu’il Ă©tait essentiel de les accompagner avec beaucoup de conscience. Ils savaient que de labourer un champ, de chasser du gibier ou de cuisiner un repas ne servait qu’à vivre
 et ils savaient qu’ils ne vivaient que pour expĂ©rimenter leur chemin de retour vers la maison, leur source. 💩

Il fut un temps
 oĂč les hommes et les femmes se touchaient parce qu’ils savaient que de faire cela provoquait et accĂ©lĂ©rait la circulation de l’énergie. Ils savaient comment garder l’attitude intĂ©rieur rivĂ©e vers le sacrĂ© et comment jouer avec chaque toucher, chaque geste, chaque caresse, chaque acte ou position pour crĂ©er ensemble le champs Ă©nergĂ©tique de l’UnitĂ© et le chant d’Amour provoquĂ© par l’extase qui en rĂ©sultait. 😍

Il fut un temps
 oĂč tout avait un sens et oĂč la particularitĂ© de chacun permettait Ă  l’ensemble de comprendre le langage du Divin
 La Vie Ă©tait une quĂȘte commune
 une Ă©popĂ©e en Ă©quipe
 un aventure extra-ordinaire en famille
 un enchainement d’initiations accompagnant l’ĂȘtre dĂšs sa naissance jusqu’à son dĂ©part
 GrĂące Ă  la tribu, chacun rĂ©ussissait Ă  coup sĂ»r son voyage, pouvait savourer sa vie en chemin et vivre la grĂące quand c’était son tour. 

Il fut un temps
 oĂč il n’y avait pas de famine, pas de guerre, pas de problĂšmes psychologiques ni financiers
 La vie Ă©tait simple et il n’y avait pas besoin de rĂšgles. La tribu Ă©tait prĂ©sente
 tout le temps
 partout
 Et en apprenant Ă  un rythme naturel et doux, depuis le plus jeune Ăąge quelle place les choses, les Ă©vĂ©nements et les ĂȘtres prenaient dans une vie dĂ©diĂ©e au sacrĂ©, les membres de la grande famille dĂ©veloppaient le sens de la responsabilitĂ© et de l’intelligence du coeur de maniĂšre tout Ă  fait naturelle. 😌  

IMG_1440-001

Il viendra un temps
 oĂč le monde dualiste sera allĂ© jusqu’au bout de sa folie
 oĂč mĂȘme les plus intelligents, les plus rapides et mĂȘme les plus rusĂ©s d’entre nous seront dĂ©passĂ©s par le jeu que nous avons commencĂ© Ă  alimenter par notre volontĂ© personnelle inconsciente, un jour. MĂȘme les plus inconscients et les plus simples d’entre nous comprendront bientĂŽt que la vie telle qu’elle est aujourd’hui ne nous amĂšnera jamais oĂč nous souhaitons aller et qu’elle ne fonctionne pas, tout simplement ! đŸ€š

Il viendra un temps… oĂč le dĂ©sir de se reconnecter avec notre culture d’origine et notre culte ancestral reviendra… En attendant de vous y retrouver, je vous souhaite un jour de plus dans votre paradis terrestreâ€ŠÂ đŸ’›Â đŸ’«

2 commentaires sur « Il fut un temps »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s