La liberté de choisir

Ballon (72), France 🇫🇷 

En descendant voir mon Amie Nathalie ici près du Mans, Waze voulait me faire passer par Paris. Pourtant, le chemin le plus court était par Rouen. En plus, malgré le paramétrage “éviter les autoroutes”, il me poussait vers elles. Pour faire le chemin que j’avais prévu de faire, il a fallu que je désinstalle Waze et que j’utilise Google Maps, comme auparavant. ✌️

Même au départ, en quittant les Pays-bas, quand j’ai voulu mettre les coordonnées de Nathalie, ou plus simplement “Ballon”, Waze n’arrivait pas à se connecter au serveur. J’ai essayé une trentaine de fois. J’ai même désinstallé l’application pour voir ce qui allait se passer en la remettant par la suite. Rebelote… il n’y avait rien à faire. C’est seulement une fois bien engagé sur la route que ça a marché…🤪

Mais, dès que je me suis trompé quelque part en montant accidentellement sur l’autoroute, Waze n’a plus rien voulu savoir et je l’ai carrément enlevé de mon téléphone. J’ai tout de suite compris que quelque chose m’empêchait d’aller voir Nathalie et me poussait plutôt vers Paris. J’avais immédiatement compris de quoi il s’agissait. Ma dernière co-exploratrice, celle qui est Indigo, s’y trouve depuis une semaine et j’ai prévu d’aller la rejoindre dans quelques jours pour vivre la suite de nos explorations. 💨

A première vue c’est la Vie qui semble vouloir que j’aille à Paris tout de suite. Toutefois, je doute. Je suis conscient que si je n’ai pas assez d’éléments dans mon miroir, je peux interpréter les signes comme bon me semble. S’il pleut, par exemple, il se peut bien que ça veut dire qu’une journée prévue pour sortir tombe à l’eau… comme ça peut aussi vouloir dire exactement le contraire, c’est-à-dire que nous allons nous faire laver pendant la promenade. Pour comprendre le message de mon GPS, j’ai besoin de plus d’information. 🤔 

0BFEEF3F-F67E-42B3-834F-9DD97C832FA5

J’ai plusieurs éléments qui vont dans un sens… 
– Mon GPS qui me pousse vers Paris
– Pas de place dans la nouvelle maison de mon Amie pour dormir à l’intérieur
– Un mail de quelqu’un qui, de mon point de vue, se trompe

… et plusieurs qui vont dans l’autre… 
– Pas possible de poser ma voiture surélevée à Paris
– Envie de passer du temps avec mon Amie que je n’ai pas vu depuis 1 an
– La simplicité de suivre une trajectoire prévue

Je vois bien que la balance penche plutôt vers Paris. Je pense que j’appréhende tout simplement la suite de mon histoire avec ma co-exploratrice parisienne… et que je me trouve des excuses bidon. Les trois explorations précédentes se sont tellement bien passées que j’ai certainement peur que ça change. Il est plus facile d’entretenir un beau rêve et une belle illusion que d’aller affronter la réalité et prendre le risque que tout se gâte. 😅

Il faut que j’écrive lentement, afin d’être aussi honnête et transparent avec moi-même et de ne pas juste écrire un article pour faire joli. Il s’agit ici de ma vulnérabilité d’homme. De celui qui cherche et oeuvre depuis toujours et qui s’est pris le mur à chaque fois, à un moment ou un autre. Je pense qu’au fond de moi j’ai à nouveau peur de m’emballer, de m’embarquer dans une histoire de coeur et de me faire mal. 💔

Consiousness

Oh, je vais y aller. J’ai juste besoin de lenteur. A deux reprises je me suis entendu dire et écrire à des interlocuteurs qu’ils étaient libres de leur choix. Certes, j’ai peut-être pensé aussi qu’ils se trompaient… mais dans ma tête le mot final et décisif a été la liberté de choisir.  Généralement, les options différentes qui se présentent à moi me permettent de choisir clairement d’aller vers la peur ou vers l’Amour. Je comprends qu’aujourd’hui, pour moi, ici et maintenant, il ne s’agit pas de ça et que je peux choisir librement ce qui me convient. Il n’y a dans mon histoire du moment pas de mieux ou de moins bien. Ma carte du jour « Consciousness » me le confirme. 💫

Je vais y aller, mais lentement… intérieurement et extérieurement. J’irai en Blablabus, mercredi, avec un trajet de 5 heures qui pourrait se faire en une seule. Mon être a besoin de lenteur et de se préparer encore et encore à être le nouveau Michael : occuper mon territoire physique, psychique et verbal et respecter celui des autres… vivre et laisser vivre… être libre et laisser libre… accueillir ce qui vient, savourer quand c’est là et le laisser partir quand c’est fini. ✌️

C’est bien présent en moi. Je le sens. Ça y est, c’est intégré, enfin. Je le constate dans mon quotidien avec ceux que je rencontre. Mais… c’est encore fragile. Un peu comme si j’étais saoul et que je devais faire le test d’alcool en marchant sur une ligne fine et droite. J’y arrive enfin, mais j’ai encore besoin d’améliorer mon équilibre. Je sais que pour vivre la magie qui m’attend dans notre horizontalité illusoire, j’ai besoin de rester paisiblement centré et en connexion verticale permanente. Pas de projections dans le futur, pas d’attentes, pas d’appropriation, pas d’interférence. Juste la simplicité de l’instant présent. 🤸‍♂️

J’ai donc encore quelques jours devant moi que j’ai choisis de savourer auprès de Nathalie que je connais depuis que je suis ici en France. Quelques jours dans ma chambre sur roues, des épisodes de « Sons of Anarchy », de longues nuits dans mon univers nocturne, peut-être quelques promenades avec Sea Crest et Natoli… et une pause alimentaire dont c’est déjà le quatrième jour, pour me préparer à mon exploration à venir. 💨💨💨🎈  

Je vous souhaite une délicieuse journée… ∞💜∞  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s