Accueil et présence

Die (26), France 🇫🇷

Ce n’est pas simple pour un parent d’offrir à son enfant ce dont il a vraiment besoin et de trouver la juste distance entre lui et sa progéniture. La plupart du temps je perçois des parents qui involontairement et inconsciemment compensent leurs propres blessures avec leurs enfants. Du coup ils sont soit trop présents, imposants et même intrusifs… soit trop absents, laissant une liberté qui n’en ai pas vraiment une. 😣

Ce constat ne peut que parler de moi ! Si j’en fais un, pensant qu’il s’agit des autres, je maintiens un état de dualité en moi et j’entretiens mes blessures et mes émotions par la même occasion. Si je me permet d’être dur et cru parfois, c’est justement parce que je sais que je ne parle que de moi. Si je ne vois que de belles choses, c’est que ma vie est peut-être belle… mais il se peut aussi que je sois psychologiquement aveugle ou que je n’ose pas juger à cause de l’éducation que j’ai reçue. 🤔

Ce qui se joue entre parents et enfants se trouve dans toutes les relations. De trouver la juste distance entre moi et l’autre me demande beaucoup de discernement et de vigilance. Si la distance est trop petite, il est possible que je sois chez l’autre et que j’intruse. Si la distance est trop grande, il est possible que je m’extrais du lien sans m’en rendre compte. La distance juste est pour moi une garantie d’une relation saine. 👫

C’est à mon avis aussi le pré-requis pour arriver à rester tranquille dans mon territoire. Enlever le trop d’élan que je peux avoir envers les autres me ramène chez moi… Le contraire aussi, c’est-à-dire, sortir de mon trou de souris quand je me mets trop en retrait. Dans l’autre sens ça marche aussi. De me forcer à rester bien campé et présent dans mon territoire, m’oblige à garder la distance juste entre l’autre et moi. 🌴🌳

Ça me fait penser à ce beau texte de Khalil Gibran sur le mariage :

« Vous êtes nés ensemble, et vous serez ensemble pour toujours.
Vous serez ensemble, quand les blanches ailes de la mort disperseront vos jours.
Oui, vous serez ensemble, même dans la silencieuse mémoire de Dieu.
Mais laissez un vide dans votre communion,
et que dansent entre vous les vents des Cieux.
Aimez-vous l’un l’autre, mais ne faites pas de votre Amour un esclavage.
Qu’il soit plutôt une mer mouvante entre les rives de vos âmes.
Emplissez mutuellement vos coupes, mais ne buvez pas dans la même.
Donnez-vous à chacun votre pain, mais ne mordez pas dans la même miche.
Chantez et dansez ensemble, soyez joyeux, mais faites que chacun de vous puisse demeurer seul, de même que les cordes du luth sont seules,
même lorsqu’elles vibrent de la même musique.
Donnez vos cœurs, mais pas à la garde de l’autre,
car seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs.
Et demeurez ensemble, mais sans trop vous approcher de l’autre,
Car les piliers du temple sont séparés,
et ni le chêne ni le cyprès ne poussent à l’ombre l’un de l’autre. » 
   

IMG_0468-001

Garder une juste distance et occuper adéquatement mon territoire me permettent d’être ce foyer dont je parlais dans mon article du 3 mars. Et c’est ça qui semble aujourd’hui important pour mon évolution personnelle. La vie m’invite, m’incite, me pousse par tous les moyens, à me calmer, me centrer et à accueillir ce qui vient… événement ou personne… ⛺

J’avance dans ce processus et j’arrive de plus en plus à être assez calme et disponible pour accueillir quelqu’un dans mon espace vital et être dans une présence neutre et chaleureuse, comme on pourrait l’attendre d’une mère ou d’une grand-mère… Quand je me trouve dans cet état, je n’ai même pas besoin de parler, de m’exprimer à mon tour. 🤶

Certes, ce n’est pas le cas dans toutes les situations que je vis. Quand j’accompagne quelqu’un je suis encore trop souvent enseignant, actif et dominant à mon goût… Je pense que c’est simplement parce que je n’ai pas encore réussi à passer l’information d’une autre manière. En théorie si, en théorie j’ai compris… mais mes réflexes m’empêchent encore régulièrement d’être cohérent dans la mise en pratique. 😏

Pour pouvoir accueillir quelqu’un dans mon espace vital, mon foyer, il me semble important que je sois vraiment disponible… et là, je réalise que c’est peut-être pour cela que j’ai tout lâché et que je suis devenu libre comme je le suis… pour être vraiment disponible et présent à la vie et aux autres… sans pression, obligation ou préoccupation qui détourne mon attention. 😌

Cet état d’accueil correspond bien à l’homme que je me vois être dans mon rêve… Il est donc possible que la vie me prépare doucement à sa réalisation ?! De l’autre côté, je peux aussi m’imaginer que j’ai besoin de tout mon potentiel de présence et d’écoute pour capter les messages subtils nécessaires au débroussaillage du chemin encombré qui mène vers la maison, la source… et pour explorer plus efficacement. Les deux possibilités ne s’excluent pas d’ailleurs ! 😅

Pour m’aider à être plus présent, je m’interdis d’utiliser mon ordi ou mon téléphone dès que je suis avec quelqu’un. Nos multimédias peuvent dans certains cas nous aider à nous connecter, certes… mais je pense que de les utiliser quand je suis en présence de quelqu’un, ça coupe toute possibilité de contact et de lien… même dans des endroits publics. C’est un simple constat… J’ai l’impression que chacun se barricade et s’isole du monde derrière son écran et avec ses écouteurs sur la tête. 🎧

Les livres n’ont pas cet effet pour moi… je peux très bien lire tout en restant en lien. Je suis plus présent au monde avec un livre qu’en regardant un film ou en travaillant sur mon ordi. C’est plus facile de le mettre de côté quand je me sens interpellé ou sollicité… Un livre, même si l’histoire peut être passionnante, ne me happe pas, ne m’isole pas de mon environnement. D’ailleurs, moi qui parle facilement à tout le monde, j’aborde plus facilement quelqu’un qui lit que quelqu’un qui est plongé dans son monde virtuel. 😍   

Puis, avant que je l’oublie… Je serai bientôt quelques jours à Paris et j’animerai à cette occasion quelques causeries chez une amie. Si cela vous intéresse, faites-le moi savoir par ma page Contact et je vous mettrai en relation avec l’organisatrice de ces soirées. Vous pouvez venir à l’une des 3 ou aux 3 selon vos envies et votre planning. Et si vous souhaitez venir à plusieurs aucun souci… La participation sera libre et en conscience… 😇

Le  Mardi 15 mai à 20h : REUSSIR SON COUPLE
Le jeudi 17 mai à 20h : DU PLAISIR À L’EXTASE
Le mardi 22 mai à 20h : UN GPS POUR LA VIE

🌸🌼🌺🌸🌼🌺 Je vous souhaite une belle journée… à demain… 🌸🌼🌺🌸🌼🌺

10 réponses

  1. Jade

    Bonjour Michael,
    Merci pour ce miroir qui tombe à pic pour moi: garder la juste distance est effectivement très subtile et loin d’être évident, j’apprends…pour ma part, mon énergie fait que j’ai tendance à très vite m’emballer et à ne plus voir la réalité telle qu’elle est mais telle que je voudrais qu’elle soit, telle que mon EGO la rêverait…alors ton post est une énième invitation en miroir à ralentir, à rester dans mon territoire mais aussi à ne pas fuir par peur de souffrir, à rester là encore et encore, accueillir et changer ce que la vie me demande de changer pour aller un peu plus vers qui je suis…et accepter l’idée de ma vulnérabilité, le fait que je puisse encore rechuter sans me fustiger…Merci pour ce précieux rappel, je te souhaite une journée tout en justesse 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    J’aime bien ce passage du texte de Gibran : « laissez un vide dans votre communion,
    et que dansent entre vous les vents des Cieux. »
    Accueil, présence, et juste distance.
    Une relation à 3 : Elle, moi, et l’Esprit d’amour qui danse entre nous 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Claire

    L’Esprit d’amour danse entre nous mais aujourd’hui il n’a pas le visage rassurant des jours sereins… je suis dans un état de profonde lassitude et tristesse, sentant mon coeur blessé à nouveau à l’étroit et réalisant combien ma peur est immense à l’idée de peut-être devoir poursuivre le voyage seule…sans mon compagnon car l’idée de la rupture vient encore nous mettre KO et c’est pas si simple d’aimer cette danse qui ressemble à une lutte et d’y reconnaître l’Esprit d’amour!!!
    Michael, as-tu enregistré une vidéo qui traite de la question quand on se sent 6 pieds sous terre??!
    …merci et douce après-midi…!

    Aimé par 1 personne

  4. Maryse

    Merci pour cette vidéo Michael et à toi aussi Claire. Je résonne aussi très fortement… Beaucoup d amour pour vous.
    En écrivant cela je réalise à quel point notre ego nous joue des tours en nous faisant croire qu une seule personne et pas une autre pourrait répondre à notre besoin d amour, alors que l Amour ou l esprit d amour est partout, et surtout en nous…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s