Mes lunes

Die (26), France 🇫🇷

Mais bien évidemment que j’en ai aussi. Nous sommes bien tous UN, non ? Alors, chaque femme que je rencontre fait partie de moi… et chaque femme se trouve quelque part dans son cycle lié à la lune. C’est peut-être celle avec qui je partage le plus de temps, à un moment donné, avec qui je vis ma synchronicité féminine. 😍

Je trouve déjà l’expression “j’ai mes lunes” plus jolie et plus adaptée que “j’ai mes règles”. Au lieu d’une contrainte, ça me montre plutôt mon affiliation à la nature et aux rythmes que je traverse en même temps qu’elle. Il n’y a pas que la perte du sang… chaque moment du cycle “prédispose” mon être à une particularité liée à l’expression de ma puissance féminine. 🌸

IMG_1326.PNG

Ma carte du matin m’invite à me connecter à ma réceptivité… à être attentif et à l’écoute de la subtilité de l’existence elle-même… à dépasser la perception grossière habituelle… et à plonger dans ma coupe, mon foyer de femme et m’harmoniser avec “ce qui est”. Vu l’endroit du cycle où se trouve celle qui est proche de moi en ce moment, je laisse partir un projet de vie non abouti, me nettoie et me purifie pour me préparer au suivant. 🌺

J’accompagne en conscience ce mouvement de libération et je me demandais ce matin au réveil de quoi je pouvais bien me libérer. Tout en posant la question mon regard à trouvé la réponse tout seul en se posant sur une petite affiche qui m’invite à laisser partir ce qui emprisonne. 👀

IMG_1327

Alors, c’est sur ça que je vais mettre mon attention aujourd’hui. J’ouvre plus grand encore ma coupe, mon foyer et mon antre et je laisse partir autant de résistance dont je suis capable. Je me blottis dans ma propre douceur et j’ouvre mon coeur… vers l’intérieur. Je m’installe dans mon bassin, tranquillement avec toute la douceur et amour que j’ai pour moi et je me cocoone. Comme une fleur avant de fleurir, mon énergie se rassemble dans ma base, la source de toute vie… 🌚 

Puis, mes pensées rejoignaient ma partie masculine et je me demandais où se trouvait mon lien d’homme avec la nature. L’évidence me sautait aux yeux… J’ai mes soleils !!! Mon rythme d’homme n’est pas le même que celui de ma partie féminine. Il se détermine par la distance du soleil et le temps que la terre tourne autour de lui. Ce qui voudrait dire que mon énergie, ma puissance masculine est au plus fort en plein été quand le soleil brille le plus longtemps et donne le plus de chaleur. 🌞

Symboliquement je trouve ça joli. La terre tourne autour du soleil… qui à son tour éclaire la lune. Comme si la vie tournait autour de la création, l’action, l’élan permettant ainsi de faire apparaitre les mystères au delà des apparences… En même temps je pense à mon envie grandissante de me coucher de plus en plus avec les poules et de me réveiller avec les coqs. Inconsciemment mon corps cherche certainement à se mettre au rythme de l’astre avec lequel il se sent en lien. J’ai également remarqué qu’étant dans mon état pranique, je supportais beaucoup mieux les piques de chaleur en l’été… Mmmmmm… 🤔

Et là, nous sommes au printemps. Le soleil se trouve à une distance parfaite pour générer assez de chaleur pour que la fertilité de la terre peut s’exprimer. Alors, les bourgeons éclosent et les animaux se cherchent pour faire des petits. Mon énergie masculine permet certainement un nouveau projet… mon énergie féminine se prépare à l’accueillir. Je me sens en joie avec ça… 🔥

La synchronicité des choses confirme peut-être ce que je viens de dire, car hier quelqu’un qui habite à Die m’a proposé d’organiser pour moi des retraites ici dans la Drôme. L’enclencheur semble être le nouveau titre que j’ai trouvé pour mes voyages initiatiques alchimiques : Sacré couple, couple sacré. ☺️

Ce titre clarifie certainement mon intention de me préparer davantage moi-même au tissage à deux en l’enseignant aux autres. Le couple qui arrive à traverser et dépasser ensemble les méandres de l’ego et de la dualité est pour moi vraiment la plus belle manifestation possible de l’unité sur cette terre. Ce nouveau titre correspond mieux à ce que je suis aujourd’hui : porteur d’une mémoire ancienne permettant de retrouver sa source à deux. 😍 

Alors, qui sait… un nouveau projet commence à germer. Des retraites ici dans la Drôme en co-animation avec celle avec qui j’explore depuis presque deux ans et demi déjà. Il suffit juste de visiter le lieu que nous avons en vue, de déterminer une date et de l’annoncer… Des voyages initiatiques pour aider ceux qui sont prêts à sortir du cadre de référence habituel et à se connecter à nos valeurs anciennes pour faire en sorte que notre relation marche enfin ! Attention, deux retraites de ce style sont déjà prévues en juin et octobre… j’en ai parlé dans mon article de hier. ☺️   

Bon… ce film a des séquences dures. Ames sensibles s’abstenir. Pourtant je trouvais l’histoire, les acteurs et surtout le message magnifiques ! Vers la fin, des mots que je n’ai jamais entendu sont dits. J’ai eu des larmes, des frissons… et un grand sentiment de paix m’a envahi. Vous le trouverez sur mon site fétiche… qui fonctionne toujours ! Il suffit de me demander la nouvelle adresse par ma page contact. 😉  

🌸🌼🌺🌸🌼🌺 Je vous souhaite une sacrée journée 🌸🌼🌺🌸🌼🌺

4 réponses

  1. sedeconditionner

    Merci pour cet très intéressant partage.
    Je me permet de rajouter un petit texte par rapport à la voyance et la fonction de la glande pinéale qui se modifie pendant nos lunes, j’avais trouvé cela très aidant à l’époque :

    « Les Dogons du Mali (Afrique) possèdent une hutte menstruelle toute spécialement désignée où vont les femmes menstruées. Ce n’est pas parce qu’elles sont vues comme étant impures, mais parce que cela leur donne l’espace pour pratiquer leurs pouvoirs chamanique spéciaux, décuplés durant leurs menstruations.

    La «loge lunaire» des autochtones d’Amérique a un but similaire. Les menstruations étaient considérées comme un temps puissant, qui permettait visions et guidance pour toute la tribu. C’est pourquoi un dicton améridien dit: «la façon la plus rapide de détruire une tribu, c’est de détruire la loge lunaire». Les rituels des ménarches et des menstruations des femmes autochtones sont basés sur le jeûne et le développement de leur pratique spirituelle. »

    🙂
    Belle journée
    Marie

    Aimé par 1 personne

  2. Jade

    L’idée qu’un Homme et une Femme qui tissent eux-mêmes l’amour ensemble depuis plusieurs années, animent un stage de couple sacré ensemble, est pour moi très inspirant…merveilleuse idée!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s