Ce qui est pour moi…

Anglet (64), France đŸ‡«đŸ‡·Â 

Okay, j’ai vĂ©cu une expĂ©rience d’éveil. Okay, j’ai reçu Ă  ce moment-lĂ  une quantitĂ© Ă©norme d’informations de l’intĂ©rieur qui se sont avĂ©rĂ©es immuables et applicables Ă  nous tous. Oui, j’ai continuĂ© Ă  poursuivre mon chemin, comme j’ai Ă©tĂ© censĂ© le faire, vers l’étape logique suivante, ma rĂ©alisation. Et okay, sur ce chemin j’ai appris et j’apprends encore beaucoup de choses extraordinaires, souvent difficiles Ă  expliquer. 

Pourtant, malgrĂ© tout ça, je doute tous les jours et presque tout le temps. Est-ce que c’est ça que la Vie veut de moi ou est-ce que c’est ça ? Est-ce ma volontĂ© lĂ  ou est-ce celle de la Vie ? Est-ce que je ne suis pas en train de manipuler ou de forcer les choses lĂ  ? Et si je m’étais trompĂ© depuis le dĂ©but et je vis en rĂ©alitĂ© un Ă©norme fantasme et canular imaginaire ? Et si je suis en effet sur le bon chemin, comment se fait-il que je ne vois personne autour de moi  lĂ  oĂč je me trouve en ce moment ? Est-ce de l’Amour que je sens lĂ  ou est-ce ma blessure qui s’exprime ? 

Devant chaque choix je me demande : “Que ferait l’Amour Ă  ma place ici et maintenant ?” “Que ferais-je si je n’avais plus aucune blessure, ni aucune peur ?”. Ce sont des questions auxquelles il est difficile de rĂ©pondre parfois, car ça me demande de me connaĂźtre Ă  la perfection. La plupart d’entre nous confondent, et quand ils parlent de l’Amour ou de leur Coeur, ils parlent en rĂ©alitĂ© de la volontĂ© de leur ego. Ils ne s’en rendent souvent mĂȘme pas compte, car ils ne (re)connaissent pas leurs blessures. Et si toutefois ils les connaissent, ils ne voient pas comment cela influence leur Ă©tat de maniĂšre quasiment permanente. La plupart d’entre nous ne sait pas que nous avons en rĂ©alitĂ© deux volontĂ©s Ă  l’intĂ©rieur de nous.

blake-meyer-V2uUAyCOru4-unsplash

La plus simple, celle que nous connaissons tous, est celle de l’ego. Rien de spĂ©cial Ă  dire sur ce sujet. Il fait partie du paysage normal de notre personnalitĂ© et nous avons grandi avec elle. Dans mon expĂ©rience, j’ai vu comment les gens pensent qu’en suivant leur ressenti, ils s’approchent de l’Amour et du Coeur. Que nenni, puisque leur ressenti est conditionnĂ© par leurs blessures. En rĂ©alitĂ©, ils ne font inconsciemment que sublimer leur ego. Quand ils mentionnent leur enfant intĂ©rieur, ils parlent en rĂ©alitĂ© de leur enfant intĂ©rieur blessĂ©.  

L’autre volontĂ© est celle que la Vie a pour nous. Elle est bien cachĂ©e et pour la sentir il faut dĂ©jĂ  savoir qu’elle existe. Connaitre la volontĂ© de la Vie est simple. Il suffit d’observer ce qui se passe dans notre quotidien, car elle s’exprime sans cesse. Pour la sentir, c’est une autre paire de manches. Le plus simple est d’imaginer que nous avons simplement deux enfants intĂ©rieurs, l’enfant lumineux et l’enfant blessé  et que le lumineux se cache quelque part au fond de nous, parce que le blessĂ© a pris toute la place. 

Certains pensent que la joie est une manifestation de notre enfant intĂ©rieur lumineux. Pourtant, la joie n’est pas une mesure, car l’enfant blessĂ© en nous peut vivre la joie quand ses blessures s’apaisent. La seule mesure qui me montre la « rĂ©alitĂ© en face » et qui me dit oĂč je suis Ă  un moment donnĂ©, c’est la projection, le miroir. Pour rencontrer mon enfant-intĂ©rieur-chĂ©ri-bien-cachĂ© je peux aussi me faire aider par une technique neutre appliquĂ©e par un bon pratiquant. 

BB6C38DA-B96A-4261-8690-BB34FD6B8D30

Le phare de Biarritz

Je pense ici surtout Ă  la kinĂ©siologie, car j’ai fait moi-mĂȘme une centaine de sĂ©ances avec une Amie kinĂ©siologue extraordinaire. La plupart du temps, j’ai essayĂ© d’anticiper les rĂ©ponses de mon corps. A force de voir la diffĂ©rence entre ce que je pensais et la rĂ©ponse de mon ĂȘtre, Ă  travers le test musculaire, j’ai fini par percevoir l’expression de mon enfant intĂ©rieur. C’est en lui donnant avec les annĂ©es de plus en plus de place, que j’ai fini par trouver ma libertĂ© et ma puissance d’homme. 

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, malgrĂ© tout, je me pose encore beaucoup de questions. Qu’il s’agisse de mes relations restantes, de mon Ă©lan vers IsraĂ«l, de mon activitĂ© professionnelle, de mes rĂȘves
 ou simplement de l’emplacement actuel de mon van : Est-ce que je dois faire un effort ou est-ce que je dois laisser faire les choses ?

Ce n’est pas si simple que ça, car le miroir me montre que je dois faire les deux. Je pense que la Vie me demande de faire UN PEU d’effort, de donner un impulse
 puis, de laisser ensuite faire les choses pour voir ce qui se passe. Alors, tout en avançant je vois encore des choses et des ĂȘtres chers quitter ma vie et mon Ă©cran radar. C’est dur dur parfois. J’ai l’impression de devenir de plus en plus solitaire, comme une feuille emportĂ©e par le vent
 et en mĂȘme temps je me sens de plus en plus connectĂ© Ă  CE QUI EST. 

IMG_5221

Je m’accroche un peu Ă  une phrase que j’ai entendu dire par un propriĂ©taire d’appartement Ă  Paris, Daniel, quand j’accompagnais ma co-exploratrice pendant sa recherche d’un appart en location. Il a dit une phrase en crĂ©ole que j’ai aprĂšs retrouvĂ© sur Internet : “Sa ki pou’w la riviĂš pa ka chayé’y.”
 Ce qui se traduit par : “Ce qui est pour moi, la riviĂšre ne l’emportera pas.”

Autrement dit : “Ce qui a Ă©tĂ© prĂ©vu pour moi sera toujours lĂ .” Ça me plait ça
 JE PRENDS ! Alors, je lĂąche encore un peu plus, je me dĂ©tends lĂ  oĂč je suis et je m’abandonne encore un peu plus entre Ses mains. Merci la Vie… Merci, merci, merci
  

Je me suis encore levĂ© tĂŽt ce matin, vers 7 heures. Il faisait encore nuit, le vent soufflait fort et il pleuvait des cordes. HabillĂ© en maillot de bain, petite serviette et crocs, j’ai dĂ©placĂ© ma maison vers son emplacement initial, pour une derniĂšre journĂ©e ici… puis je suis allĂ© prendre une douche sur la plage. Je me suis observĂ© faire comme ça, dans le noir, tout seul Ă  poil au bord de la promenade… c’Ă©tait amusant. Demain, je chercherai un spot quelque part entre Pau et l’Espagne. 

∞💜∞

Encore une chanson pour rĂȘver… 😉 

8 réponses

  1. BELLAT

    Coucou MichaĂ«l je lis toujours tes notifications et ton parcours sur ce blog, qui me guide sur mon chemin…. C’est toujours riche d’enseignements, et tu sais (non je te l’apprends!!) ça y est ouf je suis Ă  la retraite depuis le1er Octobre je vis Ă  mon rythme et synchronicitĂ©, j’ai commencĂ© Ă  Ă©tablir l’agenda sur mon tĂ©l avec google et bien sĂ»r je tombe sur une de tes vidĂ©os « sur l’agenda »…..Merci pour la clartĂ© de ta prĂ©sentation et j’ai rajoutĂ© les couleurs c’est mieux!!! Bon vent MichaĂȘl…je t’embrasse trĂšs fort avec le coeur….A bientĂŽt de te lire Catherine

    Aimé par 1 personne

  2. Maryse

    Depuis quelque temps, depuis peu (ou peu importe), je me sens « innocente » de tout et, moi-mĂȘme, lorsque je ressens vraiment ce que cela veut dire, Ă  tous les niveaux et au plus profond : il n’y a rien de « plus » ni de « mieux » pour moi.
    Juste Ă  y « revenir » dĂšs que je m’en Ă©loigne.
    Comme tu le dis : cela me permet de me détendre (enfin).

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s