L’eau du bain ~ Bath water

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

J’ai quitté Facebook il y a environ 6 ou 7 ans, je crois. D’une part, je trouvais le réseau trop chronophage et j’en devenais presque dépendant. D’autre part, parce que parmi mes contacts il y en avait plusieurs qui me donnaient un grand malaise. Surtout quand c’était lié à mes dernières compagnes, dont je ne m’étais pas encore remis, et au monde du Tantra… où j’ai peut-être beaucoup réparé à un certain niveau mais où j’ai aussi reçu le coup de grâce émotionnel qui m’a fait fuir en avant en 2015. 💔 

Avec ma sensibilité grandissante, c’était de plus en plus difficile de voir passer les messages et les photos de certaines personnes sur mon fil d’actualité. Éliminer les quelques personnes impliquées ne suffisait pas, les souvenirs douloureux étaient systématiquement ravivés par l’intermédiaire d’autres. Le plus simple était d’arrêter Facebook afin de calmer mes sentiments… Vivre sans Facebook a été une énorme révélation libératrice. J’avoue que je me sentais beaucoup plus serein de ne pas être systématiquement confronté à mes émotions.  🧘‍♂️ 

parting-3245545_1920

Depuis, j’ai fait 2 ou 3 courtes apparitions pour rapidement disparaître à nouveau quand j’ai vu que c’était encore trop éprouvant. Mon passé est lourd, très lourd… mes réparations et guérisons ont été spectaculaires… la magie vécue était inimaginable… les dons qui sont apparus au fur et à mesure étaient époustouflants… mais tout cela m’a rendu encore plus sensible que je ne l’étais déjà. Ouvrir la porte de mon cœur aux « bon » a permis aux « moins bon » d’entrer aussi. Le côté positif m’a permis de ressentir et de vivre des choses extraordinaires… le côté négatif m’a rendu trop sensible à la douleur émotionnelle, et à la violence en général. 🪄

Quand je me suis réveillé au milieu de la nuit, mon esprit a commencé à scanner les personnes qui ont fait partie de mon histoire… de ma petite enfance en Israël, de la maternelle et de l’école primaire en Hollande, du lycée à Amsterdam, de l’académie militaire , de ce qui reste de ma famille… puis, du temps de la gymnastique, de la cuisine, du chômage, de la thérapie, du tantra… et j’en oublie. Une grande partie de la douleur avait cédé la place à des sentiments agréables, et je pensais que j’avais peut-être jeté le bébé avec l’eau du bain en quittant radicalement Facebook. 😅

network-4143317_1920

Il y a une semaine, une amie avait plus ou moins insisté pour que je m’inscrive à nouveau pour participer à son groupe. Comme je suis censé socialiser davantage, je me suis donc inscrit. Pendant plusieurs jours, je suis resté seul pour voir ce qui allait se passer. Les propositions d’amis n’avaient aucun sens puisque l’algorithme de Facebook fonctionnait sans info. Cette nuit, comme je n’arrivais pas à calmer le flot dans ma tête, j’ai commencé à chercher des gens que je connaissais. Cependant, je faisais très attention à mon ressenti intérieur avant d’envoyer mes demandes d’amis. Pour le moment, j’en ai déjà une trentaine et j’ai échangé pas mal de messages par Messenger.🧑‍💻

J’avoue que je crains un peu mes sentiments et que je ne suis pas vraiment tranquille dans mon ventre. C’est surtout les news de mon avant-dernière petite amie « officielle » qui fait encore monter mon adrénaline en flèche. Pourtant, l’histoire a déjà 8 ans ! Je pense que cela vient en partie parce que j’étais vraiment attaché à elle… et en partie parce que la séparation, qui au début était douce et fluide, était rapidement devenue traumatisante pour moi en raison des actions de plusieurs hommes autour de nous. Je n’en veux à personne, jamais de la vie. Je comprends tous les points de vue, dans la dualité, comme dans l’unité. Je comprends et je suis en paix… ou presque… ✌️

alchimiste

D’accord, je vais laisser faire les choses. Envoyer des invitations quand je le sens… accepter autant de demandes que possible… et voir ce qui se passe dans mon corps. Avant de quitter FB, j’avais déjà environ 5000 « amis »… que je connaissais réellement. Peut-être que mon retrait, mon parcours de dépouillement a déjà fait que les gens m’ont oublié. Je pense que ce sont toutes ses photos et documents d’un passé lointain que j’ai récemment reçus comme une avalanche qui m’ont donné cette envie d’exister à nouveau parmi les gens et ainsi de me raccrocher à ma propre histoire. J’ai l’impression que cela rend ma saga éclatée en 10 tomes plus palpable, plus réelle… car la majorité de mon passé me semble appartenir à quelqu’un d’autre… 📕

Je vous souhaite une magnifique première journée, soirée ou nuit d’automne… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

C’est par les fissures que la lumière entre… Je confirme ! 🙏 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s