Je me sens prêt 

Allonnes (72), France 🇫🇷

Ce n’est qu’une semaine ! Je pars vers 13 heures 30 et je reviens déjà mercredi prochain. Au niveau matériel j’ai acheté le minimum, un jerrycan de 35 litres, une couverture polaire avec un petit coussin, des tendeurs pour tout arrimer et un filet que j’ai accroché contre le paroi qui sépare ma chambre de la cabine. Mon sac à dos et tout ce qui était dedans rentre facilement dans l’espace au-dessus de la cabine et je suis prêt pour le départ. 😌

Il m’a fallu toute une préparation intérieure pour les quelques nuits que je prévois de passer dans ma roulotte. Ce n’est pas pareil pour moi de savoir que je vais passer quelques jours ou quelques semaines en vacances dans la nature pour ensuite rentrer à la maison… ou qu’il s’agit de me préparer à l’éventualité de partir pour une durée indéterminée. 😅

La vie semble bel et bien vouloir que j’y aille. Personnellement, je préférerais largement pouvoir partager ce qui va venir avec une compagne et vivre une vie simple, conviviale et casanière. Mais, malgré ma résistance j’y vais… un peu à contre-coeur, j’avoue. Je suis aussi positif que possible car en même temps je sais que c’est pour mon bien et que l’étape à venir est importante et indispensable dans mon processus de devenir un Homme “entier”. 😏

C’est vrai que même si j’ai très envie du contraire, en ce moment je ne me sens pas du tout prêt à être avec des gens. A part avec une ou deux personnes proches, je sens que la moindre présence me provoque une pression intérieure très inconfortable. Comme un baromètre qui me protège et qui m’indique où j’en suis. Mais… tout cela n’empêche pas que je rêve d’une vie de famille et peut-être même communautaire. J’espère que ce que je vis n’est qu’un passage… ☺️

Je me prépare donc intérieurement depuis plusieurs jours en visualisant comment faire dans la durée, par exemple, au niveau de mon hygiène. En ne mangeant pas, c’est déjà beaucoup plus simple. Mon odeur corporelle devient plus neutre et agréable et je me salis beaucoup moins. Mais, je me demande quand-même où et comment je me laverai en chemin… Et aussi comment je garderai mon espace de vie agréable et propre… comment je chargerai mon ordi et téléphone au quotidien… ce qui se passera quand et si je traverserais les frontières… etc. 🤔

J’ai décidé de lâcher prise complètement et de ne rien prévoir… de ne préparer quoi que ce soit. Par expérience je sais que tout, absolument tout est possible et qu’il se peut même que dans quelques jours je me trouve déjà embarqué dans une toute nouvelle aventure où je n’aurais même plus de sac à dos ni ma roulotte. Je me sens capable d’accueillir ce qui vient… sans résistance. Je me sens ouvert et mes antennes sont dehors réglées aux fréquences les plus fines. 📡  

IMG_52A7A8CA151D-1

Je tire en ce moment souvent la carte du jeu OSHO “La quête”. C’est l’histoire d’un homme qui cherche dieu durant des vies entières. Parfois il l’a vu de loin… à d’autre moments il l’a reconnu dans une étoile. A chaque fois il cherchait à s’en approcher autant que possible. Dès qu’il pensait l’avoir trouvé, dieu avait déjà changé d’endroit. Le jour où il trouve une maison avec l’écriture “La maison de dieu” il se précipite vers la porte pour frapper. Au dernier moment il hésite et il se dit : si dieu habite vraiment ici, ma quête est terminée, quoi faire après ??? Alors, il choisit de ne rien faire et de continuer sa quête, juste pour le plaisir. 😇

C’est vrai que malgré tous mes doutes, quelque part au fond de moi je suis persuadé d’avoir suivi la bonne piste depuis que j’ai compris que je n’avais rien compris, il y a exactement trente ans. Aujourd’hui je sens la connexion avec la source en permanence et je sais que mes doutes égotiques sont complètement minuscules, illusoires et inutiles. Aujourd’hui j’entretiens des problèmes, juste pour avoir à faire quelque chose. 🤨

La carte m’invite à rassembler tout mon courage et à faire le saut. Elle dit par la suite : “Vous existerez toujours, mais d’une manière tellement nouvelle que vous ne pourrez pas la connecter à l’ancienne. Ce sera une discontinuité. L’ancien était si serré, si petit, si méchant… et le nouveau est si vaste. Depuis une petite goutte de rosée, vous êtes devenu l’océan. Mais même la goutte de rosée qui glisse d’une feuille de lotus tremble un instant et essaie de s’accrocher un peu plus, car il peut voir l’océan… Une fois tombé de la feuille de lotus, il est parti. Oui, d’une certaine manière qu’il ne sera plus là. Telle une goutte de rosée, il n’existera plus. Mais ce n’est pas une perte. Il sera océanique.” 😉 

Bon, ça me parle… et c’est rassurant. Du coup je vais terminer ce que j’ai commencé tout à l’heure et passer un dernier coup de balai dans la chambre, pendre les draps et serviettes que j’ai mis dans la machine et passer encore quelques instants avec Nathalie avant mon départ. Je vais faire le trajet seul… pas d’inscriptions Blablacar. Peut-être les petites routes ne donnaient pas envie aux éventuels co-passagers ? Ou la vie a décidé que j’avais à savourer cela tout seul, encore une fois. 💜 

Je vous souhaite une magnifique journée de voyage intérieur… ❤️💛💚💙💜🖤   

10 réponses

  1. Bonjour Micheal, Je dois dire que pour le coup ta vie de bohème m’attire terriblement … J’aime ton écriture , ça m’apaise toujours autant. Connais tu Amaroli? On peut le pratiquer en interne et en externe pour le coup c’est très pratique gratuit et spirituellement ce n’est que notre propre soleil intérieur qui s’adapte à nos états supérieurs….

    Tu me diras ce que tu en penses? Beautiful day

    Leila

    Aimé par 2 personnes

  2. Catherine

    Toute mes pensées t accompagnent et si moi j ai choisi une vie paisible avec mon compagnon…une part de moi est assise à côté de toi…savourant ton aventure par procuration tout en sachant bien que ce n est pas la mienne….je connais trop bien mes limites et vers quoi me pousse mon élan de vie.
    Chaleureuse amitié…de tout cœur
    Finalement c est un bla-bla car virtuel…😁❣️❣️❣️

    Aimé par 1 personne

  3. florence arnaud

    bon trajet Michaël, sur les petits chemins ou ton TOI va pouvoir savourer cette liberté extérieure et intérieure laissez vagabonder ton corps et ton esprit au fil de la route bon chemin vers …. vers l’endroit où tu dois être tu es seul et en même temps toute les personnes qui te suivent tous ceux que tu as rencontrés un jour ou plus longtemps t’accompagnent par leur pensées … Tu as semé l’espoir dans ma vie et je pense que pour beaucoup cela est idem continue merci

    Aimé par 1 personne

  4. Catherine

    J’adore ton texte d’aujourd’hui, si lucide, honnête, humble, simple, vraie quoi ! ça me fait comme un pétillement à l’intérieur de moi. Un jour j’assistais à une conférence et le conférencier disait à la fin : » au bout de la quête, il ne reste plus qu’un grand rire », et c’est ce rire là qui monte en moi en te lisant. Bon, ben merci d’avoir fait monter ma Joie ! et bon courage pour ce nouveau départ. L’Un n’empêche pas l’Autre. De tout coeur

    Aimé par 1 personne

  5. Alain

    Pour te laver tu peux utiliser simplement une bouteille d’eau.
    Tu te mouille avec, puis tu te savonnes.
    Ensuite tu te rinces avec le bouteille d’eau que tu remplis au besoin avec ton jerrycan.
    J’ai fait ça ces jours-ci (9 jours passés sous une tente).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s