Ici ou ailleurs

Bardigues (82), France 🇫🇷 

Hier, en roulant jusqu’à retrouver du réseau, je me suis dit qu’en sillonnant ainsi un peu partout en France, je pourrais très bien être en train de vivre une sorte d’au revoir. Je visite et découvre des endroits magnifiques et parfois j’ai l’impression que c’est pour une dernière fois. Ce pays est vraiment très belle. En ce qui me concerne, il suffit juste de s’éloigner des autoroutes et de l’administration. 

Revenir sur mes pas

Auch (32), France 🇫🇷 

J’ai pris encore une douche sous la pluie hier soir. Rien de plus naturel que de me laisser tremper par les gouttes qui tombent abondamment directement du ciel. Ça me donne une sensation de simplicité, d’abandon et de pureté. À se moment, je me sens encore un peu plus proche de la source et j’ai l’impression que c’est carrément elle qui me lave. 

Attentif

Montesquiou (32), France 🇫🇷 

Mon Ami de Mirande m’avais montré un bel endroit pour me poser avec ma chambre mobile. Je me trouve en pleine nature entre deux petites bâtisses, sur un passage qui sépare deux morceaux du Lac de Lizet. C’est un réservoir artificiel qui est à moitié vide et attend certainement les pluies de l’automne pour se renflouer. 

Vite découragé

Mirande (32), France 🇫🇷 

Il est très tôt et il fait encore nuit dehors. Allant faire une pause sanitaire nocturne, j’ai lu le commentaire de « BB » sur mon article d’hier. Je sais qui est la personne derrière les initiales, et je sais que ses intentions sont bonnes. Et cherchant à nouveau le sommeil, ma tête formulait sans cesse des phrases pour lui répondre. Comme d’habitude, j’ai fini par me redresser pour écrire… et me voilà. 

Pas léger du tout

Mirande (32), France 🇫🇷 

Je ne me sens pas vraiment léger en ce moment. Je constate, grâce au miroir de ce matin, que je patauge et que je n’avance pas vraiment. Il y avait d’abord la musique que j’ai essayé de récupérer difficilement pour l’ordinateur de l’Ami chez qui je suis en ce moment. Ensuite, j’ai remarqué qu’il me reste encore une bonne dose de douleur liée à un ami du passé. Puis, il y a eu un échange téléphonique avec quelqu’un que j’ai accompagné il y a longtemps, qui à mes yeux reste bien dans sa zone de confort. Et enfin, il y a eu le mail que j’ai reçu de l’agence juive en réponse à l’ouverture de mon dossier d’Alyah.

Partout chez moi

Mirande (32), France 🇫🇷 

Je n’oublie pas mes défis. J’en ai plusieurs en parallèle en ce moment. Le respect du territoire, oser aller de l’avant, être totalement moi, être bien avec ou sans partenaire, la communication vulnérabilité, etc. Celui qui est le plus récent et le plus présent à mon esprit en ce moment est l’aptitude de me sentir partout chez moi. J’ai l’impression de gagner rapidement du terrain sur celui-là.

Plus rien ne me retient

Muret (31), France 🇫🇷 

Mes co-exploratrices semblent toutes être passées à autre chose. Ceux que j’ai accompagnés volent de leurs propres ailes. Personne n’a sollicité mon accompagnement. Je n’ai pas reçu d’invitation.  Presque tous mes liens avec le pays qui m’a accueilli pendant 35 ans semblent être défaits. Administrativement, relationnellement, professionnellement et matériellement. Il ne reste que le lien émotionnel, de la nostalgie mélangée à un peu de mélancolie par rapport à tout ce que j’ai vécu ici et les espoirs non assouvis. 

Ça marche pour eux

Muret (31), France 🇫🇷 

Ce n’est que le début du troisième jour de l’accompagnement du couple… et la sauce a bien pris ! Après qu’ils ont passé de nombreuses années ensemble, j’ose dire que la troisième entité du couple, le lien, vient enfin de naitre. Ce n’est pas simple du tout de sortir des schémas induits par notre éducation. Je vois partout les couples faire les mêmes erreurs et aller dans le mur, sans se rendre compte pourquoi.

Marseille n’est plus

Muret (31), France 🇫🇷 

Il y a quelques jours, une femme m’a demandé d’interpréter ses projections. Il était clair pour moi, que pour trouver son chemin, elle était censée dire OUI aux propositions du moment. Bien évidemment, j’ai pris cette information pour moi également. Le miroir de l’autre est aussi mon miroir ! Juste après, un ami m’a communiqué son envie de passer un petit moment avec moi… alors, je lui ai dit OUI !

Faire table rase

Muret (31), France 🇫🇷 

Ça y est, il est vendredi matin 10 heures et tout est en place pour que le couple chez qui je suis puisse avancer. Le fonctionnement du territoire semble clair. Les intentions ont été partagées. La communication vulnérabilité est mise en route. La présence par le toucher au quotidien est mise en place. Le jeu du noble Yin et noble Yang a commencé. Puis, tout le monde est en pause alimentaire. En résumé, un mouvement évolutif est enclenché et le tissage vers l’Amour a bel et bien démarré. 

Un couple prêt à jouer

Lagardelle-sur-Lèze (31), France 🇫🇷 

Et si tout ce que j’ai appris et vécu l’a été uniquement pour m’amener à découvrir et cultiver le Jeu du Territoire ? Après tout, ça semble vraiment être le pivot autour duquel toute thérapie, spiritualité ou autre forme de développement personnel tourne… même si la plupart d’entre nous ne s’en rendent peut-être pas compte. Nos maladies, nos malaises et chacun de nos problèmes ont comme dénominateur commun : la gestion inadéquate du territoire ! 

Sacrément simple

Boussens (31), France 🇫🇷 

J’ai encore trouvé un endroit qui me plait beaucoup. C’est juste en face du Lac de Boussens dans la Haute Garonne. Je me suis rangé sous les arbres au bord d’une route très peu fréquentée. Un camping-car me tient compagnie à une trentaine de mètres à ma gauche et il y a un camping et un hôtel encore un peu plus loin. Malgré une pluie abondante, un ciel couvert et le son léger de la route au loin, mes sens sont ravis.