Je demande de l’aide

Anglet (64), France 🇫🇷 

Le lieu que j’avais programmé sur Park4Night s’est avéré parfait ! Par habitude j’ai zigzagué quand même, pour voir ce que les petits chemins qui aboutissaient au niveau de la plage cachaient. Des barrières ou des réglementations m’empêchaient systématiquement de m’approcher de la mer en voiture. C’est en arrivant dans les environs de Bayonne et de Biarritz que ça devenait un peu plus accueillant. 

Des rencontres

Soustons (40), France 🇫🇷 

Avant-hier soir, nous n’étions que deux voitures sur le parking de Vielle-Saint-Girons. L’autre véhicule était un grand fourgon argenté. Comme tout le monde partait, je suis allé voir ses habitants pour vérifier s’ils avaient déjà passé la nuit sur place et s’ils avaient eu de problèmes avec la police. A ma surprise, le contact a été plus qu’agréable et j’ai passé presque deux heures à papoter avec ce couple de 76 et 82 ans, autour d’un verre de vin. 

Sans destination

Vielle-Saint-Girons (40), France 🇫🇷 

Où aller quand il n’y a pas de destination ? Avancer pour avancer ? Chercher le spot suivant ? Créer un objectif ? C’est une question existentielle à laquelle je me confronte depuis de nombreuses années. A chaque fois je l’aborde d’un endroit et d’un niveau différent. Cette fois-ci j’ai l’impression d’être confronté au noyau du phénomène. 

En paix et perdu

Biscarrosse (40), France 🇫🇷 

C’est ainsi que je me sens. D’une part, je suis profondément en paix avec ce que je vis. D’autre part, je me sens complètement perdu, car ce qui m’arrive ne ressemble en rien au rêve du jeune Mike que j’ai été un jour. Mais… les signes s’estompent et le miroir se calme… enfin. Il semble que je vis ce que je suis censé vivre depuis longtemps. Depuis vingt ans que je me laisse guider pour ma transformation par la projection, j’entends “calme-toi, fais encore moins !”. 

Un mur administratif

Saint-Thomas-de-Conac (17), France 🇫🇷 

Hier, juste avant le shabbat et les fêtes de souccot, j’ai reçu un coup de fil de “mon” contact au consulat d’Israël à Marseille. C’était bref… J’avais l’impression qu’il appelait rapidement tous ceux qui l’avaient contacté pendant son absence, juste pour avoir l’agenda vide et le coeur libre pour les célébrations à venir. Le sms d’instructions qui a suivi m’a gardé éveillé une grande partie de la nuit.

Des cours d’hébreu

Saint-Thomas-de-Conac (17), France 🇫🇷 

Seul au bord de l’estuaire, avec le pays du Médoc en face et entouré de cabanes à carrelet, j’ai trouvé un spot parfait. J’ai fait environ 150 kilomètres pour le trouver. J’ai longé tranquillement la côte charentaise, visitant par-ci et par-là les endroits conseillés par mon application. Comme je n’ai pas voulu faire de compromis, j’en ai laissé plusieurs, potentiellement adéquats, derrière moi. Et j’ai eu raison de le faire !!! 

De bons spots

Port-des-Barques (17), France 🇫🇷 

J’ai quitté mon emplacement à Angoulins sur un coup de tête, hier après-midi vers 16 heures. Il me restait encore des boissons et j’avais encore de la charge sur mon ordinateur, lampes et téléphone. Je n’avais donc aucune raison de partir… à part une sensation inexplicable qui m’a dit : « Tu n’es plus à ta place ici, pars ! ».

Vidéos… le retour ?

Angoulins (17), France 🇫🇷

J’y pense depuis plusieurs jours déjà. Cela a commencé la semaine dernière quand un très fidèle videospectateur et lecteur de mon journal, m’a fait part de ses réflexions. Nous sommes restés au téléphone pendant une bonne demi-heure et notre échange semble avoir eu un impact sur moi. 

Un bon départ

Angoulins (17), France 🇫🇷

Pour célébrer les 5 belles explorations que nous venons de passer, sur le chemin vers la gare nous nous sommes arrêtés chez KFC pour une délicieuse orgie de poulet. Une fois le ventre bien plein de graisse, de sel et de glutamates… mais le sourire aux lèvres et le coeur léger, j’ai déposé ma co-exploratrice pour son voyage de retour à Paris. 

Camping

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

En attendant des nouvelles de l’ambassade d’Israël à Marseille, je vais commencer ce soir à descendre la côte Atlantique. Dans ma tête d’innocent, il s’agit simplement de valider le dossier d’immigration qu’ils ont retrouvé après 20 ans. Si c’est aussi simple que ça, dans peu de temps je me retrouverai certainement à nouveau dans mon pays de naissance. 

J’imagine

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Chaque fois que j’ai voulu rentrer au pays, j’ai été aussi décidé et motivé que maintenant. Chaque fois mon élan a été stoppé net par un mur qui m’a semblé insurmontable sur le moment. Chaque fois je suis retourné d’où je suis venu avec autant d’entrain, convaincu que répartir était la bonne décision. Chaque fois le désir de rentrer en Israël revient, que cela soit 1, 5, 10 ou, comme cette fois-ci, 20 ans après. 🤷‍♂️

Grand écart

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Quand deux taureaux combattent pour leur territoire, ils se mettent comme des lutteurs épaule contre épaule et poussent jusqu’au moment où l’un d’eux cède par une épaule qui se brise. Quand cette lutte oppose deux hommes, ça se passe au niveau des hanches. C’est ce que mon père a vécu après l’affrontement final entre nous il y a environ 7 ans. C’est aussi l’image qui me vient quand je pense à la douleur de ma hanche. ♉️

Une piste pour Israël

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Quelques heures après la décision de garder ma voiture et de continuer à suivre les signes comme avant, j’ai reçu un mail d’un ami diplomate en Israël. Parmi quelques autres, je l’avais également informé de mon intention de faire mon Aliyah, le nom que les juifs donnent au processus d’immigration vers Israel. En peu de temps il a retrouvé mon dossier, celui qui avait été perdu il y a 20 ans.

Volte-face

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Je dois me rendre à l’évidence… je ne marcherai pas ! Les signes ont continué à se manifester à profusion. Il y en a eu même trop pour les décrire ici et maintenant. Des coups de fils, des messages, vos commentaires… mais aussi le miroir, mes rêves, la météo, mes angoisses et finalement l’évidence de mon état physique. 

Lire la suite

Marcher pour marcher

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Si je tiens compte de l’ensemble des avertissements, des questions, des conseils, des ouvertures, des résistances, du miroir et des signes, il y a une image harmonieuse qui en résulte. Je suis en effet censé aller vers le sud, c’est clair… mais pas nécessairement pour traverser le détroit de Gibraltar, ni aller en Israël !