Alchimie ~ Alchemy

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack


france-28463Dans notre culture ancienne, le chemin qui menait vers la divinitĂ©, vers notre source, Ă©tait une voie spirituelle oĂč l’accompagnement Ă©tait assurĂ© par ceux qui l’avaient parcouru auparavant. La vie Ă©tait parsemĂ©e d’enseignements et de rites de passage permettant de traverser et de marquer chaque Ă©tape importante dans la vie d’une personne.

Nous Ă©tions venus pour ça, pour vivre l’expĂ©rience de cette transformation. Il s’agissait de faire le chemin Ă  partir de l’innocence de l’enfant atterri dans un monde dualiste, vers l’ĂȘtre dans toute sa puissance ayant retrouvĂ© la cohĂ©rence avec l’unitĂ© et la connexion avec sa source. 

Ce processus commençait bien évidemment par la transmission des parents, puis par ceux qui avaient trouvé leur expression particuliÚre en tant que druide, magicien, sorcier, guérisseur, passeur, accoucheur, initiateur, etc. Beaucoup de ces rÎles étaient occupés par des femmes. Elles représentaient la trame, la coupe, le foyer, qui pouvait accueillir et recevoir mais également offrir et permettre.  

Il y avait des enseignements, des soins, de l’accompagnement mais aussi des pratiques et des rituels. Les rites se pratiquaient seul, avec un partenaire ou en groupe et avaient, entre autres, pour intention de rĂ©veiller l’Ă©nergie de vie, l’Ă©nergie sexuelle, puis de la stimuler et la guider autrement que pour servir simplement Ă  l’acte sexuel et ainsi rĂ©concilier et intĂ©grer les polaritĂ©s masculines et fĂ©minines pour s’unifier.

Cette Ă©nergie libĂ©rĂ©e et guidĂ©e adĂ©quatement du bas vers le haut dans notre corps, puis diffusĂ©e partout, nous connecte Ă  notre source et libĂšre ainsi notre puissance et notre plein potentiel. L’Ă©nergie sexuelle de Vie qui circule librement est en quelque sorte le « carburant » qui nous permet d’ĂȘtre connectĂ© et d’exercer ainsi notre particularitĂ© et de prendre Ă  notre tour notre place au bord du chemin pour accompagner ceux qui s’y trouvent aprĂšs nous.

L’Alchimie, est sĂ»rement le nom qui Ă©tait donnĂ© Ă  la voie permettant d’aller de la dualitĂ© vers l’UnitĂ©, de la peur vers l’Amour, de l’ego vers l’Etre, de la domestication vers sa SouverainetĂ©. Selon le dictionnaire simplifiĂ© de mon Mac, il s’agit d’une « Science secrĂšte du Moyen Âge fondĂ©e sur la chimie et la magie » et de la « Transformation mystĂ©rieuse de quelqu’un ou de quelque chose. »

De la transformation, c’est de ça qu’il s’agit avant-tout. La transformation de l’ĂȘtre. La symbolique derriĂšre la transformation du plomb en or pourrait bien faire allusion Ă  la transformation de l’ĂȘtre humain Ă  partir de son Ă©tat brut vers son Ă©tat divin.

La magie est un mot que l’on donne Ă  des « effets » pour lesquels nous ne trouvons pas d’explication. Pour quelqu’un de rationnel, le monde du dĂ©veloppement personnel ou du cheminement spirituel est truffĂ© d’effets non explicables, donc de magie, en quelque sorte. La transformation c’est de la chimie magique pure. Et si cette transformation nous amĂšne vers notre divinitĂ©, sachant que « El » ou « Al » veut dire « Dieu » en hĂ©breu, n’est-ce pas logique de l’appeler Al-chimie ? La Chimie de Dieu ?

Je pense qu’Alchimie est le terme qui correspondait dans notre culture ancienne Ă  son Ă©quivalent « Tantra » en Inde, « Tao » en Chine ou peut-ĂȘtre encore « Chamanisme » dans d’autres cultures. 



union-jack-1027898In our ancient culture, the path that led to divinity, to our source, was a spiritual path where accompaniment was provided by those who had traveled it before. Life was dotted with teachings and rites of passage to go through and to mark each important step in a person’s life.

We came for that, to live the experience of this transformation. It was a question of traveling on the road of transformation, starting from the innocence of the child landed in a dualistic world, towards being in all its power having found coherence with unity and the connection with its source.

This process obviously started with the transmission of the parents, followed by those who had found their particular expression as a druid, magician, sorcerer, healer, passer, midwife, initiator, etc. Many of these roles were held by women. They represented the frame, the cup, the hearth, which could accommodate and receive but also offer and allow.

There were teachings, healings, accompaniment but also practices and rituals. The rites were practiced alone, with a partner or in a group and were, among other things, intended to awaken life energy, sexual energy, then to stimulate and guide it in something else than to be used simply for the sexual act, and thus reconcile and integrate male and female polarities to unify.

This energy released and guided adequately from the bottom to the top in our body, then diffused everywhere, connects us to our source and thus releases our power and our full potential. The sexual energy of Life which circulates freely is in a way the « fuel » which allows us to be connected and thus to exercise our particularity and to take our turn to accompany those who are coming after us.

Alchemy, is surely the name which was given to the path allowing to go from duality towards Unity, from fear towards Love, from the ego towards the Being, from domestication towards its Sovereignty. According to my Mac’s simplified dictionary, it is a « secret medieval science based on chemistry and magic » and the « mysterious transformation of someone or something. »

Transformation is what it’s all about. The transformation of who we are. The symbolism behind the transformation of lead into gold could well allude to the transformation of human beings from their raw state to their divine state.

Magic is a word given to « effects » for which there is no explanation. For someone rational, the world of personal development or spiritual development is riddled with unexplainable effects, so magic, in a way. Transformation is pure magic chemistry. And if this transformation brings us to our divinity, knowing that « El » or « Al » means « God » in Hebrew, is it not logical to call it Al-chemy ? The Chemistry of God ?

I think that Alchemy is the term which corresponded in our ancient culture to its equivalent « Tantra » in India, « Tao » in China or perhaps still « Shamanism » in other cultures.

∞💜∞