Pas à ma place ~ Not in my place

Baffrancou à Limousis (11), France 🇫🇷

🇬🇧 To translate my texts in your language, use the Google Widget on the right 👉

Je suis libre ! Intuitivement, je dirais que je le suis à 86 %. La plupart d’entre nous connaissent une liberté dérisoire que j’estime quelque part entre 10 et 20%, sans même s’en rendre compte. Le conditionnement apprend à chacun d’entre nous à considérer l’enclos, la camisole de force, la muselière, le boulet et la carotte échangée mensuellement contre de la laine, comme le summum de la liberté, du progrès et de l’humanité. J’espère que vous y voyez le ridicule. Les 14% restants qui me manquent sont simplement liés à mon incapacité résiduelle à vivre dans et avec la nature comme nos ancêtres. 🦧

Même si je suis les signes de la Vie et qu’au fond je ne décide rien du tout, je me sens au moins assez libre pour décider où je me pose et avec qui je passe mon temps. Et là, le constat est plutôt triste ! En avançant, j’ai lâché les « amis d’un moment » et les faux amis, et avec le temps mes exigences relationnelles ont créé un vide autour de moi. Certes, je peux théoriquement accompagner n’importe qui et les portes de ma maison et de mon cœur sont ouvertes à tous, mais pour laisser quelqu’un dans mon espace personnel intime, j’exige un minimum de conscience spirituelle humaine. Et j’en trouve malheureusement rarement… 😏

hd-wallpaper-2312548_1920

Heureusement que je me sens en Paix et que je peux me permettre d’être plutôt avec moi que « mal accompagné ». Mais, je ne suis pas fait pour être seul et je ne tiendrais qu’un certain temps, je le sens… car le fond du sablier avale doucement graine après graine et vide son espace supérieur à la vitesse avec laquelle il vide mon espoir de trouver chaussures à mes pieds. Je lâche de plus en plus prise. Avec le temps, je lâche même mon envie de réaliser mes rêves et l’espoir de pouvoir le faire. J’ai peut-être besoin de cette expérience pour encore avancer spirituellement et m’accorder davantage au chemin le moins fréquenté… mais il est aussi possible qu’il s’agit du dernier abandon et de rendre petit à petit le souffle qui m’a été donné à la naissance… 💨💨💨🎈

J’aspire à des relations et des moments simples, complices, faciles, sincères et authentiques. Je peux m’imaginer que la plupart d’entre nous pense vivre à déjà. Pourtant, avec ma sensibilité et ma conscience d’enfant indigo, je ne vois que des gens qui font défiler sans cesse des masques de protection liés à leurs blessures. Ça donne du superficiel qui plait à l’ego, avec un brouhaha verbal qui masque un fond de tension permettant des règlements de compte, des conflits, de la violence et des comportements limitants humains divers, conscients ou inconscients, de faire la fête. Chacun des convives cherche généralement à combler ses manques et ses douleurs en répétant encore et encore le même scénario… A force, je trouve ça fatiguant… 🥱 

sheep-2372148

Même si je ne juge personne, puisque j’étais moi-même prisonnier de ce fonctionnement pendant de longues longues années, j’en suis las. Alors, quand je suis invité, je sens par anticipation ce qui m’attend et je décline souvent gentiment. Pour ne pas blesser, je prétends préférer rester avec moi. Au fond c’est faux, bien évidemment, et par la suite je peux me sentir encore plus seul. Mais, trop c’est trop. Je ne me sens pas à ma place quand il y a trop de bruit et qu’à force d’essayer d’être entendu, plus personne écoute l’autre… Avec ma sensibilité, j’entends pic après pic de l’un à l’autre… refus, castration, renie, limitation, humiliation, rejet, manipulation, violence, intrusion, etc. Parfois c’est seulement tout petit, mais je ressens toutes les émotions successives que cela provoque… 😰

Sur le moment, une fête ou un repas partagé peut sembler sympa, mais souvent c’est le lendemain que certaines personnes viennent me voir pour partager ce qu’elles ont mal vécu. Je pourrais participer aux événements et me dire qu’être juste une présence heureuse suffit… mais je n’ai plus l’impression d’appartenir à ces scénarios sociaux répétitifs comme ceux-là… et participer uniquement pour manger comme j’ai pu le faire dans le passé n’a pas de sens non plus. Je suis assez libre pour pouvoir choisir et même si j’ai l’impression que la Vie m’invite à socialiser, je n’en ai vraiment pas envie. Je refuse ouvertement l’obstacle… et le défi que la Vie me lance ! Je prends responsabilité de mon choix et de ses conséquences. Je préfère rester seul et préserver mon calme. 🙅‍♂️

vitaliy-anokhin-60CthkkW-e8-unsplash

En même temps, je considère que je suis là pour aider ceux qui le désirent à sortir de leurs conflits et créer des relations harmonieuses durables. Mais, la plupart d’entre nous ne semblent pas vraiment intéressés. Je constate que la plupart des personnes pensent avoir déjà compris, tout en ayant en même temps un comportement intrusif violent pathologique chronique. Alors, je ne peux rien faire, à part espérer tomber un jour sur la ou les perles rares prêtes à tisser jusqu’à l’Amour et l’Unité ensemble et créer l’harmonie à plus petite échelle. Je suis conscient que pour cela cette ou ces personnes ont besoin d’avoir assez souffert pour avoir le désir profond de quitter les scénarios répétitif superficiels de l’ego et entrer dans la Vie Vraie… et ça, ce n’est pas rien ! 🌀

Pour le moment je n’ai pas encore d’appel pour aller ailleurs. Hormis une petite visite de deux jours à Bordeaux la semaine prochaine pour me changer les idées, les choses semblent pour l’instant toujours se dérouler doucement ici à Baffrancou. Je me pose le plus possible dans ma situation, mais je vois bien qu’en même temps j’essaie de sentir quelle sera ma voie de passage prochaine. Peut-être que Baffrancou sera le berceau de la Grande Famille et pour l’instant j’ai l’impression que mes Amis apprécient encore mon aide… mais je me sens de plus en plus prêt à aller n’importe où sur le globe pour tisser sincèrement pour la Grande… ou plutôt la Petite Famille. Ma priorité est clairement la Petite… 🪡

Je vous souhaite une délicieuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

2 commentaires sur « Pas à ma place ~ Not in my place »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s