Le même rêve ~ The same dream

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Je pense que la plupart des gens sur cette terre rêvent de paix, de prospérité, de santé et d’harmonie. Je pense même que beaucoup d’entre eux rêvent de co-créer un monde d’Unité et d’Amour comme moi. Je pense que si je cherchais un groupe de gens qui partagent le même rêve que moi, j’en trouverais une multitude. Pourtant, je ne m’en approche pas et je garde même bien volontairement mes distances. Je m’imagine que certains se demandent pourquoi…

Je fais des progrès ~ I’m making progress

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Le confinement officiel est terminé depuis bien longtemps déjà ici en Israël. Pourtant, à part pour faire quelques courses, je n’ai pas quitté ma chambre. Ça commence à se voir, car je suis pâle comme je ne l’ai encore jamais été. Au début ça m’arrangeait bien. Rester tranquille dans ma tanière va bien à l’homme casanier que je suis. Du coup, j’en profite, parce que je sais par habitude que ça ne va pas durer.

Sans rendez-vous ~ Without appointment

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Je viens d’écouter un Ami pendant une bonne heure. Il m’a livré la première partie liée au processus de deuil/libération qu’il est en train de faire par rapport à son père. Il a vidé son sac et j’ai accueilli ses mots avec mon coeur. Chaque histoire que je découvre à travers ceux que j’accompagne parle d’une partie de la mienne. Parfois, comme cette fois-ci, c’est presque du copier-coller. C’était comme si c’était moi qui parlais à travers sa bouche et avec ses mots.  

Jour de Jérusalem ~ Jerusalem day

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Pour la première fois depuis une dizaine de jours je suis assis dans ma chambre en train d’écrire, avec la fenêtre enfin à nouveau ouverte. Ces derniers temps, le thermomètre a dépassé systématiquement les 40°… et même si ici à Modi’in la chaleur est plus sèche et moins violente qu’à Tel Aviv, je suis resté sagement confiné pour m’en échapper. Même pendant les nuits la chaleur restait flottante entre 34° et 38°. Ce n’était pas encore un chamsien avec le vent du désert (sirocco), qui annonce le dépassement de 50°, mais largement suffisant pour me faire réaliser que je me trouve bel et bien au moyen-orient.

Le piège du maître ~ The master’s trap

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Pour moi, un vrai « maître » fait des maîtres… pas des disciples. C’est une simple cohérence avec la notion d’Unité et d’Amour. Par simple effet miroir, nous sommes entourés de ce que nous sommes. Alors, quelqu’un qui est considère comme un maître et qui se trouve entouré de disciples, n’a, de mon point de vue, pas atteint l’état de maîtrise… peu importe la beauté de ses actes ou le niveau de son charisme. Pour moi, un maître véritable n’est que maître de lui-même et n’a plus aucun besoin ni envie de s’occuper de qui que ce soit. Il s’occupe de lui-même et par son exemple il devient le changement dont le monde a certainement besoin. 

Je tapote ~ I tap

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Ça fait depuis plusieurs années que j’ai compris que mon masculin ne peut trouver des racines saines que dans un féminin puissant. Depuis cette compréhension, je cultive mon féminin et je calme mon masculin. C’est presque, ou peut-être justement exactement la même chose, que la relation entre mon Etre et mon ego. Je me suis rendu compte qu’au fur et à mesure que mon féminin retrouve sa place et sa puissance, mon masculin se redresse et devient plus puissant également… et cela sans effort supplémentaire.

Mon précieux ~ My precious

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Le cours d’hébreu allait trop vite pour moi aujourd’hui. J’avais l’impression de courir tout le temps sans avoir la possibilité de laisser descendre l’information. Pas évident de me retrouver comme à l’école, tout faire en même temps et de ressentir revenir ce stress de ne pas tenir le rythme et perdre pied. Pourtant la prof est sympa et rigolote… et j’ai pour le moment encore de l’avance sur les autres. Mais, vers la fin j’ai senti que j’ai décroché. La vitesse m’a propulsé hors de mon centre et j’ai senti de la tristesse, du désarroi et même un petit mal de tête…

Je tisse l’Amour ~ I weave Love

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Suivre les signes de la vie, alors que j’ai plutôt envie de reculer et de retourner dans ma tanière… Ouvrir mon cœur, au lieu de le fermer pour me protéger encore et encore contre la douleur affective… Rester positif et constructif, alors que régulièrement j’ai envie jeter l’éponge… Transformer l’état amoureux en amour véritable avec une partenaire même si l’attirance du départ est complètement partie et que je me trouve face à un point de rupture… Continuer mon chemin, au-delà du point de non-retour, même si je ne vois pas d’issue… Etre un apprenti éternel, curieux, jeune, fou et innocent… et garder le sourire sur le visage et dans le coeur en toute circonstance… 

Plus de violence ~ No more violence

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

La proposition, d’une des participantes à la réunion de La Grande Famille hier soir, a été de jouer tous ensemble avec le miroir à partir d’un tirage d’une seule carte d’Osho. Normalement, la carte tirée, Voyager, représente pour moi un message simple et très clair. C’est là justement tout l’intérêt du miroir, car je suis invité à tenir scrupuleusement compte de la vision et de l’interprétation des autres si je veux capter l’indice que l’univers m’envoie.