Servitude ou service ~Servitude or service

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

D’avoir écrit hier sur ma période à l’Académie Militaire m’a replongé dans l’époque de l’armée. Ce n’était que 8 ans au total, 4 à l’académie et 4 dans les troupes. Je pense que ce qui m’a surtout plu c’était la clarté… tout était stipulé dans des règlements. Chaque caserne et chaque unité avait sa réglementation, chaque mission avait ses ordres spécifiques, chaque fusil, canon, tank ou véhicule avait des documents indiquant exactement de quoi il était composé. C’était simple parce qu’il y avait une structure claire et solide et une réponse pour chaque situation. En même temps c’était compliqué parce qu’il fallait beaucoup savoir, retenir et maitriser. Il fallait être au courant de tout, rester en top-forme, donner l’exemple en permanence, former ses soldats et représenter son unité, son arme ou service, l’armée, le pays et même la reine. Pour être un bon officier, il fallait exceller dans l’art de la conformité… 👑

J’étais très apprécié dans mon unité et dans le bataillon, parce que j’étais vraiment un bon officier. Je donnais l’exemple en permanence et mes résultats étaient en conséquence. Mon unité de combat avait même été notée un jour comme la meilleure au cours d’une manoeuvre live en Allemagne. C’était une unité d’artillerie de l’air et il y avait des vrais avions qui s’entrainaient sur nous avec leurs techniques diverses d’attaque. J’étais très fier de nos performances à l’époque. Le vent a commencé à tourner quand j’étais mis très tôt sur la fonction de commandant de compagnie. Avec ma propre compagnie cela s’est passé impeccablement. Mais, quand il fallait prendre le commandement d’une compagnie voisine et que j’ai vu le bordel que d’autres officiers faisaient de leurs unités… puis que j’ai constaté la même chose un peu partout par la suite, j’ai reçu un coup de masse dont je ne me suis jamais remis. La fierté pour mon uniforme a disparu rapidement et mon départ proche était devenu inévitable. 💫

IMG_1283

L’armée m’a surtout permis de créer une structure interne que je n’avais pas, puisque j’étais élevé uniquement par ma mère. J’ai appris à obéir à l’autorité masculine, à faire partir d’un groupe d’homme, à explorer et à trouver des solutions aux problèmes, à régler des désaccords autrement, à prendre ma place de chef de manière responsable et à accomplir des missions efficacement. C’est aussi grâce à cette période de ma vie que je n’ai jamais eu peur au cours de mon cheminement de dépouillement. Je connaissais parfaitement ma force et mes limites et je savais survivre avec peu d’une manière vraiment simple. L’armée m’avait préparé pour un pire éventuel. J’étais entrainé pour être un manager professionnel. C’est la blessure de trahison qui crée des managers. Mon masque de contrôlant faisait que rien ne m’échappait. Il m’a fallu de longues années pour comprendre comment transformer mes aptitudes de management, qui venaient donc de mes blessures, en leadership. En gros, un contrôlant a toujours besoin d’être le chef et de diriger des choses pour atteindre un objectif. Un leader est quelqu’un qui a transcendé ce besoin et pour qui le bien-être de son équipe vient au premier plan… quitte à ne pas atteindre l’objectif. Il n’a pas vraiment besoin de cette place et préfère généralement rester invisible. 👀

Il y a un sens profond pour moi derrière le fait de retrouver à nouveau uniquement des hommes sur Zoom pour « Le Souffle de Vie ». Je m’y suis préparé intérieurement pendant deux ans avec le groupe de femmes. C’est plus facile pour moi avec elles… plus simple et plus naturel. Certainement parce qu’il y a une sorte de complémentarité… même si en même temps je fais partie de ceux qui ont indélébilement blessé la femme et le féminin depuis des millénaires. Avec les hommes l’enjeu est différent. Les femmes ont besoin de retrouver leur place de puissance véritable. Elles cherchent déjà depuis environ un siècle et sont de ce fait beaucoup plus enseignables que la plupart des hommes que j’ai rencontrés. De mon point de vue, les hommes doivent avant-tout libérer une place qui n’est pas la leur et quitter en même temps une sorte d’orgueil de déjà tout savoir. Ils ont besoin de redevenir d’abord enseignables mais par une manière douce et fraternelle sincère, puisque derrière chaque homme se cache un grand enfant blessé. Les deux ont été coupé de leur énergie originelle, mais pas de la même manière. La femme a plutôt été reniée, objectisée et violentée… et l’homme plutôt castré, berné et vidé… Je considère que c’est ma mission de les aider à trouver la place qui leur revient de droit et de créer une harmonie véritable entre nos polarités… ☯️

IMG_1288

C’était bon de les retrouver hier. Je me sens bien entre frères… même si je suis un peu plus sur le qui-vive qu’entre soeurs. Un combat de coq potentiel n’est jamais bien loin et il me faut tous mes acquis pour trouver et pour garder une harmonie naturelle et authentique. Nous étions déjà 6, dont 2 nouveaux. Au début, j’ai re-expliqué le cadre… c’est-à-dire, explorer un aspect de soi pendant une semaine à partir du miroir et les signes… partager le fruit de chaque exploration avec les autres par écrit par mail et WhatsApp… faire le point ensemble chaque lundi… tout en se respectant l’un et l’autre, grâce au jeu de territoire. Un programme simple… Mon intention est toujours la même, aider l’autre à devenir autonome et souverain dans sa vie en retrouvant une communication vivante et guidante entre lui et la Vie-même. Et c’était riche hier ! Les paroles du coeur de mes frères me semblaient venir facilement et comme les abeilles j’ai rapidement pu faire mon miel avec l’information reçue. D’ailleurs, c’était certainement très bon pour moi, puisque je n’ai pas vu le temps passer. ⏰

Il s’agit de transformer la servitude masculine egotique en service sacré. Il est clair pour moi aujourd’hui, plus que jamais, que je suis au service de ma compagne, de toutes mes compagnes. J’ai reçu l’information plutôt comme une affirmation, comme une validation que mon attitude du moment est juste. J’en avais vraiment besoin, parce que j’avais malgré tout beaucoup de doutes. Par contre, la pratique n’est pas si simple que ça. Si mes paroles ou mes actes viennent de mes blessures, même partiellement, mon service n’en est pas ! Dans ce cas ce serait plutôt de la servitude et je me trouverais comme un gentil toutou face à une femme dans son pouvoir sur moi. Elle ne sera jamais contente, satisfaite, comblée ou nourrie… puisque, même si elle ne le sait pas forcément, c’est en fait ma Puissance d’Homme Véritable qu’elle cherche. Si, en revanche, mes interactions viennent de mon Etre, que la peur et mes blessures sont absentes, quelque chose chez ma partenaire va être nourri lentement et durablement en profondeur. C’est ça qui va lui permettre de trouver sa Puissance Véritable à son tour. Ce n’est pas nécessairement confortable pour elle, puisqu’elle cherche logiquement un réconfort rapide et direct. C’est là où je suis réellement au service… à travers ma compagne, je sers la Grande Vie et le Sacré… Un vaste programme qui demande beaucoup de discernement… ❤️

Je vous souhaite une sacrée journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

2 commentaires sur « Servitude ou service ~Servitude or service »

  1. Bonjour Michael. Petit coucou d’une Aixoise qui a partagé avec toi des moments de consultation sous les arbres du parc de la Torse. Merci pour la musique que j’ai écouté avec le cœur… C’est souvent le cas avec les morceaux que tu partages… Après une pause (de mon côté) contente de te lire à nouveau. Quelle surprise de te savoir en Martinique ! Bonne route à tous tes projets. De grosses bises. Suzanne

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s