Ligne 104 ~ Line 104

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack


Michael Ă  Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

Ma vie se simplifie imperceptiblement de jour en jour. Vu de l’extĂ©rieur elle devient de moins en moins intĂ©ressant. Je comprends trĂšs bien pourquoi mon journal est moins lu depuis quelques mois. C’est logique, car pour celui qui ne perçois que la surface des choses, je n’apporte plus rien. IntĂ©rieurement, c’est tout le contraire chez moi. J’ai fortement la sensation que je me rapproche enfin de l’Ă©tat oĂč le besoin d’exister pour qui que ce soit ou quoi que ce soit, n’est plus. J’aime ça… Oh, mon ego peut encore lutter de temps en temps, mais ce n’est pas lui le chef de la bande. 

Je pense sincĂšrement que nous avons beaucoup Ă  apprendre des animaux. Ils traversent ainsi de maniĂšre discrĂšte notre existence pour y partir sans y laisser de traces. C’est bizarre de penser que nous soumettons, battons, castrons, dressons, enfermons, humanisons, chassons, abattons et mangeons ainsi nos amis et nos enseignants… J’aime bien observer des gens qui disent aimer « leurs » animaux et voir de quelle maniĂšre cela s’exprime. Je ne peux pas vraiment partager mes pensĂ©es avec quelqu’un qui « aime » ainsi, si je ne veux pas crĂ©er une dispute Ă©liminatoire… mais, sincĂšrement, si peu de conscience me fait souvent honte d’ĂȘtre un humain.

Moi-mĂȘme, je ne suis qu’un animal qui marche sur deux jambes. Je fais parti d’une espĂšce un peu particulier qui s’entretue, qui se pense supĂ©rieure aux autres et qui fonctionne comme si la terre lui appartenait. Depuis quelques annĂ©es, je sens de plus en plus Ă  quel point je ne suis que de passage ici et que, justement, rien ne m’appartient. Alors, moins que je laisse des traces, mieux que je me porte et que je me sens. Je n’ai pas besoin de construire une maison, une sociĂ©tĂ©, une famille, un Ă©difice… ou d’Ă©crire un livre, faire des enseignements et changer le monde. Cette pression que j’ai pu sentir encore il y a Ă  peine quelques annĂ©es est enfin parti. Je me sens plus riche et en paix… et quelque chose me dit que cela fait partie du chemin vers la Maison.

home-2406416_1280

Ma vie devient extraordinairement ordinaire et je me laisse ainsi absorber par le nĂ©ant. C’est encore une de ces passages transformatrices que je traverse et qui dĂ©bouche sur… je ne sais oĂč ni quoi. C’est rigolo car la vie n’est en fait qu’une succession de passages de cet ordre. Dans celui-ci je me vois disparaitre progressivement. Tout ce que je fais est pour Moi… et en mĂȘme temps pour Le Grand Tout. Personne ne m’observe, c’est uniquement entre la Vie et Moi. Aucun regard extĂ©rieur influence mon comportement. Je me trouve seul face au Grand Manitou… Je suis lĂ , j’observe, j’Ă©coute, et si je peux j’obĂ©is Ă  ce que je pense qu’il me demande.

Hier, ainsi, j’ai quittĂ© ma chambre vers 7 heures 30 et j’ai pris mon bus habituel, le 104 qui s’arrĂȘte de l’autre cĂŽtĂ© de la rue. Cette fois-ci je n’avais pas de destination, puisque je suis en vacances. J’avais compris qu’il fallait juste que je sorte de ma taniĂšre, alors j’ai obĂ©is. Je suis allĂ© jusqu’au terminal, la gare Savidor au nord de Tel-Aviv… puis j’ai pris le train pour rentrer et revenir dans ma chambre 3 heures plus tard. J’ai bien aimĂ© le trajet et l’aventure… toutefois, une fois de retour, j’ai bien compris que je n’avais pas eu besoin de faire cela. Je me suis senti dĂ©saxĂ© et un peu perdu… alors, j’ai mangĂ©. 

63ae5822-5b55-4935-b49d-2cc5a513d903

J’ai compris par le miroir que pour aller plus loin aujourd’hui… je dois moi-mĂȘme mieux appliquer le miroir ! Alors, en vĂ©rifiant de plus prĂšs, le miroir me dit depuis quelques temps de m’occuper de moi, de mon Ă©nergie, de mon espace vitale et de chercher systĂ©matiquement l’harmonie en moi… de vivre ma vie telle qu’elle est, faisant en toute simplicitĂ© ce qui me maintient en harmonie. J’y reconnais un compliment et un cadeau de la Vie. Je comprends qu’aprĂšs plus de 20 ans de re-conditionnement de mes senses et de mes pensĂ©es, je peux peut-ĂȘtre enfin re-Ă©couter Ă  nouveau mes sensations et ma tĂȘte pour savoir ce qui est bon pour moi.

Alors, aujourd’hui ce sera trĂšs simple. Je n’ai pas envie de sortir. Alors, aprĂšs avoir mis en ligne cette page de mon journal, je vais avancer dans mon cahier d’exercises d’hĂ©breu jusqu’Ă  13 heures. AprĂšs mon rendez-vous d’accompagnement, je vais me reposer un peu avec des Ă©pisodes de Supergirl qui se bat contre des Aliens. Si j’ai envie et que je rĂ©ussi Ă  m’extraire de ma drogue, je ferais ma dose journaliĂšre de Duolingo et m’occuperai de ces 180 nouveau mots et verbes que je suis censĂ© connaitre demain… pour un des cours d’hĂ©breu que notre prof nous offre pendant nos vacances.  

Douce journĂ©e Ă  nous tous… ∞❀∞   




union-jack-1027898

Michael in Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

My life is imperceptibly simplifying day by day. Seen from the outside it becomes less and less interesting. I understand very well why my blog is less read these recent months. It makes sense, because for those who only perceive the surface of things, I no longer bring anything. Internally, it’s the opposite with me. I have a strong feeling that I am finally approaching the state where the need to exist for anyone or anything is no longer. I like it … Oh, my ego can still struggle every now and then, but he’s not the leader of the gang.

I sincerely believe that we have a lot to learn from animals. They thus cross our existence in a discreet way to leave without leaving any traces. It’s weird to think that we subdue, beat, castrate, train, lock up, humanize, hunt, slaughter and eat our friends and teachers in this way … I like to observe people who say they love « their » animals and see how it is expressed. I can’t really share my thoughts with someone who « loves » that way, if I don’t want to create an argument … but, frankly, so little conscience often makes me ashamed of being human.

I myself am just an animal that walks on two legs. I am part of a rather particular species which kills members of its own kind, which thinks itself superior to the others and which functions as if the earth belonged to them. In recent years, I have felt more and more to what extent I am only passing through here and that, precisely, nothing belongs to me. So, the less I leave marks, the better I am and feel. I don’t need to build a house, a society, a family, a monument … or write a book, teach and change the world. This pressure that I could still feel just a few years ago is finally gone. I feel richer and at peace … and something tells me that this is part of the journey Home.

home-2406416_1280

My life becomes extraordinarily ordinary and I thus let myself be absorbed by nothingness. It is still one of those transformative passages that I go through and which leads to … I do not know where or what. It’s funny because life is in fact only a succession of passages of this order. In this one I see myself gradually disappearing. Everything I do is for Me … and at the same time for The Great Everything. Nobody is watching me, it’s only between Life and Myself. No outside look influences my behavior. I find myself alone facing the Big Manitou … I am there, I observe, I listen, and if I can I obey what I think he asks of me.

Yesterday, thus, I left my room around 7:30 am and took my usual bus, the 104 which stops on the other side of the street. This time I had no destination, since I am on vacation. I understood that I just had to get out of my lair, so I obeyed. I went to the terminal, Savidor station north of Tel Aviv … then I took the train back and arrived in my room 3 hours later. I enjoyed the ride and the adventure … however, when I got back I understood that I didn’t need to do this. I felt off center and a bit lost … so I ate.

63ae5822-5b55-4935-b49d-2cc5a513d903

I understood through the mirror that to go further today … I must apply the mirror better myself! So, by checking more closely, the mirror has been telling me for some time to take care of myself, my energy, my vital space and systematically seek harmony in me … to live my life as it is. is, doing in simplicity what keeps me in harmony. I recognize it as a compliment and a gift of Life. I understand that after more than 20 years of re-conditioning my senses and my thoughts, maybe I can finally re-listen to my feelings and my head again in order to know what is good for me.

So today it will be very simple. I do not feel like going out. So, after I upload this page of my journal, I’m going to move forward through my Hebrew workbook until one o’clock. After my accompaniment date, I’m going to rest a bit with episodes of Supergirl fighting Aliens. If I feel like it and manage to extricate myself from this drug, I will do my daily dose of Duolingo and take care of those 180 new words and verbs that I’m supposed to know tomorrow … for one of the lessons of Hebrew that our teacher gives us during our vacation.

A nice day to all of us … ∞❀∞

8 commentaires sur « Ligne 104 ~ Line 104 »

  1. Merci Michael de ce partage, je me sens aussi guidĂ© par le non faire, le centrage sur moi m’aime, afin d’aller vers plus de sĂ©rĂ©nitĂ©. La vie offre son lot d’une succession d’enchaĂźnements de faits qui sont le signe d’un Ă©norme mouvement et transformation . J accueille toutes les manifestations qui me font ressentir que je suis sur la voie, et me laisse porter par les Ă©motions qui en dĂ©coulent en acceptant ce qu’elles m’ apportent de rĂ©flexions. des bisous et une belle journĂ©e

    Aimé par 2 personnes

  2. Bonsoir Michael, j’accueille tout ce qui passe dans ma vie, ces jours, les sourires, les contre temps, comme ma dĂ©connexion a tes articles pourquoi ?
    voilà la réflexion qui arrive sur cet écrit
    belle nuit étoilée

    Aimé par 1 personne

  3. 😊💖PensĂ©es et amitiĂ© Michael…ton article est mon clin d’Ɠil du jour..et puis la ligne 104 😂😂c’est le clin d Ɠil des anges non ? â˜€ïžđŸ„°đŸ„°

    J'aime

  4. Coucou,
    Je reprends ces mots de ton post:
    « Je comprends qu’aprĂšs plus de 20 ans de re-conditionnement de mes sens et de mes pensĂ©es, je peux peut-ĂȘtre enfin re-Ă©couter Ă  nouveau mes sensations et ma tĂȘte pour savoir ce qui est bon pour moi. »
    Et j’en pense:  » MichaĂ«l et la Vie soient louĂ©s! « đŸ™

    Supergirl ce super-hĂ©ros qui change le monde parce que la Vie lui demande… â€ïžđŸ˜

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s