Du miroir au GPS ~ From mirror to GPS

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack


Isabelle de Muret, FranceÂ đŸ‡«đŸ‡·Â Â 

D’abord une incomprĂ©hension.

Je croyais avoir saisi le miroir et je me demandais pourquoi Michael parlait aussi de GPS.

Pourquoi deux mots pour nommer la mĂȘme chose ? Encore ce besoin de la contrĂŽlante de comprendre, pour mieux maitriser


Ce qui Ă©tait clair : le miroir me reflĂšte exactement, Ă  un instant T, ce n’est que le retour de mon image, donc forcĂ©ment vrai.

Je ne suis pas devant un stand de foire oĂč des glaces dĂ©formantes m’étirent Ă  l’infini en hauteur ou en largeur, ou carrĂ©ment me renversent la tĂȘte en bas .

Non, je sais que l’image m’est fidùle
 Mais je ne sais qu’en faire !

Comment je le pratique ?

Chaque jour je relùve mes jugements sur les personnes que je vois, ce que j’aimerais leur dire, ce que je lis sur une affiche ou entends dans un film.

Et j’essaie de rester simple, de prendre directement pour moi ce qui est là.

Je vous livre la synthùse de mon miroir d’hier, enfin un peu longue pour une synthùse :

Silence… Je me rĂ©pĂšte… Ne pas maĂźtriser… Je suis encore trop envahissante… Je suis trop grosse, je prends trop de place… Pourtant la vie tire la sonnette encore et encore… Laisser mon homme tranquille… C’est trop compliquĂ© en rĂ©alitĂ©… SimplicitĂ©… Faut-il que je le perde pour comprendre ?… Cesser de me plaindre !… LĂącher prise…

C’est comme une pluie de reproches qui pleuvent sur ma tĂȘte, qui crispent mes Ă©paules et refroidissent mon cƓur. Non, je ne reviendrais pas Ă  la geignarde ! Celle-lĂ  je la pratique depuis assez longtemps pour savoir qu’elle ne me laisse jamais en paix.

Et puis ce soir un verrou a sauté, en éclairant un domaine plus léger, plus facile à transformer.

genial-geo-trouvetou-9782344010235_0

Depuis toujours je cours aprĂšs le temps, j’ai l’impression que mes nuits me volent mes jours. Je lutte contre le sommeil pour prolonger l’éveil, profiter de ces heures silencieuses dans ma maison, je lis, j’écris, je regarde un film, je profite de tout ce que je n’ai pas pu caser dans ma journĂ©e trop pleine. J’ai l’impression de jouer un tour Ă  la nuit, de dĂ©rober un peu de moi Ă  sa noirceur.

Je suis depuis plusieurs années avec un compagnon qui vénÚre ses nuits autant que je prolonge mes jours, et je ne voyais toujours rien.

Et ce matin mon miroir me dit d’allonger mes nuits.

Et pour la premiÚre fois, je décide de le suivre, bien consciente que quelque chose en moi lutte
 Pour maintenir ma lutte, pour me garder dans un chemin familier.

Et j’ai compris

Le « miroir » c’est regarder dans la glace mes reflets…

Le GPS c’est dĂ©cider de faire ce que le miroir pointe !

Receptivity

Je suis allĂ©e chercher la signification des initiales anglaises GPS, et je prĂ©fĂšre parler de gĂ©olocalisation, qui me ramĂšne Ă  GĂ©o Trouvetou, le hĂ©ros de mes premiĂšres bandes dessinĂ©es. J’adorais ses astuces pour arriver toujours Ă  ses fins par des chemins improbables. Je retrouve le mĂȘme miracle lorsque je me mets en route avec l’application GPS de mon tĂ©lĂ©phone : elle me conduit toujours vers la destination que je lui indique.

La seule diffĂ©rence, et de taille, c’est qu’avec le miroir je ne choisis pas la destination, je ne la connais mĂȘme pas ! Vous imaginez le stress pour la trahie que je suis et qui a du mal Ă  lĂącher les manettes ?

Et je viens de tirer la carte de la rĂ©ceptivitĂ©. C’est une confirmation. Quel meilleur moment pour moi que la nuit pour ĂȘtre dans l’accueil ?

Je rejoins mon lit de ce pas, je vous raconterai


Isabelle




union-jack-1027898

Isabelle from Muret, FranceÂ đŸ‡«đŸ‡·Â Â 

First a misunderstanding.

I thought I grabbed the mirror and wondered why Michael was also talking about GPS.

Why two words to name the same thing? Still this need for the controller to understand, to master better 


What was clear: the mirror reflects me exactly, at a time T, it is only the return of my image, therefore necessarily true.

I am not in front of a fair stand where deforming mirrors stretch me endlessly in height or in width, or overturn me upside down.

No, I know the picture is true to me … But I don’t know what to do with it!

How do I do it?

Every day I note my judgments on the people I see, what I would like to tell them, what I read on a poster or hear in a film.

And I try to keep it simple, to take what’s there directly for me.

I give you the synthesis of my mirror of yesterday, finally a little long for a synthesis:

Silence … I repeat myself … Do not control … I am still too invasive … I am too fat, I take up too much space … Yet life is ringing the bell again and again … Leave my quiet man … It is too complicated in reality … Simplicity … Do I have to lose it to understand? … Stop complaining! … Let go …

It’s like a rain of reproaches that rain on my head, that tense my shoulders and cool my heart. No, I would not come back to the whiner! I’ve been practicing this long enough to know that it never leaves me in peace.

And then tonight a skip lock, lighting up a lighter area, easier to transform.

genial-geo-trouvetou-9782344010235_0

I’ve always run after time, I feel like my nights are robbing me of my days. I fight against sleep to prolong my waking hours, take advantage of these silent hours in my house, I read, I write, I watch a film, I take advantage of everything that I could not put in my busy day . I feel like I’m playing a trick at night, hiding a little bit of myself from its darkness.

I have been for several years with a companion who worships his nights as much as I extend my days, and I still saw nothing.

And this morning my mirror tells me to lengthen my nights.

And for the first time, I decide to follow him, well aware that something in me is struggling … To maintain my struggle, to keep me on a familiar path.

And I understood

The « mirror » is looking in the mirror at my reflections …

GPS means deciding to do what the mirror points at!

Receptivity

I went to seek the meaning of the English initials GPS, and I prefer to speak of geolocation, which brings me back to GĂ©o Trouvetou, the hero of my first comics. I loved his tricks to always achieve his ends by improbable ways. I find the same miracle when I set off with the GPS application on my phone: it always leads me to the destination I tell it.

The only difference, and of size, it is that with the mirror I do not choose the destination, I do not even know it! Can you imagine the stress for the betrayal that I am and who has trouble letting go of the joysticks?

And I just pulled the receptivity card. It’s a confirmation. What better time for me than at night to be receptive?

I rejoin my bed right away, I will tell you


Isabelle

8 commentaires sur « Du miroir au GPS ~ From mirror to GPS »

  1. EurĂąka ! Je me vois. ENFIN (ou ENFANT), le miroir ! Qu’est-ce que j’ai aimĂ© voir Geo Trouvetou. Je me suis laissĂ©e aller Ă  tes mots, juste parce c’est bon, et puis j’ai mis la chanson : David Bowie – Space Oddity. Parce que lorsque je ne suis plus aux commandes (oui, oui, je suis contrĂŽlante), c’est la vie qui prend le relais (je perds le contrĂŽle) ! et lĂ , c’est le pied et 
 il faut que je perde pied pour admirer les Ă©toiles. C’est mieux couchĂ© et la nuit, aussi. Ah ? Un appel au rĂȘve ? RĂ©apprendre Ă  rĂȘver ? MERCI Isabelle. Magnifique texte ce jour.

    Aimé par 2 personnes

    1. Heureuse de partager un peu d’enfance avec toi.
      Je suis allĂ©e rĂ©Ă©couter Space Oddity, et j’ai pensĂ© Ă  mon compagnon qui « est » dans les Ă©toiles : c’est aussi son travail, il les regarde, il les aime, il en rĂȘve ! Et pourquoi pas apprendre Ă  rĂȘver avec lui? Et laisser les commandes Ă  la tour de contrĂŽle ? Hummmm…
      Merci de tes mots Maryse, qui m’offrent cette nouvelle proximitĂ© vers mon Amoureux !
      Un plaisir de te lire, en attendant ton prochain post.
      đŸŁđŸ§šâ€â™€ïžđŸ„°

      Aimé par 2 personnes

  2. Merci Isabelle pour cette explication qui m’Ă©claire. Mon GPS tel une boussole a perdu le nord. Pour moi en ce moment c’est trĂšs confus, je vois mes miroirs mais pour le GPS…c’est une autre affaire. Cependant hier j’ai entraperçu un chemin Ă  suivre, enfin une lumiĂšre qui m’indique vers oĂč me diriger. Et j’y vais le coeur lĂ©ger.

    Aimé par 2 personnes

    1. Super contente de te savoir le coeur léger, merci de tes mots.
      J’aime cette lumiĂšre qui ouvre ton chemin, et peu importe que le nord soit indiquĂ© ou pas.
      Aujourd’hui je me sens plutĂŽt Ă  l’ouest, et c’est ok.
      Juste un peu dur d’ĂȘtre loin de nos partages et hugs chaleureux !
      A tout bientĂŽt
      đŸ€—

      Aimé par 1 personne

    1. Ton Ă©coute bienveillante et stable m’est prĂ©cieuse.
      Toujours un chemin d’apaisement vers le masculin, souvent paisible, et quelques fois quand ma colĂšre encore prĂ©sente se dirige vers toi, au moins je sais qu’il ne s’agit QUE de moi !
      Merci de ta présence Michael,
      Et Ă  tout de suite.

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s