Territoire subtil

La Guériniere (85), France 🇫🇷

Je me sens de mieux en mieux dans ma famille fraichement composée. Les journées se passent en douceur et en toute simplicité. La structure familiale, présente discrètement en arrière plan, me suffit… et je me trouve finalement en train de faire quasiment les mêmes choses que quand je suis seul. 😉

Là, pendant que j’écris, quelques uns sont en train de danser dans le salon, d’autres sont en réunion de famille et je vois même que quelqu’un est en train de faire un peu de ménage. Les nuages sont en train de se dissiper et la chaleur revient. Hier, j’ai eu carrément froid… ce qui ne nous a pas empêché d’aller manger une glace à Noirmoutier pour fêter l’anniversaire d’une soeur. 😉

IMG_2119-001

Là, on est mercredi matin et nous avons dépassé la moitié du temps ensemble. Heureusement il reste encore 4 jours. Le premier participant part aujourd’hui. Je suis content que ce ne soit pas moi, car ça aurait été trop tôt. Quelque chose me nourrit en profondeur et j’aime ça. Grâce aux partages autour des collations je perçois que ça avance pour tout le monde et que la famille est en train de devenir un terreau propice à l’expression créative individuelle. 🤪

Je me sens de plus en plus en sécurité et j’assume progressivement mon rôle de Fédérateur et de Garant de l’Harmonie. J’ai même une casquette que je mets quand j’interviens. C’est la première fois de ma vie que je suis dans un groupe sans sentir la pression de devoir animer, accompagner ou une quelconque autre obligation. Même en tant que participant d’un stage je ne me suis jamais senti aussi serein et bien au sein d’un groupe. 🙃

Plus les membres de ma famille et tribu respectent leur territoire, mieux je me sens. C’est un sujet qui revient régulièrement et chacun peaufine comme il veut et comme il peut sa manière d’occuper son espace. La diminution de critique, de plaintes et d’autres formes d’agressions envahissantes et limitantes, font que le climat commence à réveiller doucement l’audace de s’exposer dans sa différence et son originalité. 😍

Certes, les sorciers, druides ou guérisseuses ne se sont pas encore ouvertement manifestés… et ce n’est pas vraiment le but du voyage, d’ailleurs. Il s’agit plutôt de créer les circonstances adéquates “qui permettent”. Pour que j’ose exprimer mon originalité, j’ai besoin de me sentir en sécurité. C’est-à-dire que j’ai besoin de savoir que mon expression va être accueillie sans jugement, ni critique… et peut-être même encouragée et stimulée. Et je pense que c’est pareil pour tous… à part quelques audacieux peut-être. 😌

Aujourd’hui j’ai pris conscience, grâce au groupe, qu’il y a au-delà du territoire physique, psychique et verbale… toute une dimension énergétique que je n’avais pas encore mentionnée. C’est peut-être l’élément du territoire le plus subtil et certainement le plus difficile à gérer. 🤔

Je remarque que nos pensées, nos intentions, nos attentes, nos sentiments et nos émotions donnent une direction vers l’extérieur à notre énergie. Ce n’est pas nécessairement conscient, ni visible… par contre, cela peut être ressenti, par ceux qui nous entourent, comme un inconfort plus ou moins grand. Certains sont tellement sensibles que le moindre débordement énergétique les empêche carrément de rester présents dans une assemblée. 😏

Ça demande vraiment beaucoup de présence et de conscience d’occuper son propre espace et de discerner quand les blessures s’activent et parasitent l’autre… que cela soit énergiquement ou par un autre biais. Jugements, jalousie, demandes mal formulées, critiques, mécontentements, plaintes, mises en question, moqueries, corrections, informations inutiles, commérage, partages non-sollicités, attentes, sauvetages et enseignements, n’en sont que quelques exemples. 😎

Je me rends compte à quel point j’ai simplement besoin de me sentir accueilli et entendu exactement tel que je suis, dans ma différence… certainement comme chacun d’entre nous. La moindre dissonance peut encore me faire retourner dans mon trou de souris où j’attends que l’orage passe. Quand chacun occupe en conscience et au mieux son territoire, ça semble bien fonctionner. Pour être honnête, je pense que c’est le remède parfait ! 😉  

Voilà, le soleil est là. Je vais en profiter un peu… A tout bientôt 💚

10 réponses

  1. Daniel Muller

    Bonjour Michael

    En te lisant maintenant je ressens de la joie et beaucoup d’envie de faire cette expérience. Il me semble que c’est exactement ce dont j’ai besoin en ce moment …
    C’est l’automne et il fait beau, je suis avec mon fils et je me sens bien malgré les vicissitudes du quotidien. J’attends un peu qu’une prochaine réunion de famille comme celle là m’appelle et que je franchisse le pas. Cela se fera naturellement, sans que j’aie besoin d’y réfléchir.

    A bientôt !

    Daniel M.

    Aimé par 1 personne

  2. Gilles

    Bonjour Michaël.
    A te lire, je connecte les douleurs de territoire qui hantent mes ancêtres. Vols de terres, spoliations, sentiments d’injustice… C’est l’histoire de ces « Français » à qui l’Etat avait fait croire que la terre d’Algérie qu’on leur donnait pour presque rien n’était pas cultivée avant eux. Mensonge colonial.
    Je sens en te lisant les erreurs dont je peux apprendre. Nul ne possède la terre. Je l’aime de m’accueillir le temps de cette incarnation. Elle m’indique à sa façon comment recevoir son aide et l’honorer.
    Je suis heureux que tu cite la dimension énergétique du territoire. Pour moi, elle émerge au fur et à mesure que je nettoie les douleurs ancestrales transmises. Merci de m’avoir éclairé sur ce point … sensible. Bises.

    Aimé par 1 personne

  3. Aujourd’hui j’ai pris conscience, grâce au groupe, qu’il y a au-delà du territoire physique, psychique et verbale… toute une dimension énergétique que je n’avais pas encore mentionnée.

    En effet moi aussi je découvre ça depuis peu. Jusqu’à présent je connaissais 2 sortes de communication. La communication verbale par la parole (langage conceptuel) et la communication non verbale par le corps ( gestuelle, mimiques, postures, regard..) Mais je n’avais pas perçu une dimension énergétique ou vibratoire ( je ne sais pas comment l’appeler) . Elle est présente dans des expressions du langage courant qui attestent de cette expérience commune à tous. Par exemple  » être sur la même longueur d’ondes » ou  » le courant passe entre nous (ou le contraire) ou encore  » il ou elle dégage quelque chose ». Et le « message passe » sans les mots et peut-être avec le corps ( surement même) mais de façon cette fois très discrète et subtile, à peine décelable sauf pour qui est averti et cultive sa sensibilité à ces ondes là.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s