The smiling swami

Amritapuri, Inde 🇼🇳

Il est vendredi 10h30
 J’ai postĂ© mon dernier article il y a Ă  peine 1 heure. Je me rends compte que j’adore ça. J’adore vous Ă©crire, m’écrire Ă  travers vous. Ca me permet de clarifier et d’intensifier mon vĂ©cu. Par contre, avant de poster mon message, je le lis plusieurs fois pour que la lecture soit aussi fluide que possible. Si je veux un texte quasi parfait, il faut que je trouve quelqu’un pour le lire, car en lisant Ă  haute voix, je relĂšve des erreurs que je ne vois pas en lecture silencieuse. Parfois, je fais lire mon texte par l’ordi. Ca marche aussi
 📭

Je perds complĂštement le contrĂŽle. J’ai dĂ©jĂ  connu ça par moment. Ca fait un bout de temps que ce travail sur la spontanĂ©itĂ© de mon enfant intĂ©rieur s’est prĂ©sentĂ© et se propage. La diffĂ©rence avec aujourd’hui, maintenant que je sais ce qui se passe pour moi plus exactement, c’est que je prends Ă©normĂ©ment de plaisir Ă  lĂącher. Plus de culpabilitĂ© du tout. Je m’en fou
 Ă  un point que vous pouvez mĂȘme pas vous imaginer. đŸ€‘

Je suis donc d’instant Ă  instant ce qui vient. Je constate que je prĂ©vois encore des « mini-trajectoires », comme au rĂ©veil par exemple. Il Ă©tait 6 heures quand j’ai regardĂ© sur mon tĂ©lĂ©phone et je me suis dit : « Je reste encore couchĂ© une demie-heure
 pas besoin de me presser. »â€Š Puis deux minutes plus tard j’étais sous la douche. Comme si j’étais envoutĂ©, un pantin
 c’est plus fort que moi. â˜ș

Comme d’habitude j’étais content de retrouver Shrinath, Donald, qui lui aussi a un mĂ©moire « temporaire », donc me raconte parfois Ă  3 reprises la mĂȘme anecdote. Je m’en fou
 j’aime cet homme. Il aime par exemple faire une comptine qu’il a du rĂ©pĂ©ter quand il Ă©tait petit : « I am Don Johnson, from Wisconsin
 » suivi par une phrase dont je ne me souviens plus. Il aime aussi y ajouter que ce n’est pas le Don Johnson de Miami Vice et que ses origines sont surement suĂ©doises. 😉

Je suis retournĂ© Ă  l’ocĂ©an pour mĂ©diter ce matin. J’avais oubliĂ© que je n’aime pas ça, mais mon enfant intĂ©rieur, lui non ! Je suis donc restĂ© peu et pendant que j’étais assis sur une chaise presque au bord de l’eau, j’ai juste pris plaisir Ă  regarder autour de moi, Ă  faire le chat. Pas moyen de me mettre dans l’état « sĂ©rieux » de la mĂ©ditation. 😊 

Sur le chemin vers l’eau je voyais Shrinath au niveau des bancs rouges en train de rentrer chez lui. Avant que je pouvais dire « ouf » j’étais Ă  cĂŽtĂ© de lui, en train de lui faire une proposition. Je lui ai invitĂ© Ă  un diner au bord de l’ocĂ©an, lui demandant s’il voulait bien reprĂ©senter la partie douce du pĂšre autoritariste avec qui je veux partager un moment de plaisir simple. Je voyais tout de suite ses yeux s’illuminer car il m’a avouĂ© ce matin que notre apprĂ©ciation Ă©tait rĂ©ciproque. Il a carrĂ©ment pris mes coordonnĂ©es, mĂȘme s’il ne sait pas se servir d’un ordi, ni envoyer des sms. Nous avons rendez-vous Ă  17h devant le snack Indien pour dĂ©marrer cet acte « psycho-magique » pour honorer, remercier et dire au revoir Ă  ce pĂšre autoritariste que j’avais et que j’étais pour moi-mĂȘme. 😉 

J’avais Ă  peine commencĂ© Ă  accepter que je remangerais ce soir et que du coup je resterais lĂ©ger jusqu’à ce diner plutĂŽt original, que je me retrouve en train de commander un petit dĂ©jeuner consĂ©quent au snack occidental. Deux sandwiches aux oeufs, deux galettes de pommes de terre, une tranche d’un pain sucrĂ© et un grand chaĂŻ. DĂ©licieux !!! Puis (j’en suis mort de rire) quand je me disais que ça suffisait, car je n’allais plus avoir assez de cash pour payer le repas de ce soir, pouf, je me retrouve en train de commander une autre tranche de pain sucrĂ© avec du beurre salĂ© et encore deux burgers aux oeufs et fromage. JE NE MAITRISE PLUS RIEN ! HEEEEEELP !!!! đŸ’„đŸ’„đŸ’„

Pendant que j’attendais ma deuxiĂšme commande, un belle homme avec un accent espagnol s’adressait Ă  moi de l’autre cĂŽtĂ© du comptoir en disant que j’étais « le swami souriant ». Ca me plaisait car en effet, Ă  chaque fois que je croisais Devanath, ce qui est son nom d’ici, il me renvoyait gĂ©nĂ©reusement mon sourire. Il me disait qu’il me voyait sourire tout le temps (YES !!!). Quand je lui expliquais l’histoire de ma « chasse aux sourires », il y a ajoutĂ© qu’Amma disait elle-mĂȘme que si tu ne peux pas faire quelque chose pour quelqu’un, tu peux toujours lui offrir ton sourire. Je me sens de mieux en mieux et de plus en plus heureux Ă  nouveau… et mon sourire est lĂ  tout le temps, comme une grimace gravĂ©e sur ma figure. 😊

AprĂšs m’ĂȘtre empiffrĂ©, j’ai du donc aller chercher des sous. Dans l’automate cette fois-ci. Quelque chose que je voulais Ă©viter (!!!). Juste pour illustrer Ă  quel point je peux encore ĂȘtre empotĂ©, je n’ai pas su faire fonctionner la machine ! J’avais vu des gens entrer et sortir en un rien de temps, et moi j’étais lĂ , comme un imbĂ©cile en train de regarder un Ă©cran qui ignorait totalement ma prĂ©sence. J’ai fini par chercher de l’aide Ă  l’intĂ©rieur de la petite agence. Je pense que c’est peut-ĂȘtre aussi mon sourire insistant qui a fini par faire fondre l’employĂ©, stoĂŻque jusque lĂ . Il est venu me montrer comment ça marche. Jamais trop vieux pour apprendre. 😉 

LĂ , j’ai l’intention et l’envie de m’allonger. Le petit ma gardĂ© encore rĂ©veillĂ© une grande partie de la nuit. Mais je sens que ça tiraille dĂ©jĂ  Ă  l’intĂ©rieur de moi et que je vais finir dans la piscine. Mort de rire
. Noooooooon, je n’ai pas envie
 Au secouuuuuuuuurs !!! 😰

â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œâ€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œâ€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œâ€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œâ€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œ

 

8 réponses

  1. souchon nathalie

    qu’est ce que j’ai ri en te lisant, ouf ça fait du bien !!
    tu cherchais Ă  fonder une famille, tu as dĂ©jĂ  l’enfant !!!!hi ! hi! et tu as de quoi faire pour rĂ©pondre Ă  ses besoins, tu ne vas pas t’ennuyer me semble-t-il !!! c’est gĂ©nial !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s