Pas tout à fait terminé

Saint Cyr sur Mer 83270, France 🇫🇷

Hier je suis rentré après avoir passé 5 semaines dans l’ashram d’Amma. Sans être son dévot, les signes, le miroir et un appel subtil m’ont incité novembre dernier à aller visiter ce lieu où elle est née. Amritapuri est construit autour de la petite maison d’Amma, qui s’appelait à l’époque Sudhamani, et se trouve dans le Kerala, au sud-ouest de l’Inde. 👵🏿

Confusion

Istanbul aéroport, Turquie 🇹🇷 

Ça me plait de pouvoir poster au moins un article de chaque ville où je me pose au moins quelques heures. Ça inonde peut-être votre boîte aux lettres, mais c’est un peu le principe de mon blog. Non pas pour faire de la pub mais plutôt pour raconter une histoire qui évolue sans peut-être vraiment finir un jour. Un peu aussi comme un « soap » ou « reality show » que nous voyons à la télé mais cette fois-ci avec une tendance plutôt thérapeutique et spirituelle. 📺 

Transformateur

Koweït aéroport 🇰🇼  

Je me suis offert un double forfait, donc de 8 heures, dans un lounge. Ainsi, je peux m’installer confortablement et écrire ce qui va suivre, me connecter à Internet et mettre mes trucs à jour, prendre une douche et me raser, puis changer mes vêtements… Il y a même un buffet permanent à volonté. 🍕🍰🍪🍣

Bye bye Inde

Trivandrum aéroport, Inde 🇮🇳

Je suis arrivé à l’aéroport déjà à 14h30 ! Mon vol n’était qu’à 5h20… J’avais vraiment envie de quitter l’ashram et changer la chaleur moite pour l’air conditionné de l’aéroport. L’idée de faire « le chat » là-bas pendant si longtemps ne me dérangeait pas du tout. Alors, innocemment j’ai présenté mon passeport et l’image téléphonique de ma réservation à l’officier devant la porte qui m’informait par la suite que les règles interdisaient de faire entrer les passagers plus de 4h avant leur vol. 🎡

Le bilan

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Je pars demain. Je suis content. Envie de trouver plus de fraicheur et du coup aussi plus de mobilité. Je me réjouis à l’idée de me retrouver à voyager de nouveau. J’aurais jamais cru que cela pourrait un jour me plaire à ce point. En même temps je sens un peu de pression par rapport à l’inconnu qui va se présenter et de l’appréhension quant à la présence permanente de mon enfant intérieur irraisonnable et indomptable. Alors, assis perché comme un aigle sur ma treizième étage, voyant d’ici tout ce qui se passe, j’espère avoir de recul pour faire déjà le bilan de ce séjour qui s’est passé à la vitesse d’un éclair. 📈

Elimination

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Il m’attendait tranquillement sur les bancs rouges. Moi, j’ai failli être en retard, perdu dans une rencontre passionnante avec Nadia, une jeune Suisse qui s’était jointe à nous pour le séva mercredi matin. Quand il m’a vu arriver, il s’est levé pour se joindre à moi. Nous avions choisi l’heure en fonction de l’ouverture du snack Indien. A 17 heure il n’y avait en effet pas de queue comme espéré. Donald a voulu payer la moitié… mmm… quel homme ! Nous avons fait remplir nos assiettes de délices… mon assiette faisait quand-même le triple du sien. Même si je n’en pouvais plus depuis mon « petit »-déjeuner, il était chargé à ras bord. Même pas deux euros pour le tout, 135 roupies ! Ce n’était pas un repas, on faisait des affaires. 😉 

The smiling swami

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Il est vendredi 10h30… J’ai posté mon dernier article il y a à peine 1 heure. Je me rends compte que j’adore ça. J’adore vous écrire, m’écrire à travers vous. Ca me permet de clarifier et d’intensifier mon vécu. Par contre, avant de poster mon message, je le lis plusieurs fois pour que la lecture soit aussi fluide que possible. Si je veux un texte quasi parfait, il faut que je trouve quelqu’un pour le lire, car en lisant à haute voix, je relève des erreurs que je ne vois pas en lecture silencieuse. Parfois, je fais lire mon texte par l’ordi. Ca marche aussi… 📭

J’ai 16 ans

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Je me présente, je m’appelle Michael et j’ai 16 ans. C’est seulement quand je regarde dans la glace que je me rends compte que mon corps a vieilli plus vite que moi. Tant pis, je dirais que j’ai l’âge de ma conscience… et en tant que telle, je suis très jeune. J’ai encore beaucoup de chemin à faire, des rêves à réaliser et une famille à construire. Et tout ça, avec un caractère de cochon… Disons, c’est ainsi que les gens me décriront sûrement s’ils ne prennent pas le temps de mieux me connaitre. 🐷

Père et fils

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Depuis plusieurs années je vis des phénomènes bizarres pour lesquelles j’avais bien évidemment trouvé une explication logique sur le moment : des canalisations spontanées… la perte de mes moyens face à certaines femmes… certaines pulsions non-maîtrisées… des prises de décisions subites ou changements de cap imprévus… des colères non-maîtrisables… des révoltes spontanées et irréfléchies face à l’autorité… mon départ en sac à dos… des prises de repas sans faim… le choix de mes aliments et la quantité de nourriture quand je mange… etc. 🙄

Serpents

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Hier matin, mardi, j’ai passé un excellent moment. Il n’y avait pas de seva pour moi. J’étais juste allé poster mon article au Cocobar et boire quelques jus d’ananas délicieux préparés par Malu. Après je me suis installé au balcon du 13ème étage face à l’océan. Il y avait beaucoup de bruit à cause d’un machine à ciment qui tournait en plein milieu du village, alors j’ai mis mon casque de musique et j’ai commencé à écouter quelques morceaux. 🎧

Lettre de mon enfant intérieur

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Cette nuit mon enfant intérieur avait sûrement besoin de s’exprimer. Des mots tournaient dans ma tête et je savais que si je ne les écrivaient pas, je n’allais par réussir à m’endormir. Je me suis réveillé ainsi plusieurs fois pour écrire ce « cri du coeur ». 

Je ne sais plus

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Le mousson semble être à l’avance et c’est impressionnant. Déjà il pleuvait presque toutes les nuits, avec des orages animés comme il faut avec du tonnerre et des éclairs, mais aujourd’hui la lumière matinale n’a pas chassé les nuages gorgés d’eau comme d’habitude. Tantôt il pleut doucement, tantôt ça tombe dru, parfois il y a encore des grandes pauses sèches aussi. Les orages tôt ce matin étaient très puissants. ☔️

Chasse aux sourires

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Je mange encore, mon sevrage n’est pas entier. Ce n’est pas parce que j’ai faim que je mange… c’est juste par gourmandise. La nourriture en Inde est délicieux… et en plus très bon marché. Je pourrais même manger gratuitement, mais je ne le fais pas. Simplement parce que le moment où je décide de manger ne correspond pas pas avec les heures de repas. 😌

Rendre grâce

Amritapuri, Inde 🇮🇳

C’était à l’époque quand j’avais besoin d’outils pour accompagner des gens, que je suis tombé entre autre sur le livre de Baird Spalding, La vie des maîtres. Je ne me rappelle plus vraiment de quoi ça parle, il y a tellement longtemps que je l’ai lu. Par contre, c’est dans ce livre que j’ai trouvé une prière que j’aimais beaucoup et que j’utilise à chaque fois quand j’en ai envie ou besoin. Comme en ce moment… 🙏🏻

Sevrage

Amritapuri, Inde 🇮🇳

Bien une heure avant son départ les premiers se sont déjà postés au bord du chemin qui mène vers la sortie ouest de l’ashram. Quand le cortège s’est mis en marche, toute la population était là pour dire au-revoir à leur mère. Pour moi, au moment de son passage je sentais un sorte d’arrachement au niveau de mon nombril et je me suis dit : « Ah, mon cordon ombilical viens de se rompre ! » 🌀